Gilets jaunes : les clichés les plus dramatiques de la manifestation, organisée ce week-end à Paris

Le 18e acte de mobilisation des Gilets jaunes a eu lieu ce samedi 16 mars. La mobilisation qui s'est déroulée durant est considérée comme l'une des plus violentes depuis le début de la manifestation.

Les dégâts causés par la manifestation des Gilets jaunes s'intensifient à chaque mobilisation. Le samedi 16 mars a eu lieu le 18e acte de la manifestation, et ce dernier samedi compte parmi les plus violentes depuis le début de la crise. À Paris, les casseurs se sont mélangés aux manifestants pacifiques.

Aucune solution proposée par le Gouvernement n'a pu répondre aux revendications jusque-là, et chaque proposition s'avère être comme une provocation envers les manifestants.

Les pillages, les incendies et les tensions qui ont eu lieu dernièrement, ne sont apparemment que le reflet de la colère des manifestants qui semble s'intensifier.

"Macron sous le feu des tirs alors que les " gilets jaunes " saccagent les Champs-Elysées " | National Post / Twitter

LES CHAMPS-ÉLYSÉES SACCAGÉS

Lors de ce 18e acte, les Champs-Élysées ont été saccagés. Le célèbre restaurant Le Fouquet's a été saccagé, puis brûlé par les casseurs.

"Un grand nettoyage est en cours à Paris après l'émeute du gilet jaune français sur les Champs-Elysées qui a détruit les façades des magasins et incendié les kiosques à journaux." | IT News / Twitter

Une banque sur l'avenue Roosevelt a été incendiée, puis les flammes de l'incendie ont gagné l'immeuble. Heureusement que les pompiers ont réussi à maîtriser le feu. Plusieurs kiosques de journaux sont littéralement partis en fumée, dont il ne reste plus que des ruines.

"L'Arabie exhorte les nationaux à éviter " | Asharq Al-Awsat English / Twitter

De très nombreuses vitrines et boutiques ont été saccagées, vandalisées ou pillées par les casseurs. En plus des boutiques saccagées, d'autres scènes chaotiques ont été aperçues sur l'avenue, des flammes ont dansé au milieu de quelques troupes de manifestants.

Le sol de l'avenue a été jonché de projectiles, et on pouvait apercevoir dans des débris les slogans des casseurs. Les dégâts étaient impressionnants, comme après chaque journée de mobilisation, la situation crée deux points de vue controversés ; l'un qui soutient les manifestants et l'autre qui dénonce leurs dérives et violences.

"Gilets jaunes" : les images des pillages sur les Champs-Elysées | AFP / Youtube

"Gilets jaunes" : les images des pillages sur les Champs-Elysées | AFP / Youtube

Le lendemain de la scène, la parquet de Paris a annoncé que 200 personnes ont été placées en garde à vue.

UN BILAN PROVISOIRE

Dès la fin de la matinée du samedi 16 mars, les forces de l'ordre et les manifestants se sont affrontés. Les barricades ont été levées, et pour repousser les manifestants, les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau et des grenades lacrymogènes.

Infrastructures détruites, vandalisme, une dizaine de blessés, le bilan du 18e acte est assez lourd.