Syrie : La victoire militaire sur Daech a été remportée

Le porte-parole des Forces Démocratiques Syriennes a annoncé dans un communiqué la fin de Daesh.

L'alliance entre les États-Unis et une force arabo-kurde a permis d'éliminer le "califat" autoproclamé de Daesh. En effet, cette dernière a pu reprendre le dernier territoire tenu par les jihadistes en Syrie.

"Les Forces démocratiques syriennes (FDS) déclarent la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100 % de Daesh",

a ainsi déclaré Mustefa Bali, un porte-parole des FDS, dans un communiqué.

L'affrontement a duré des mois, mais à force de persévérance, les FDS ont tout de même réussi à s'emparer des dernières positions tenues par les djihadistes à Baghouz.

Les confrontations entre les forces arabo-kurde et celles de Daesh ont été très violentes.

Malheureusement, des pertes sont à déplorer de l'un comme de l'autre.

Mocharrafoddin Saadi disait vrai lorsqu'il avait déclaré que la guerre était un jeu cruel qui ne se payait qu'avec le sang. Une si triste contrepartie pour la paix.

À la date du 18 mars, soit après deux mois de combats, la coalition arabo-kurde recensait 82 morts et 61 blessés dans ses rangs.

Cependant, ces martyrs ne sont pas morts en vain car les FDS ont pu, grâce au dévouement et au courage de ces derniers, conquérir le dernier territoire tenu par l'État Islamique en Syrie.

"Baghouz a été libérée. La victoire militaire sur Daech a été remportée. Le soi-disant califat a été totalement éliminé",

a déclaré Mustefa Bali sur Twitter.

Notons que le dernier assaut des FDS contre l'EI à Baghouz, lancé début février, est la dernière phase d'une opération déclenchée en septembre 2018 pour chasser le groupe des derniers secteurs sous son contrôle en Syrie.

Depuis septembre, plus de 600 combattants des FDS ont péri dans les combats, selon l’OSDH.

Le 16 février dernier, un représentant des FDS avait prédit la fin de Daesh. Et ce 23 mars, après des mois de confrontations, la situation a fini par être totalement maîtrisée.

Les jihadistes étaient au final acculés dans une petite bande de territoire au bord du fleuve Euphrate, dans la province de Deir Ezzor.

"Dans un laps de temps très court, qui ne durera pas plus que quelques jours, nous annoncerons officiellement la fin de l'existence de Daesh",

avait annoncé un commandant des FDS.

UNE GUERRE NON VOULUE

Il arrive parfois que la guerre s'impose d'elle-même et nous ne faisons que la subir. Et au devant de cette situation l'Homme ne prend que deux choses : soit les armes, soit la fuite.  

Bien qu'il ne soit pas encore un "homme", ce jeune garçon de 11 ans a décidé de fuir la Syrie avec ses parents dans le but de pouvoir "vivre".

Pour éviter de telles situations, nous devrions peut-être reconsidérer ce que John Fitzgerald Kennedy avait dit de son vivant :

"Nous devons mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité."

Les postes connexes
Actu France Mar 06, 2019
Deux grands-mères poursuivent l'État en justice: elles veulent récupérer leurs petits-enfants de Syrie
Actu France Mar 13, 2019
Syrie : deux femmes pressent l'Etat français à renvoyer leurs petits-enfants après la mort de leurs parents
Actu France Mar 17, 2019
Syrie : les cinq enfants de djihadistes rapatriés en France, qui sont-ils ?
Actu France Mar 12, 2019
Le bébé d'une jeune mère musulmane qui n'a pas pu retourner en Grande-Bretagne depuis la Syrie est mort d'une pneumonie