Emmanuel Macron critique Geneviève blessée à Nice : son avocat l'accuse d'être "grossier"

Emmanuel Macron a une nouvelle fois déclenché l'indignation avec une de ses déclarations.

Il a en effet impliqué que si Geneviève Legay, la septuagénaire manifestante, avait été blessée à Nice, c'était en partie de sa faute, bien qu'il n'ait pas manqué de lui souhaiter un bon rétablissement.

Ce weekend alors qu'elle participait à une manifestation des Gilets Jaunes, Geneviève Legay, une femme âgée de 73 ans, a été blessé à la tête et sa famille a bien l'intention de porter plainte contre les policiers et le préfet.

Mais ce dont on parle le plus ces derniers temps, ce sont les propos d'Emmanuel Macron qui ne s'est pas montré très tendre avec la septuagénaire.

Après lui avoir souhaité un "prompt rétablissement", il s'est exprimé d'une manière qui n'a pas plu à tout le monde.

"Quand on est fragile, qu'on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci".

Me Arié Alimi, l'avocat de la vieille dame s'est insurgé contre les propos du président de la République.

"On ne critique pas quelqu'un qui est sur un lit d'hôpital. Ces propos sont grossiers et indélicats. Ça me rappelle un peu les propos de Robert Pandraud à l'égard de la famille de Malik Oussekine"

Après avoir ainsi fait référence aux manifestations de 1986 qui avaient malheureusement coûté la vie à une personne, l'avocat s'est exprimé auprès de l'AFP.

"Qu'il y ait une interdiction de manifester, que la manifestation soit faite sans déclaration, cela importe peu : du point de vue du droit, la question est de savoir si la charge des forces de l'ordre était proportionnée, ou pas et si l'infraction (de la part des policiers) est constituée"

Bien que certains personnages politiques de la droite aient refusé de "commenter" les propos d'Emmanuel Macron comme par exemple Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, d'autres ont au contraire abondé en son sens comme Christian Estrosi, le maire de Nice.

"Ça suffit de taper sur la police ! Il y avait une interdiction de manifester. Je souhaite un prompt rétablissement à cette dame qui [...] qui aurait pu parfaitement manifester à 14 heures là où c'était autorisé".

Cependant, d'autres personnalités du paysage politique français comme par exemple Jean-Luc Mélenchon n'ont pas hésité à critiquer sur Twitter la déclaration d'Emmanuel Macron jugée méprisante.

"Monsieur Macron, notre Geneviève de Nice n'a pas besoin de vos leçons de sagesse. Vous auriez beaucoup à apprendre d'elle. Elle milite pour le bien des autres. Et vous, vous la frappez au nom de quoi ?"

Les postes connexes
Macron Mar 26, 2019
La fille de Geneviève, manifestante blessée critique Macron : "Pas digne d'un président"
Macron Mar 25, 2019
Emmanuel Macron souhaite "prompt rétablissement" et "sagesse" à une femme âgée blessée à Nice
Macron Mar 25, 2019
"Vous auriez beaucoup à apprendre d'elle" : a écrit Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron
Macron Mar 25, 2019
Emmanuel Macron blâme une femme blessée lors d'une manifestation : "Elle est allée à l'endroit interdit"