"Non seulement d'aider" : Nathalie Baye a révélé comment elle a aidé Laura Smet à combattre la dépression

Dans un entretien au Parisien autour de son engagement envers ceux atteints de schizophrénie, Nathalie Baye a évoqué comment elle a aidé sa fille Laura Smet alors que cette dernière a été victime d'une dépression en 2007.

L’actrice Nathalie Baye se lancer dans une campagne pour mettre un terme aux idées reçues sur la schizophrénie, une pathologie qui affecte 670 000 personnes en France. Une maladie qu'elle a découverte à travers l’histoire de Bénédicte Chenu, son amie dont le fils est atteint par ce trouble.

Cette découverte a été en elle-même un fait qui a poussé la mère de Laura Smet à signer la préface du livre de son amie [Bénédicte Chenu, NDLR] qui évoque sa lutte sans relâche en tant que mère pour son enfant, comme elle l'a indiqué dans les colonnes du Parisien. Durant cet entretien, l'actrice de 70 ans est également revenue sur les complications auxquelles elle a fait face durant l'épisode dépressif qui s'est abattu sur sa fille Laura Smet il y a quelques années.

"DE GROSSES DIFFICULTÉS"

Elle a fait de son mieux pour éviter d'entrer dans les détails, toutefois, elle a reconnu qu'en tant que mère avoir elle aussi rencontré "une grosse difficulté" à un moment donné tandis qu'elle tentait d'aider sa fille Laura Smet à combattre sa dépression.

"Le jour où j'ai compris de quoi il s'agissait, j'ai été en mesure non seulement d'aider mais de montrer que j'étais là (...) Lorsqu'on est passé par des épreuves aussi difficiles, on est d'autant plus touchés par le combat d'autres parents",

explique l'actrice qui est également convaincue que "les gens ne se rendent pas compte à quel point ça peut être usant".

Nathalie Baye s'est toujours présentée comme un soutien indélébile pour sa fille Laura Smet. Mais, depuis la mort de Johnny Hallyday en décembre 2017, la troisième compagne de Johnny Hallyday a constamment cherché à accentuer sa présence auprès de sa fille, qui avait plus que jamais besoin d'être épaulée dans le combat médiatico-judiciaire qui l'oppose la jeune comédienne à Laeticia Hallyday au sujet du legs du Taulier.

LES DANGERS DE LA SCHIZOPHRÉNIE

La schizophrénie est une maladie psychiatrique chronique qui se manifeste par un ensemble de symptômes très variables : délires, hallucinations, retrait social, difficultés cognitives. Cette pathologie peut mener ses victimes à commettre des actes de barbarie, comme ça a été le cas pour ce jeune homme schizophrène qui a avoué avoir tuée sa mère récemment.

Le parricide a eu lieu dans un appartement du XIIe arrondissement de Paris, le dimanche 17 février dernier, en début de l'après-midi. Là, le corps d'une femme dans la soixantaine a été retrouvée décapitée sur le plancher, des couteaux autour d'elle durant une intervention des pompiers qui s'y sont rendus parce qu'ils avaient été alertés par son fils qui n'arrivait pas à la joindre. Ensuite, quelques minutes plus tard, ils ont découvert avec de grande frayeur la tête de la victime dans le four.

Son fils cadet, atteint de schizophrénie et qui était avec elle avant cet acte macabre, et pour qui la victime avait déposé une main courante en dénonçant son comportement inquiétant cinq mois avant le crime, s’est finalement rendu au commissariat d’Aubervilliers de la Seine-Saint-Denis en déclarant qu’il venait de tuer sa mère, selon une source policière.

ⓘ Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AMOMAMA.FR sont fournis à titre informatif. Le AMOMAMA.FR ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.