Drame en Haute-Garonne : 5 morts et 15 malades après une intoxication alimentaire dans un Ehpad

Ce dimanche une tragédie a frappé Lherm. Cinq résidents d'un Ehpad situé dans cette petite commune près de Toulouse sont décédés après une probable intoxication alimentaire.

Cinq pensionnaires d'une maison de retraite située du sud de Toulouse sont décédés après une probable intoxication alimentaire dans la nuit du dimanche 31 mars au lundi 1er avril, a indiqué ce lundi 1 avril la préfecture de Haute-Garonne.

UN BILAN PROVISOIRE

En tout 22 résidents de cet établissement de Lherm ont été touchés, dont 15 en état d'urgence relative, mais le bilan est encore provisoire, selon le rapport de France Bleu Occitanie.

Trois autres pensionnaires de cet Ehpad sont médicalement suivis mais sans inquiétude pour leur état de santé. Tous ont été évacués vers les hôpitaux toulousains et la clinique de l'Union notamment.

LES CAUSES POSSIBLES DU DRAME

Selon les autorités, les premiers éléments d'explication de ce drame seraient bien la consommation de produits alimentaires, servi au dîner de ce dimanche 31 mars.

"Ce que l'on sait, c'est qu'il y a eu des vomissements de personnes après le dîner, qui laisse supposer que c'est une intoxication alimentaire"

a précisé Marie-Paule Demiguel, la sous-préfète, interrogée par France Bleu Occitanie.

LA STRUCTURE AVEC UNE CUISINE SUR PLACE

Comme le précise la même source, la maison de retraite de La Chêneraie a ouvert en novembre 2006 et est un établissement présenté comme haut de gamme.

Disposant de 87 chambres, la structure explique sur son site Internet travailler avec "des cuisiniers salariés proposant une cuisine régionale préparée sur place sans liaison froide".

"C'est-à-dire que les plats sont préparés sur place et qu'il n'y a aucune mesure de refroidissement et de remise à température. Dès que les denrées alimentaires sont prêtes à être consommées, elles sont servies, ce qui, normalement, limite le risque d'intoxication alimentaire"

a expliqué ce matin à l'antenne Pierre Roux, secrétaire de l'Association des directeurs au service des personnes âgées.

L'ENQUÊTE EST OUVERTE

L'agence régionale de santé a entamé les premières investigations dès cette nuit.

"La vice-procureur de la République a engagé des investigations et a souhaité que les cuisines soient sous scellés. Les analyses doivent débuter ce lundi matin sous l'autorité du procureur de la République",

a assuré Marie-Paule Demiguel la sous-préfète de Saint-Gaudens sur l'antenne de BFMTV.

Un centre d'accueil des familles a été mis en place, près de la mairie, et une cellule d'urgence médico-psychologique a été ouverte.

33 MORTS SUSPECTES DANS UN EHPAD DU DOUBS

Suite à la révélation du nombre inquiétant des décès survenus entre 2017 et 2018 dans une maison de retraite de Pontarlier une enquête judiciaire a été ouverte. Les enquêteurs veulent faire la lumière sur la surmortalité anormale dans cet Ehpad.

Les postes connexes
Actu France Apr 03, 2019
Cri du cœur d'Alain, fils d'une retraitée de 93 ans, morte dans un Ehpad : "C’est inadmissible"
Feb 08, 2019
"C’est véritablement un mouroir": 33 morts suspectes dans un Ehpad du Doubs, l'enquête est ouverte
Actu France Apr 02, 2019
Révélation d'un directeur d'Ehpad : ''un peu plus d'un euro'', a dit Jean Arcelin sur le coût de la nourriture
Feb 07, 2019
Un élève de 20 ans meurt après avoir mangé des pâtes alimentaires datant de 5 jours, le syndrome rare diagnostiqué