Besançon : Vidéo bouleversante d'un Gilet jaune battu par un policier a rendu le Web furieux

La scène montrant le Gilet jaune frappé violemment à la tête par un policier a été filmé par une journaliste.

L'acte 20 du mouvement des Gilets jaunes a eu lieu, comme prévu, le samedi 30 mars dernier. Selon le ministère de l'Intérieur, 33 700 personnes se sont mobilisées, dont 4 000 se trouvaient à Paris, un bilan contesté par les Gilets jaunes qui ont pu dénombrer 102 713 manifestants.

Lors de ce 20e acte, une journaliste de Média 25 a pu filmer une vidéo qui a créé une polémique : un manifestant, se trouvant sur le trottoir qui permet de remonter à la place du 19 mars 1962, a été frappé à la tête par un policier.

"J'ai filmé cette image qui fait froid dans le dos. On voit un policier se préparer, prendre de l'élan et frapper à la tête un manifestant pacifiste, quand il était de dos",

a posté la journaliste sur Twitter.

La scène a eu lieu à Besançon, le Gilet jaune était isolé des autres manifestants, et il semblait être pacifique. Pendant que l'homme est de dos, un membre des forces de l'ordre arrive par derrière et lui porte un coup de matraque à la tête.

"J'ai filmé cette image qui fait froid dans le dos. On voit un policier se préparer, prendre de l'élan et frapper à la tête un manifestant pacifiste, quand il était de dos",

a retweeté la journaliste auteure de la vidéo.

Comme on peut le voir sur les images, l'arcade sourcilière du manifestant saignait abondamment. Après quelques instants, il a été pris en charge par des secouristes puis, par les pompiers.

EXPLICATION DE LA PRÉFECTURE

Selon la préfecture du Doubs, le Gilet jaune "blessé légèrement", aurait été vu en train de ramasser une grenade de gaz lacrymogène. En outre, elle a rappelé que la manifestation sur ses lieux n'était pas déclarée.  

"les images sont sorties de leur contexte. On était dans une dispersion après des sommations, suite à des jets de projectiles. Les forces de l'ordre étaient sur le point d'interpeller un casseur déjà bien identifié. L'homme sur le chemin, tentait de faire obstruction à l'interpellation et essayait de ramasser un spray de lacrymogène à ses pieds",

s'est expliquée l'autorité préfectorale du Doubs.

Malgré cet acte de violence perpétré à son encontre, aucune plainte n'a jusqu'à maintenant été déposée par la victime.   

                                               BLESSÉE LORS DE L'ACTE XIX

Samedi 23 mars, les Gilets Jaunes ont manifesté durant l'acte 19. En marge cette manifestation, une manifestante de 73 ans a été grièvement blessée à Nice.

Pour la dame, il était important de protester pour défendre ses droits. Très pacifiste, elle s'y est rendue munie d'un drapeau arc-en-ciel où est écrit "Paix". Mais la septuagénaire a fini dans le coma.