Nouveau Levothyrox : le tribunal a débouté plus de 4 000 patients, malgré des effets secondaires graves

La controverse au sujet du Levothyrox ne cesse de croître. Ce mardi, le tribunal a débouté les 4 113 patients de la thyroïde qui avaient assigné le laboratoire Merck pour "manque d'information" sur le changement dans la formule de son médicament Levothyrox.

Tenant notamment compte du fait que Merck avait travaillé dans le respect des règles et de concert avec le service de santé français, dans le cadre de la requête principale "tendant à établir l'existence d'une faute délictuelle" du laboratoire allemand, le tribunal a décidé d'exclure les requérants de cette affaire.

La Cour a également conclu dans son jugement que "la qualité et la valeur thérapeutique du médicament nouvelle formule" étaient "certaines" et que sa notice contenait des informations "suffisamment précises et pertinentes" pour les patients concernés.

Le tribunal considère donc que le laboratoire en question ne peut être tenu responsable d'aucune faute.

Florent Bensadoun, le directeur juridique de la filiale française s'est félicité par le biais d'un communiqué.

"Le juge a reconnu la pertinence, au regard du cadre réglementaire en vigueur, du dispositif d’information mis en place lors de la transition, entre mars et septembre 2017, de l’ancienne à la nouvelle formule du Levothyrox",

a-t-il déclaré.

Entre mars 2017 et avril 2018, la nouvelle formule de Levothyrox, administrée pour l'hypothyroïdie, a été mise en cause par quelques 31 000 patients souffrant d'effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, etc.).

Les avocats des requérants, regroupés dans un recours collectif par le biais d'une plateforme en ligne, ont réclamé au cours de l'audience, déplacée le 3 décembre dans un centre de conférence de la banlieue lyonnaise en raison du nombre très élevé de demandeurs, une indemnité de 10 000 euros pour chaque plaignant, soit un total supérieur à 41 millions.

L'affaire fait également l'objet d'une enquête pénale à l'encontre de X instruite par le pôle santé du TGI de Marseille.

D'après Merck, il y aurait en tout trois millions de patients qui utilisent ce médicament en France et 2, 5 millions de patients qui se servent de cette nouvelle formule.

Produits Pharmaceutiques | Photo : Pixabay

Produits Pharmaceutiques | Photo : Pixabay

La France a été le premier pays ayant connu la nouvelle formule. Par la suite, la Suisse a fait de même sans aucune difficulté et Merck a prévu de la commercialiser dans 21 pays de l'Union européenne.

Le site Prescrire dévoile la liste des médicaments qui sont plus nocifs que bénéfiques.

Ces médicaments exposeraient les patients à un risque "disproportionné".

Six médicaments supplémentaires figurent cette année sur la liste des médicaments à éviter.

Les postes connexes
Santé Mar 06, 2019
Une femme raconte son histoire dramatique sur la façon dont le Levothyrox, avec une nouvelle formule, a ruiné sa vie
Santé Feb 12, 2019
L'agence du médicament met en garde contre les dangers du Pneumorel pour le cœur des patients
Actu France Apr 04, 2019
Révélation sur l'accident de Millas : six élèves sont morts à cause de la conductrice qui a pris de l'Imovane, un médicament interdit
Politique Feb 28, 2019
Effet de l’euro : chaque Français aurait perdu EUR 56 000 entre 1999 et 2017, selon une étude