Michel Cymes éclata en larmes en évoquant la mort tragique de son grand-père

Au micro de France inter ce jeudi, Michel Cymes, encore bouleversé, n'a pas pu contenir son émotion tandis qu'il évoquait son voyage à Auschwitz pour l'écriture de son livre.

Ce n'est pas une première pour le médecin préféré du PAF ! Le dimanche 9 octobre 2016, il a été reçu par Michel Drucker dans Vivement la télé où il avait parlé de la mort de ses grands-parents à Auschwitz, après leur déportation durant la Seconde Guerre mondiale avec les larmes aux yeux :

"J’ai mes deux grands-pères qui sont morts à Auschwitz effectivement. Ils ont été arrêtés par la police française à l’époque, dénoncés par les Français… Des Français qui me placent aujourd’hui dans les personnalités préférées. C’est un raccourci de l’histoire, mais finalement, ça a un côté émouvant quand même",

expliquait Michel Cymes.

Photo de Michel Cymes durant un entretien avec RTL. Twitter/merco7884

Photo de Michel Cymes durant un entretien avec RTL. Twitter/merco7884

UNE HISTOIRE DE TRAHISON

Cette histoire touche encore le médecin et il se la rappelle encore très bien aujourd'hui. Selon ses dires dans le documentaire "Histoires d'une nation", diffusé sur France 2, son grand-père était d'un grand calme et ne montrait pas de signes d'inquiétude lors de sa réception de la convocation de la police, en mai 1941. Il sera arrêté, puis déporté à Drancy, à Pithiviers et finalement à Auschwitz, où il mourra en septembre 1942.

Capture d'écran de l'arrestation du grand-pere Michel Cymes dans le documentaire "Histoires d'une nation". | Facebook/France 2

Capture d'écran de l'arrestation du grand-pere Michel Cymes dans le documentaire "Histoires d'une nation". | Facebook/France 2

"Ma grand-mère lui a dit 'n'y va pas.' Mon grand-père lui répond 'il n'y a aucun risque, que veux-tu qu'il m'arrive, j'ai servi dans l'armée française, je suis convoqué par la police française'",

se souvient Michel Cymes qui a évoqué également comment sa grand-mère a échappé à la rafle du Vel d'Hiv, prévenue paradoxalement "par un policier en civil français, communiste".

"HIPPOCRATE AUX ENFERS"

Sa mémoire douloureuse des événements l'a poussé à publier un ouvrage en 2015, intitulé "Hippocrate aux Enfers" (éditions Stock). Ce recueil narre les expérimentations des médecins nazis dans les camps de concentration, faites sur les détenus sans leurs consentements. Un sujet qui compte beaucoup pour le médecin étant donné le fait que son grand-père en a été aussi victime à Auschwitz.

Photo de Chaïm Cymes. Capture d'écran du documentaire "Histoires d'une nation". | Facebook/France 2

Photo de Chaïm Cymes. Capture d'écran du documentaire "Histoires d'une nation". | Facebook/France 2

Ce jeudi, le médecin et écrivain était invité au micro de France inter pour parler de son voyage à Auschwitz pour l'écriture de son livre qui a été également adapté en documentaire ("Histoires d'une nation", NDLR). Et tandis que les premières notes de La liste de Schindler retentissaient, Nagui a été surpris de constater comment son ami était ému. Ayant de la peine à terminer ses phrases, Michel Cymes a ainsi expliqué à l'animateur :

"Je ne sais pas pourquoi, je n'arrive jamais à en parler sans émotion. C'est un voyage qui m'a bouleversé, encore aujourd'hui (...) j'ai mis des mois à m'en remettre."

Des révélations émouvantes qui font lumières sur comment et à quel point ce drame a marqué l'existence du médecin préféré du PAF. Des confidences qui ont aussi empêché Nagui de se moquer une nouvelle fois de son ami Michel Cymes, comme il l'avait fait dans "Tout le monde veut prendre sa place", le mercredi 3 avril dernier, selon leur coutume de se taquiner de façon amicale dès qu'ils en ont l'occasion.