La réaction de certaines personnalités face à la tragédie de Notre-Dame est dévoilée

Les tristes images de l'incendie de Notre-Dame de Paris qui ont surgi ce lundi 15 avril ont suscité de l'effervescence sur les plateaux des talk-shows, tels que "Quotidien", "C à Vous" et "Touche pas à mon poste".

Ce lundi 15 avril, la cathédrale Notre-Dame de Paris a capté l'attention du monde entier, tandis que le monument historique le plus visité d'Europe se faisait ravagé par un violent incendie. Un événement qui a non seulement mis le monde sous un état de choc mais qui a également bouleversé les plateaux de télévision.

LES RÉACTIONS DE CERTAINES PERSONNALITÉS DES TALK-SHOWS

"C à vous" a été le premier des talk-shows à réagir. En effet, Anne-Élisabeth Lemoine a dû interrompre le 5 sur 5 de Maxime Switek vers 19h50, afin de parler du sinistre dévastateur :

"Quelques mots chers téléspectateurs pour vous préciser qu'un incendie est en cours, avec de très nombreux engagés, à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les images sont extrêmement spectaculaires."

Quant à Jean-Luc Reichmann qui était invité dans "C à vous" pour évoquer l'affaire Christian Quesada, il a déploré "un vrai drame" qui "fait froid dans le dos". Même son de cloche pour "Touche pas à mon poste" ou, à 20h03, Cyril Hanouna a fait part de sa tristesse "pour ce magnifique monument de la France", tout en adressant une pensée pour "les pompiers" qui combattaient le feu, avant la pause publicitaire.

"C'EST D'UNE TRISTESSE INFINIE"

Du côté de Yann Bathès, la stupéfaction était palpable au point qu'il ait dû déclarer sur le plateau de C8 :

"Ils m'avaient demandé de venir... Ils cherchaient de l'argent pour restaurer Notre-Dame. Et donc on avait filmé dans des greniers inouïs dans une charpente du Moyen-Âge. Ils avaient peur des incendies. (...) C'est d'une tristesse infinie."

Ensuite, le présentateur d'évoquer la terrible tragédie parisienne au moment de commencer son émission, "Quotidien" :

"C'est le monument le plus visité d'Europe et il est en feu. C'est Notre-Dame de Paris."

DEMANDES DE PRIÈRE POUR NOTRE-DAME

Laurence Boccolini a, quant à elle, partagé sa tristesse avec sa fille, tel qu'elle l'a raconté dans une tweet emouvant. Dans un autre message sur son compte Twitter elle a aussi envoyé "une pensée pour ceux qui depuis le début de cette triste soirée risquent leur vie pour elle".

Alessandra Sublet a publié une ancienne photo de la cathédrale gothique, tandis que Christophe Beaugrand s'est dit "choqué", de là où il se trouvait à 8000 km de cette scène "surréaliste". Sur Instagram, Enora Malagré a exhorté ses followers à prier "pour Notre-Dame", alors que Faustine Bollaert s'est dit très "bouleversée" et en proie à un "immense chagrin".

Arrivé sur les lieux du drame aux environs de 20h50, le journaliste Azzeddine Ahmed-Chaouch a eu du mal à débuter son reportage devant le choc de la scène infernale.

"Avec des images de la flèche qui s'effondre, je le découvre en même temps que vous... Ah la la... Ah la la. Les images sont terribles",

a dit l'envoyé spécial, commentant l'acharnement des pompiers dans leur tentative pour éteindre le feu et les effets de "cette scène hallucinante" sur les passants.

UN HOMMAGE MUSICAL DE GAUTIER CAPUÇON

Un immense incendie a saccagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril en fin de journée. Des centaines de pompiers ont été mobilisés dans le but d'éteindre les flammes qui ravageaient la bâtisse du monument médiévale, ce qu'ils ont réussi à faire dans la nuit, aux alentours de 3h30 du matin, comme l'a déclaré à la presse le porte-parole des pompiers de Paris.

Au lendemain du drame, le violoncelliste français Gautier Capuçon a rendu un hommage musical à Notre-Dame de Paris en improvisant un concert devant la cathédrale défigurée par le sinistre. Lors de cette production improvisée devant la cathédrale gothique, l'artiste a joué un magnifique morceau de Gabriel Fauré, organiste et compositeur français du XIXe siècle, intitulé "Après un rêve".

"C'est plutôt 'Après un cauchemar' ce matin. J'étais chez moi quand j'ai vu ces premières flammes, je n'ai pas pu m'empêcher de venir ici, j'avais besoin de le voir de mes propres yeux",

dira Gautier Capuçon au micro d'Europe 1.