Ce bébé de six mois décède du botulisme après avoir mangé du miel

Les parents ne savaient pas ce qu'ils pouvaient faire à leur bébé en lui donnant cette douceur que font les abeilles.

Un garçon de 6 mois du quartier Adachi de Tokyo est mort du botulisme infantile, fin mars, après que sa famille lui ait donné du miel, selon le gouvernement métropolitain.

Les autorités métropolitaines ont déclaré qu'il s'agissait du premier décès causé par le botulisme infantile au Japon depuis 1986, date à laquelle le gouvernement a commencé à établir de telles statistiques.

Les autorités ont averti que les bébés de moins d'un an ne devraient pas recevoir de miel.

Un petit garçon en larmes | Photo : Flickr

Un petit garçon en larmes | Photo : Flickr

SYMPTÔMES MORTELS

Ils ont dit que le petit garçon est mort le 30 mars. Il a développé une toux le 16 février et a été transporté par ambulance à l'hôpital le 20 février après des convulsions et une insuffisance respiratoire.

On lui a diagnostiqué le 28 février un botulisme infantile. La famille du garçon lui avait donné du miel mélangé à du jus deux fois par jour pendant environ un mois.

Ils ne savaient pas qu'il ne fallait pas nourrir les bébés avec du miel.

Miel servi sur une petite assiette | Photo : Pexels

Miel servi sur une petite assiette | Photo : Pexels

BACTÉRIE TUEUSE

La bactérie Clostridium botulinum a été trouvée dans un pot de miel non scellé dans la maison familiale et dans les selles de l'enfant.

Un centre de santé publique a confirmé que la mort de l'enfant avait été causée par un empoisonnement au botulisme.

Une mère en pleurs | Photo : Flickr

Une mère en pleurs | Photo : Flickr

À PROPOS DU BOTULISME

Le botulisme infantile peut se produire lorsque les nouveau-nés, qui ont un système digestif encore en développement, ingèrent des bactéries productrices de toxines dans l'intestin.

Selon le ministère de la Santé, le premier cas enregistré de la maladie au Japon a été confirmé dans la préfecture de Chiba en 1986 et l'organisme de surveillance a adressé l'année suivante un avertissement aux préfectures du pays de ne pas donner de miel aux bébés.

Image microscopique de Botulinum de Clostridium botulismo | Photo : Pixnio

Image microscopique de Botulinum de Clostridium botulismo | Photo : Pixnio

Selon le gouvernement métropolitain de Tokyo, plus de 30 cas de botulisme infantile ont été signalés dans tout le pays depuis 1986, mais aucun n'a été mortel.

L'intoxication botulique est causée par le miel dans la plupart des cas, mais il y a eu des cas où la soupe de légumes ou l'eau de puits ont également été propices à la maladie.

La mère tient son enfant dans ses bras pendant que le médecin le vaccine. | Image : Pixnium

La mère tient son enfant dans ses bras pendant que le médecin le vaccine. | Image : Pixnium

APRÈS UN AN

Selon le Réseau national de protection alimentaire (Renapro) et Anmat en Argentine, les enfants peuvent manger du miel après la première année de vie.

Cette information est ratifiée par les autorités sanitaires japonaises, qui assurent que c'est l'âge auquel les enfants tolèrent la nourriture sans souffrir du botulisme.

"Texas DSHS Health Alert : botulisme infantile et risques encourus à cause de tétines au miel.

Le DSHS avertit les Texans de ne pas donner de miel aux nourrissons après que quatre nourrissons du Texas aient contracté le botulisme à partir de tétines contenant du miel." - Texas DSHS | Twitter

La Food and Drug Administration (FDA) a émis un avertissement sérieux contre l'utilisation de sucettes au miel pour les bébés.

Ils ont également averti les parents de garder leur enfant à l'écart du miel.

L'alerte sanitaire est due à des rapports faisant état d'une maladie rare appelée botulisme qui a touché au moins quatre bébés, selon le Texas Department of State Health Services.

Les bébés sont, en effet, des êtres très fragiles dont il faut s'occuper avec beaucoup d'attention.

Soucieux de leur santé, L'Agence National de la Santé et du Médicament a mis en garde les parents contre le danger des lingettes pour bébé. Selon eux, on y trouve des conservateurs toxiques, qui aurait des effets sur la santé.