La transformation de Bilal Hassani pour l'Eurovision 2019, les images révélées

Cette année, c'est Bilal Hassani qui représente la France lors de l'édition 2019 de l'Eurovision. Afin de se préparer, il lui faut entre 2 et 3 heures.

Dans quelques jours se déroulera la finale du concours 2019 de l'Eurovision. Si bilal Hassani fait beaucoup parler de lui depuis sa participation au concours, le jeune-homme de 19 ans reste concentré.

C'est dans sa chambre d'hôtel que la presse a pu le rencontrer et assister à sa transformation physique pour son passage sur scène.

"Je ne me déguise pas, je me prépare.", déclare le chanteur.

 

"Ça me donne confiance d’être comme cela. Et quand tout est terminé, je me sens exactement comme je m’imaginais à 6 ans. A l’époque, le nom de scène que je m’étais donné, c’était Brush. Puis ça a été Bilal Fly, puis juste Bilal Hassani."

"On a voulu que je trouve un autre nom, comme Dylan ou Bill (rires), car on me disait que Bilal Hassani, c’était trop arabe et pas assez star. Moi je voulais m’assumer entièrement. C’est le message de "Roi". J’ai dû écrire 350 chansons avant celle-ci. C’était un véritable chemin que de parler de moi."

La préparation physique de Bilal Hassani dure environ deux heures. Une pour le maquillage, et une autre pour la coiffure.

Afin de pouvoir porter ses perruques, Bilal doit préparer ses cheveux et porter un bonnet sur mesure pour que la perruque tienne et que le résultat final paraisse totalement naturel.

C'est Gaby, un coiffeur de 22 ans qui a appris le métier de perruquier tout seul en regardant essentiellement des vidéos sur YouTube, qui est assigné à l'équipe de Bilal Hassani.

Pour le maquillage, c'est Anne, 31 ans, qui s'en charge. Quand elle maquille Bilal, elle s'assure que le résultat soit très naturel. Car Bilal n'aime pas être trop maquillé.

"J’aime ne pas trop avoir l’impression d’être maquillé. Je ne suis pas un drag. Les gens sont frustrés car ils n’arrivent pas définir ce que je suis. Je ne suis pas en talons, je porte des baskets... et des perruques ! Je ne porte pas de robe. Sur le tapis orange de l’Eurovision, c’était une combinaison avec une traine."

 

"En fait, ce que j’ai décidé dans la vie, c’est de prendre ce que j’aimais et laisser ce que je n’aimais pas. Cette préparation c’est comme bien s’habiller pour aller à un diner. Et le résultat c’est juste moi. Je ne me sens pas mieux ou moins bien avec ou sans. Je suis juste moi."

Des commentaires horribles, Bilal Hassani en a reçu énormément dans sa vie. Et encore plus quand il a participé au concours de l'Eurovision.

"Les gens me déshumanisent mais je suis humain. J’ai des peines, je pleure, j’ai eu des moments compliqués, des crises de larmes comme après Destination Eurovision où des gens voulaient me voir brûler en place publique. Ma mère a voulu qu’on arrête. Puis je suis passé outre."

Image tirée du clip de "Dja dja" de Bilal Hassani / Source : Youtube / Bilal Hassani

Image tirée du clip de "Dja dja" de Bilal Hassani / Source : Youtube / Bilal Hassani

 

"J’aime garder une aura solaire pour les gens qui me suivent et qui en ont peut-être besoin. Je ne veux pas que ceux-là perdent espoir. Mais quand tu ouvres ton téléphone le matin et qu’un des premiers trucs que tu lis c’est une menace de mort... c’est dur."

"Je suis content d’avoir coupé Twitter depuis quelques jours. Ceux qui me suivent et avec qui j’ai un lien fort ont compris. Et je n’ai pas disparu pour autant."

La France remportera t-elle enfin la victoire de l'Eurovision cette année pour la première fois depuis 1977 ? Verdict ce samedi 18 mai 2019, sur France 2.

LE PETIT-AMI DE BILAL HASSANI

Récemment, Bilal Hassani en a dit un peu plus sur son petit-ami : Nawfel. Cliquez ICI pour en savoir plus.