5 choses à savoir sur les parents de Vincent Lambert, pour mieux les comprendre

Derrière l'affaire Lambert se cache une histoire familiale hors du commun. De nombreuses informations que le public ignore peut-être sont dévoilés.

La famille Lambert est une famille recomposée avec des histoires peu communes. Selon le neveu de l'homme au centre de l'affaire Lambert, la famille cache de nombreux secrets :

"C’est une famille minée par les secrets et les non-dits",

a déclaré François Lambert.

Voici cinq choses à savoir sur eux :

 Le côté religieux 

Le lundi 20 mai 2019, c'est accompagnée de deux moines que Viviane Lambert, la mère de Vincent, est venue le voir à l'hôpital.

"Ce sont des amis de la famille qui connaissent Vincent et les enfants depuis tout petits.", a t-elle déclaré.

Viviane et Pierre Lambert sont des catholiques pratiquants. Pierre Lambert est un ancien gynécologue farouchement opposé à l'avortement.

Tous les deux fréquentent l'église Notre-Dame de France à Reims. Mais selon Viviane, leurs croyances n'ont rien à voir avec leur position quant à leur fils.

"Il y a de l'idéologie très forte et sous la forme d'un groupuscule qui s'approche plus de la politique. Ce groupuscule est actif financièrement.", avait déclaré la demi-soeur de Vincent Lambert.

Des propos soulignés par ceux de François Lambert, le neveu de Vincent :

"C'est un catholicisme dévoyé des parents de Vincent, qui n'est plus reconnu par le Vatican."

 Une énorme base financière  

Le fait que les parents de Vincent Lambert soient si proches de la religion leur apporte un soutien financier colossal.

Selon un communiqué de l'AFP, ce sont 100 000 euros que la fondation Jérôme-Lejeune a donné aux parents de Vincent Lambert pour les frais de justice.

Cette fondation anti avortement et anti euthanasie est déjà connue du monde juridique.

A l'inverse, le camp de l'épouse de Vincent Lambert ne dispose pas du tout de tels moyens financiers. Au vu des différences de budget, un proche de Rachel Lambert a lancé une cagnotte participative.

Leurs avocats sont proches de l'extrême-droite

La réaction des deux avocats des parents de Vincent Lambert à l'annonce de la décision de la cour d'appel de Paris de reprendre les traitements a choqué beaucoup de personnes.

En effet, Jean Paillot et Jérôme Triomphe ont exulté de joie, qualifiant cette décision de "très grande victoire".

Jean Paillot est un participant de la master-class bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune, et est également proche des associations catholiques Alsaciennes.

Jérôme Triomphe, pour sa part, a déjà défendu des manifestants de la Manif pour tous. On sait aussi qu'il est proche du mouvement intégriste Civitas, et qu'il plaide souvent dans des affaires religieuses.

L'éducation donnée à leurs enfants

Tous les enfants Lambert ont suivi des éducations dans des établissements privés dirigés par la Fraternité Saint Pie X. Ils ont tous été envoyés dans les quatre coins de la France, complètement éparpillés.

A cela, la demi-soeur de Vincent Lambert commente :

"On a une famille très compliquée. Cela vient des contradictions entre les convictions religieuses et les actions qui ne sont pas claires. Je pense que Vincent a vécu des choses difficiles, c'est quelqu'un de tourmenté."

"Il est l'aîné d'une deuxième fratrie qui au départ n'a pas été reconnue par mon père mais par le premier mari de ma belle-mère. Il a nommé deux hommes 'papa' jusqu'à l'âge de six ans."

 

"Il est allé vivre avec mon père à six ans, mais sans qu'il y ait d'affection très grande manifestée de la part de mon père, et il en a beaucoup souffert. Je pense que pour papa, c'est une sorte de rattrapage de quelque chose. Qui peut être faux et sincère."

Sur cette fameuse fraternité, François Lambert témoigne lui aussi :

"Ce n'est pas effrayant pour moi. Je sais que ça peut l'être pour les gens de l'extérieur, mais j'ai grandi avec eux, je connais l'aveuglement dont ils peuvent faire preuve."

 

"Il y a de la condescendance qui se transformerait en ultra-violence si l'affaire venait à se débloquer. Ces gens-là sont extrêmement violents. Ils incitent, quand ils disent 'On veut tuer un être humain'. Ils incitent à défendre la vie d'une personne, mais ils ne prendront pas la responsabilité de le faire. Ils espèreront plutôt qu'un cinglé le fasse ou espéreront qu'en face, les personnes aient peur qu'un cinglé le fasse."

Une grande stratégie dans la communication et l'intimidation

On sait que la famille Lambert peut se montrer manipulatrice, et ce, depuis la diffusion des vidéos de leur fils, qui ont soulevé une vague d'indignation un peu partout.

Une autre vidéo montrait Viviane Lambert donner à manger à Vincent en se servant d'une cuillère. Cependant, cette vidéo serait un mensonge, destiné à faire penser que Vincent peut déglutir. Une chose démentie par la demi-soeur de Vincent , Marie-Geneviève Lambert :

"Quand on dit qu'il a récupéré son réflexe de déglutition, j'ai vérifié auprès du personnel soignant et c'est faux. J'ai demandé s'ils lui donnaient à manger, parce que c'est dangereux. Et non, ils ne le font pas. Il y a eu un test en septembre dernier, il ne peut pas déglutir."

"Les soignants sont chargés à chaque visite des parents de vérifier sa bouche et de voir si on a essayé de le nourrir. Il fait déjà des fausses routes avec sa propre salive. Le but est de dire que s'il peut manger par la bouche, il est hors loi Leonetti."

Une affaire qui continue de secouer la France, comme elle le fait depuis bien longtemps.

Les postes connexes
Histoires virales May 28, 2019
Un homme attendait à l'extérieur de la maternité où sa femme accouchait
Histoires virales May 28, 2019
Un policier arrête un homme pour excès de vitesse
Histoires May 28, 2019
Ce petit enfant répond à un appel téléphonique du patron de son père
People May 26, 2019
La future mariée montre la bague de fiançailles "très spéciale" faite par son petit ami