Des nouvelles de Maïté

Camille Ordonez, la petite-fille de Maïté, a participé à “Objectif Top Chef” le mois de novembre 2018. Interrogée par FemmeActuelle, elle a parlé de sa grand-mère, notamment de son état de santé

Il est difficile de ne pas se souvenir de la célèbre "cuisine des mousquetaires", l’émission culinaire diffusée sur France 3 dans les années 80 et 90, animée par la plus grande des cuisinières du PAF, la fameuse Maïté.

Elle était accompagnée de Micheline Banzet, son assistante. Les spectateurs de l'époque ont pu admirer des plats qui étaient un régal pour les yeux.

Mais comme toute chose a une fin, le show a dû baisser les rideaux et la cheffe s'est retirée de la télévision pour se dévouer à sa famille.

En novembre 2018, les téléspectateurs de M6 ont découvert Camille Ordonez, sa petite-fille. Elle participait à “Objectif Top Chef” avec Philippe Etchebest. Son passage dans le petit écran a été remarquablement bien vu.

Lors d’une interview accordée à FemmeActuelle, la jeune femme de 18 ans a parlé de sa grand-mère.

D’après elle, Maïté savoure au mieux sa retraite, bien loin de la télévision.

"Elle va bien, elle profite de sa retraite et de sa famille. Elle ne veut plus répondre aux interview ou faire de la télévision, ce n'est plus son truc.

C'est une volonté de sa part de s'effacer comme elle le fait, elle n'a plus les mêmes centres d'intérêt. Elle préfère rester en famille. Il y a quelques jours, on était tous ensemble pour son anniversaire, on a passé une belle journée. C'est ça qui compte pour ma grand-mère”,

a-t-elle raconté.

Pour Camille Ordonez, le fait de suivre les traces de sa grand-mère est pour elle tout ce qui lui convient.  

"J'ai toujours été considérée comme "la relève de Maïté" depuis toute petite”,

a-t-elle déclaré avant d’ajouter :

“Quand ma grand-mère faisait le tour du restaurant pour saluer ses clients, elle me prenait avec moi et elle me présentait aux gens en disant que j'étais “la relève” alors je crois que j'étais conditionnée dès le départ.”

La jeune femme semble très motivée pour mener sa carrière en cuisine.

"Quand j'allais chez elle, elle nous mettait les cassettes VHS sur la télévision de ses émissions culinaires. De toutes les façons, je ne me vois pas du tout faire autre chose, je suis très fière de ce chemin-là",

a-t-elle conclu.

Seule une chose est sûre, "la relève de Maïté" a encore un long chemin à faire.

CE QUI A RUINÉ SA VIE

Depuis la mort de Serge, son fils unique, emporté par le cancer en 2013, Maïté aurait perdu la joie de vivre. Cette tragédie a vraiment laissé des séquelles dans sa vie.