Le père offre 10 ventilateurs à l'école de son enfant, mais l'inspection les retire

Une vague de chaleur fait rage dans certaines régions de France. Face à cela, un parent d'élève a voulu faire un geste en offrant dix ventilateurs à l'école maternelle Romain-Rolland à Orly. Mais ils ont refusé son offre parce que le matériel scolaire doit être homologué, comme le rapporte le Parisien.

Pour Philippe Bouriachi, la situation ne se présente pas comme prévu. Ce parent d'un élève de l'école maternelle Romain-Rolland a remarqué depuis quelques jours, que les températures dans les salles de classe de l'école ont considérablement augmenté. 

Pour cette raison, Philippe a voulu faire un don et de son propre chef, il a décidé d'offrir pour chaque salle de classe de l'école de son enfant, dix nouveaux ventilateurs pour un budget total de près de 400 euros.

Cependant, un inspecteur de l'éducation nationale s'est rendu sur place. Par la suite l'école a demandé à Philippe, de les reprendre.

"Ils ne seraient pas aux normes. Mais dans la classe de ma fille, sans rideaux ni stores, il fait quarante degrés ! Hier, même les professeurs m'ont remercié. Au final, avec cette décision, ce sont les enfants qui sont pénalisés",

a expliqué Philippe Bouriachi.

Face au geste de Philippe Bouriachi, l'inspection académique du Val-de-Marne lui en est reconnaissante. En revanche, le cadre réglementaire interdit d'autoriser ce type de démarche.

"Tout matériel qui arrive dans une école du premier degré est soumis à un règlement en lien avec la commune. Et ce pour se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel",

a lancé l'inspection académique.

Selon l'inspection, il faudra procéder à des appels d'offres pour installer du matériel dans une école maternelle.

Personne ne peut ainsi déposer des ventilateurs dans les salles de classe pour que les élèves puissent se rafraîchir.

"Ces ventilateurs sont certifiés 'Norme française', je ne vois pas ce qu'il faut de plus !",

a conclu le père de l'élève. Dans les prochains jours, Philippe Bouriachi va devoir aller récupérer les dix ventilateurs.

La Bretagne a été épargné par cet épisode caniculaire, qui touche actuellement une grande partie de l’Hexagone. Beaucoup de français ont tenté de s’y réfugier. Sur les réseaux sociaux, cette situation a amusé les Bretons.

Les postes connexes
Actu France May 08, 2019
La police a ignoré une mère qui témoigne de l'intimidation de son enfant à l'école
Actu France May 09, 2019
Pour éviter la fermeture d'une classe en Isère : 15 moutons inscrits à l'école
Politique Mar 09, 2019
Le gouvernement français a interdit à tous les enfants de moins de 15 ans d'utiliser leur téléphone portable à l'école
Actu France May 07, 2019
Témoignage : Un garçon de 10 ans, harcelé à l'école de Villeurbanne a eu très peur