Des collègues offrent des RTT à un homme de la Vendée pour qu’il reste avec sa femme malade

Jean-Pierre Frader travaille au SDIS 85 à La Roche-sur-Yon, dans la Vendée. L’homme fait maintenant face à une période très difficile de sa vie. 

La femme de Frader souffre d’une maladie très grave qui se complique de jour en jour. Florence est atteinte d’une tumeur au cerveau depuis une douzaine d’années et a vraiment besoin d’être assistée.

Après deux opérations, ses médecins ont annoncé qu’une troisième opération serait impossible, et le choix de poursuivre les traitements leur appartient.

“Mon épouse Florence souffre d’une tumeur cérébrale. Depuis 2007, elle a connu trois récidives. Lors des deux premières, en 2015 et 2017, elle a subi des opérations et des séances de chimiothérapie. La 3e a été diagnostiquée en avril dernier”,

confie Jean-Pierre Frader auprès de Ouest-France. 

Après avoir réfléchi longtemps avec leurs trois enfants, le couple s’est dit qu’il est temps de tout arrêter et laisser le temps faire les choses. Mais, en fin de compte, ils ont jugés une telle décision trop compliquée à prendre car ce serait la fin. Ils ont alors décidé de poursuivre les traitements de Florence. 

Ainsi, l’épouse de Frader est hospitalisée dans leur domicile depuis déjà plus d’un an. N’arrivant plus à se mettre debout, il faut un fauteuil roulant pour la déplacer de son lit. 

“Chaque jour, des aides à domicile, une aide-soignante et une infirmière viennent pour la faire manger, faire sa toilette et l’habiller. Je prends le relais après mon travail, en fin d’après-midi”,

raconte le père de famille. 

La situation était très compliquée ! Comment pourrait-il travailler et en même temps prendre soins de sa femme qui est gravement malade ? Mais récemment, la direction des ressources humaines du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) où travaille Frader lui a annoncé une nouvelle assez surprenante :

“des collègues étaient prêts à faire don de jours de repos, pour me permettre de rester auprès de Florence. Je n’ai pas accepté de suite. Je ne voulais pas abuser et, je me disais que je pourrais peut-être continuer à assumer tout ça tout seul.”

Jean-Pierre Frader a fini par céder ; c’était d’ailleurs une proposition très raisonnables de la part de ses collègues. En effet, ses jours de RTT ne seraient jamais suffisants, et prendre un congé sans solde est bien trop risqué. Il a alors accepté le don de jours de repos anonyme afin de rester avec sa femme. 

“Les jours de repos offerts sont anonymes. Je ne sais pas qui a donné et je ne veux pas le savoir. Le SDIS, c’est comme une deuxième famille. Ici, tout le monde fait corps et s’entraide. C’est une parole, ou un petit mot…”

Nul ne sait combien de temps reste-il pour Florence, mais Jean-Pierre est apaisé de savoir qu’il pourrait être en plein temps à côté de cette femme extraordinaire avec qui il a passé trente-six ans de sa vie.

Sa femme et lui seront éternellement reconnaissants du geste de solidarité des employés du SDIS 85.

UNE SOLIDARITÉ EXEMPLAIRE 

L’union fait bien la force, et des petits gestes de bonté réunis peuvent devenir un grand acte de solidarité ! Un incendie s’est déclaré dans l'appartement d'un sapeur-pompier de Vinon, dans la nuit du 31 janvier 2019.

Un véhicule de pompier | photo : shutterstock

Un véhicule de pompier | photo : shutterstock

Les collègues de l’homme qui a tout perdu dans les flammes ont décidé de l’aider. 

   
Les postes connexes
Histoires virales Apr 11, 2019
Qui est Anthony, l’homme qui a tué sa femme Dalila dans le var ? Effrayé, son collègue témoigne
Actualités Jun 09, 2019
L'histoire de Liam : 2 ans, souffre d'une grave maladie infantile
Relation Apr 05, 2019
"Très affecté mais satisfait" : l'homme qui a aidé sa femme malade à mourir témoigne
Santé Apr 29, 2019
Il avait dit que sa fille était "malade" et les avait quittés, mais ils sont partis