L'ultra protection de la chambre d'hôpital de Vincent Lambert à Reims

Vincent Lambert est sur le point de mourir. Après que le médecin du patient tétraplégique a annoncé son arrêt de traitements, le CHU de Reims a instauré certaines mesures de sécurité particulières.

Il semblerait que l’affaire Vincent Lambert va toucher à sa fin… ou pas ! Le vendredi 28 juin 2019, la cour de Cassation a fait part de sa décision ordonnant la cessation définitive des traitements de Vincent Lambert.

C'est le mardi 2 juillet que ses médecins ont appliqué cet arrêt. Les parents du patient tétraplégique ont déclaré de poursuivre les responsables pour assassinat car ils s’opposent toujours à cette décision. 

Après 10 années passées en état végétatif, l’ancien infirmier va probablement mourir dans les jours qui viennent.

Dans tout cela, l'équipe médicale et sa famille veilleront sur lui jusqu'au bout. Cependant, la chambre d'hôpital de Vincent Lambert est sous une protection spéciale.

Suite à toutes ces tensions, ces déchirements et ce conflit médiatisé, le centre hospitalier a décidé de mettre en place un protocole bien établi autour de Vincent Lambert. 

Des agents de sécurité sont même présents dans les entrées des véhicules dans l'enceinte de l'établissement pour calmer la situation au cas où elle tournerait au vinaigre. Ils se trouvent en général à proximité immédiate de l'entrée du bâtiment si la situation est moins mouvementée.

Pour les personnes qui souhaitent rendre visite à Vincent Lambert, une pièce d'identité doit être obligatoirement présentée à l'accueil.

Même dans les couloirs et les étages, elle peut également être demandée. Seul un nombre limité de visiteurs peut avoir accès à sa chambre.

Pour les membres de sa famille, afin de ne pas créer de tensions, les heures de visite différenciées sont programmées en alternance l'après-midi.

En cas d'interruption des soins, des heures de présence sont également accordées la nuit pour ses proches comme sa femme.

LES RÉPONSES DE JEAN LEONETTI AUX PARENTS DE VINCENT LAMBERT

Les traitements de Vincent Lambert ont été arrêtés le mardi 2 juillet 2019. Les parents de Vincent Lambert ont déclaré qu'ils poursuivront le praticien pour meurtre. 

Le mercredi 3 juillet 2019, lors d’une interview sur plateau de Cnews, le président par intérim du parti LR Jean Leonetti, père de la loi de 2016 régissant la fin de vie, a répondu à Viviane Lambert et son mari.

Les postes connexes
twitter.com/RFI_En
Actu France Jul 03, 2019
La chronologie complète de l'affaire Vincent Lambert
Twitter/Valeurs
Actu France May 22, 2019
Les parents de Vincent Lambert vont retirer leur fils du CHU de Reims
twitter.com/UnionArdennais
Actu France Jul 02, 2019
Qui est le médecin de Vincent Lambert, Vincent Sanchez
Tw Twitter/pierredeniziotitter/pierredeniziot
Actu France Jul 02, 2019
Le médecin a décidé d'arrêter les traitements de Vincent Lambert