La demi-sœur de Vincent Lambert pour la décision d'arrêter le traitement

Sedera Raliniainjanahary
08 juil. 2019
08:02
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

La demi-soeur de Vincent Lambert, Marie-Geneviève Lambert est favorable à l’arrêt des soins du patient et s’est exprimée sur ce qu’elle dit être la réalité. 

Annonces

Marie-Geneviève Lambert a été invitée sur le plateau de BFMTV pour parler de Vincent Lambert et de la situation dans laquelle se trouvait la famille et tous ceux qui sont concernés par l’affaire.

Depuis le mardi 2 juillet 2019, le personnel médical de l'hôpital de Reims a décidé de cesser les soins de Vincent Lambert.

L’homme est maintenu en vie depuis presque 11 ans par une sonde qui le permettait de s'hydrater et de se nourrir. Une sédation profonde est également mise en place afin que l’ancien infirmier en psychiatrie ne ressente aucune douleur, y compris; la faim et la soif. 

Annonces

Sur le plateau du journal télévisé, Marie-Geneviève Lambert est présentée comme étant une personne favorable à l’arrêt des soins.

La dame l’accepte mais précise qu’elle est favorable “à la prise en compte de la réalité”, elle explique que c’est vraiment un choix objectif, en connaissant les réalités de ce que vit Vincent Lambert :

“Ce n’est pas une question d’opinion, ce n’est pas un goût, ce n’est pas très marrant d’être du côté de ceux qui attendent la mort d’un homme, ce n’est pas le meilleur rôle qui soit dans notre société, c’est plus vertueux de se battre pour la vie mais il se trouve que la réalité c’est celle de quelqu’un qui ne se réveillera jamais”,

Annonces

a-t-elle fait comprendre.

Annonces

Les parents de Vincent Lambert eux, ont organisé un rassemblement. Une action que la demi-soeur juge comme un dernier recours quand il n’y a plus de carte à jouer du côté de la loi :

“’il n’y a aucune juridiction à saisir donc du coup ils saisissent l’opinion, enfin ce sont des méthodes à mobiliser des gens alors qu’on ne peut plus mobiliser la loi”,

a-t-elle déclaré.

Interrogée par la division de la famille depuis plus de dix ans et d’une éventuelle réconciliation, Marie-Geneviève Lambert est très sceptique. Elle évoque même de ne pas savoir ce qui va se passer après la mort de Vincent Lambert. 

Annonces
Annonces

Pour la demi-soeur, plusieurs critères ont joués pour qu’elle soit favorable à l’arrêt des soins :

“sa personnalité, comment il réagissait aux soins, il y a beaucoup de choses, ce qu’il avait dit évidemment… il est dans un état de souffrance, peut-être pas psychologique, parce qu’on ne sait pas ce qu’on ne sait pas ce qui se passe dans sa conscience mais physiquement il exprime la souffrance… son visage exprime la souffrance…”

Pour Marie-Geneviève Lambert, l’acharnement des parents n’est tout simplement pas compréhensible, d’autant plus qu’ils sont croyants d’après elle :

“si il y avait une décision de Dieu, elle a été prise déjà, pratiquement 11 ans, on ne fait que résister à la nature”,

Annonces

a-t-elle conclu.

Annonces

En dix ans, les relations entre les parents de Vincent Lambert et de sa femme Rachel se sont grandement détériorées. Viviane Lambert, la mère du patient a partagé son point de vue sur le cas de son fils.

 

Annonces