Selon l’avocat des parents de Vincent Lambert, l’affaire ne s’arrête pas après sa mort

Sept jours à compter de la mort de Vincent Lambert, survenue le jeudi 11 juillet 2019, Maître Jean Paillot, l'un des avocats de ses parents, est revenu sur ce tragique feuilleton juridique.

Le jeudi 11 juillet 2019, Vincent Lambert a rendu son dernier souffle en laissant derrière lui ses proches. Le décès de cet homme qui était en état végétatif était causé par l’arrêt de son traitement, engagé par le médecin Vincent Sanchez, dans l’hôpital Sébastopol, à Reims.

Ce processus avait été possible grâce à la Cour de cassation qui avait cassé la décision de la Cour d’appel, le 28 juin dernier. Ce patient est devenu tétraplégique des suites d’un accident de la route qui est survenu le 29 septembre 2008.

L’affaire est très vite devenue virale, devenant le symbole de la vie ou de mort en France, deux parties ont été créées, celle qui est pour l’euthanasie et celle qui est contre.

Depuis 2013, le clan Lambert se déchire dangereusement pour le sort de celui-ci, mais est-ce que depuis son décès les combattants ont rendu les armes ? Hélas, il s’est avéré que non.

LA BATAILLE N’EST PAS TERMINÉE

Lors d’une interview avec les journalistes de Famille chrétienne, Maître Jean Paillot, l’un des avocats de Pierre et Viviane Lambert, a accepté de revenir sur cette dramatique affaire.

Pendant sa prise de parole, celui-ci a dès-lors parlé de la cérémonie des funérailles du défunt ex-infirmier, qui s’est déroulé le 12 juillet 2019.

“Nous étions quatre, deux médecins-conseils et deux avocats, à avoir discrètement attendu la fin des obsèques et de l’enterrement de Vincent, qui ont eu lieu dans l’intimité d’une famille éclatée, pour rejoindre nos clients”

a t-il annoncé aux yeux des caméras. Celui-ci a ensuite déclaré :

“Vincent est enterré. Mais « l’affaire » ne s’arrête pas. Il va maintenant falloir tirer les enseignements de cette tragédie. Elle n’est pas à la gloire de la loi Léonetti.”

En effet, le corps de l’homme tétraplégique avait été autopsié, à la demande du procureur du parquet de Reims, Matthieu Bourrette.

Cette décision avait été prise, pour déterminer si le défunt époux de Rachel avait été euthanasié en respectant la loi.

Depuis 2013, les deux parties au sein de la famille Lambert, se sont déchirées pour le sort de celui-ci. Au final, Vincent Lambert est décédé, mais avant cela sa mère, Viviane, avait fait tout ce qu’elle pouvait pour maintenir son traitement, notamment demander de l’aide chez l’ONU. Après son discours, celle-ci avait témoigné.

Les postes connexes
shutterstock.com
Actu France Jul 11, 2019
Décès de Vincent Lambert, retour sur la chronologie de l'affaire
twitter.com/RFI_En
Actu France Jul 03, 2019
La chronologie complète de l'affaire Vincent Lambert
Actu France Jul 12, 2019
Selon le neveu de Vincent, ses parents vont “agresser” le corps de leurs fils
YouTube/Documentaires et reportages
Actu France Jul 12, 2019
Après 11 ans de lutte, Rachel Lambert, était "abattue" après la mort de son mari