Les dîners fastueux de François de Rugy étaient des repas “professionnels”

Les parlementaires, sont-ils en train de sauver François de Rugy ? Les dîners fastueux que l’ex-président de l’Assemblée nationale donnait à l'hôtel Lassay seraient des repas "professionnels". Une autre investigation est en cours à Matignon, à propos des travaux effectués dans son appartement.

Sur le dossier des fastueux dîners de l’hôtel de Lassay, François de Rugy, l’ancien ministre de la Transition écologique a été dédouané par l’enquête mené à l'Assemblée nationale. Selon certaines sources, les repas de l’hôtel Lassay étaient des repas “professionnels” et non privés.

Le rapport de l'Assemblée nationale, qui sera mardi 23 juillet, devrait donc défaire une partie les révélations de Médiapart que l’ancien ministre de la transition écologique qualifiait de “mensonge”.

Au micro de BFMTV Michel Taube dit :

“c’est très important pour la dignité de François de Rugy, mais au final, ce n’est pas le plus important car ce qui a choqué l’opinion publique se sont les photos des nombreux homards dont ils se délectaient, les vins valant 500 euros ou plus. Tout cela n’est pas illégal mais certainement contraire à la morale publique.”

Benjamin Morel, docteur en sciences politiques, se voit quant à lui prudent sur l’impartialité et le sérieux de l’enquête en rappelant qu’elle a été diligentée par des députés :

“comme l’Assemblée nationale se contrôle elle-même, au regard de la séparation des pouvoirs, des doutes peuvent toujours subsister."

Quant au sèche-cheveux à 499 euros, il n'existerait tout simplement pas selon les sources, mais l'acquisition d’un modèle “haut de gamme” a été constaté. L’objet ayant été laissé à son appartement de fonction à son départ.

Si l’affaire du dîner semble décousu Benjamin Morel estime que le problème est ailleurs :

"Ce qui a conduit à la démission de François de Rugy, ce sont les fonds pris sur l’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour financer Europe écologie Les-Verts avant de les défiscaliser. Sur ces financements, il y a une vraie illégalité. Si ces versements sont avérés, il y a une affaire de Rugy et la démission était compréhensible pour le gouvernement."

Une autre enquête, cette fois-ci diligentée par Matignon est en cours pour faire la lumière sur les travaux effectués dans l’appartement de François de Rugy, estimés à 63.000 euros.

On pourrait conclure en citant la journaliste politique, Camille Langlade :

"le rapport de Matignon devrait également aller dans le sens de la légalité et c’est tout le problème de l’affaire Rugy : il n’y a pas d’illégalité, mais les photos ont choqué."

Cette affaire a commencé par des révélation fait par Mediapart. Le site d’information a dévoilé au grand public les nombreuses réceptions organisées, aux frais de l’État, par l’ancien président de l’Assemblée Nationale.

La photo de François de Rugy | Photo : GettyImages/Global Ukraine

La photo de François de Rugy | Photo : GettyImages/Global Ukraine

Devant les médias, François de Rugy, "assume totalement" ses dîners somptueux.

Les postes connexes
Politique Jul 12, 2019
Réactions de François de Rugy sur les attaques contre sa femme après les dîners fastueux
Getty images
Politique Jul 20, 2019
Selon Mediapart, François de Rugy démissionne car il ne peut pas justifier ses dépenses
Getty images
People Jul 15, 2019
La femme de François de Rugy explique pourquoi elle n'était pas au défilé du 14 juillet
Getty images
Célébrités Jul 16, 2019
François de Rugy révèle pourquoi il ne veut pas citer les invités de ses dîners de luxe