"La télé en questions" explique pourquoi le volume de publicité est plus fort que le reste des émissions.

De nombreux téléspectateurs sont agacés par les volumes des publicités jugés plus fort que le reste des émissions. "La Télé en questions" nous a expliqué pourquoi, et c'est légal…

Les publicités ont la réputation de fatiguer les téléspectateurs, elles seraient jugés trop nombreuses, intempestives… Ils auraient aussi le don de parasiter les soirées télés.

Ainsi le volume de ces publicités jugées "trop élevés" n'arrange en rien leurs réputations. La preuve, c'est qu'on aurait tendance à baisser régulièrement le volume à chaque pause commerciale.

Nombreux sont donc ceux qui pointe du doigt les annonceurs les soupçonnant d'augmenter délibérément l'intensité du volume de ces pubs par rapport au reste du programme. "La Télé en questions" apporte la lumière sur ce fait ressenti.

D'abord, il faut souligner que la diffusion de ces "messages commerciaux de masse" est sujette à un contrôle très strict.

Qu'il s'agisse de leur durée, de leur contenu ou de leur fréquence à l'antenne, tout est minutieusement contrôlé.

Depuis 2010, les annonceurs se sont vus obligés d'aligner le volume sonore des écrans pubs au reste de la grille. La différence sonore que l'on ressent chez soi dès que la pub démarre vient en réalité de la "compression dynamique".

émission télévisée | Photo : Pixabay

émission télévisée | Photo : Pixabay

Une technique de mixage qui permet aux publicitaires d'amplifier tous les éléments sonores de leurs spots. 

"Cette pratique permet d’augmenter l’intensité perçue sans pour autant « augmenter le son » de la télévision et donc sans l’accord des téléspectateurs.

Outre l’inconfort que présente cette pratique, elle est commercialement contre-productive bien qu’il soit difficile pour certains annonceurs de renoncer à mettre en avant leurs messages publicitaires par ce moyen. C’est pourquoi une régulation concertée représente un progrès pour tous les acteurs."

Explique la CSA.

Prenons un exemple : dans une pub pour une moto, la musique, le crissement des pneus, le ronronnement du moteur et la voix des acteurs peuvent être mis au même niveau…

Un mélange parfait donc plus bruyant. Cette astuce est autorisée dans la limite stricte de 3 secondes par publicité. Le but de la manœuvre est évidemment d'attirer votre attention.

Un enfant devant une télévision | Photo : Pixabay

Un enfant devant une télévision | Photo : Pixabay

Paul des “12 coups de midi” en a dit de trop lors du numéro du vendredi 7 juin 2019. Jean-Luc Reichmann lui a posé une question qui est allée un peu trop loin, jusqu'à enfreindre les règles du CSA.

Les postes connexes
Twitter/Telestarmag
TV May 16, 2019
Qui veut gagner des millions : pourquoi l'émission peut se terminer plus tôt que prévu
Les 12 coups de midi Apr 01, 2019
Affaire Quesada : Pourquoi Zette, à qui Christian a confessé son amour, n’apparaît jamais dans l’émission ?
Twitter/TeleLoisirs
Les 12 coups de midi Jul 02, 2019
Paul explique pourquoi il pourrait quitter le show
twitter.com/closerfr
People Jul 01, 2019
Mathilde Seigner explique pourquoi elle ne vit plus avec son compagnon après 13 ans