Une femme célèbre son rétablissement d'un cancer du sein avec ses enfants, puis est sanctionnée

Les parents doivent payer l’amende imposée par l’école, même si la décision de celle-ci est arrivée en retard.

Une famille a été surprise par une note à laquelle elle ne s’attendait pas, après son départ en vacances pour célébrer le rétablissement de la mère, qui venait de vaincre un cancer.

Après avoir demandé l'autorisation à l'école d'emmener leurs enfants en vacances pendant la pérode des classes, ils ont décidé de partir sans attendre une réponse. Cependant, cela leur a quand même valu une amende.

La femme a vaincu le cancer et voulait célébrer avec sa famille │ Image extraite de: Pixabay

La femme a vaincu le cancer et voulait célébrer avec sa famille │ Image extraite de: Pixabay

BATTRE LE CANCER NE LEUR A PAS SEMBLÉ ÊTRE UNE SITUATION EXCEPTIONNELLE

Katie McDermott, 36 ans, a passé 18 semaines en chimiothérapie et a dû subir une double mastectomie après qu'une masse ait été détectée dans sa poitrine fin 2017.

Près d'un an après la terrible nouvelle et les procédures épuisantes, les médecins ont annoncé la bonne nouvelle à Katie ; elle était finalement hors de danger et la famille a décidé de célébrer avec des vacances bien méritées.

L'école a adopté une attitude discutable │Source : Pixabay

L'école a adopté une attitude discutable │Source : Pixabay

Puisque ses enfants suivaient encore les cours, Katie a écrit une lettre à l’école pour demander l’autorisation de les retirer pour six jours. L'institution n'ayant fourni aucune réponse, Katie, son mari Darren, 40 ans, et ses quatre enfants, sont partis pour Tenerife.

Mais de façon inattendue, le Central High School de Lancaster a répondu à la lettre deux jours seulement avant la date prévue pour le voyage, de sorte qu'il n'y avait plus de temps pour réorganiser les réservations.

À leur retour de la semaine rêvée, les McDermotts ont découvert une nouvelle note, encore plus scandaleuse que la précédente. Elle avait interdit le départ des enfants parce que leur cas n’était pas considéré comme exceptionnel. Les autorités locales ont suggéré une amende de £ 788, pour avoir retiré des enfants des classes sans autorisation préalable.

La famille a décidé de partir en vacances | Source : Pixabay

La famille a décidé de partir en vacances | Source : Pixabay

UNE SITUATION INJUSTE POUR LAQUELLE ILS ATTENDENT JUSTICE

Katie et Darren considèrent que leurs enfants, Joseph, 14 ans, et Oliver, 12 ans, ne méritent pas d'être dans cette situation parce qu'ils n'ont jamais demandé de permission. En outre, les enfants peuvent mériter l'approbation de l'école pour les vacances parce que leur comportement et leurs performances sont parmi les meilleurs.

"Ils sont toujours allés à l'école et ont fait leur travail sans aucun problème ", ont dit les parents, ajoutant : " L'école a dit qu'ils étaient des élèves modèles et nous devrions être fiers d'eux. 

Ils considèrent que les enfants méritent l'approbation de l'école et que l'attitude de l'école face à la situation est vraiment gênante. Ils ont précisé que même leur fille Ava, âgée de cinq ans, avait reçu une permission de son école primaire.

Mais ils ont été attaqués par l'école après leur voyage │Source : Pixabay

Mais ils ont été attaqués par l'école après leur voyage │Source : Pixabay

"Nous espérions une décision la semaine dernière demandant de retourner à l'école qui nous aurait donné beaucoup de temps pour changer les dates des vacances, ce que nous aurions fait," a dit Darren.

Une semaine avant que l'école des enfants ne réponde, Katie et Darren ont décidé d'appeler l'école pour parler de la demande et ils ont agi comme s'ils ne savaient rien. 

La lettre, écrite par le responsable de l'assiduité de l'école, décrit que la situation dans laquelle ils prévoyaient de retirer les enfants n'était pas assez importante. 

"J'ai discuté de votre demande avec le directeur qui ne croit pas que cette demande soit exceptionnelle. Bien que nous sympathisons avec sa situation, nous ne pouvons pas créer un antécédent en autorisant la licence pour la période de temps", dit-il. Finalement, les McDermott ont été invités à l'école pour parler à Mme Hall.

Une situation tout aussi incompréhensible s'est déroulée dans une école où, pour répondre à une vague de chaleur qui fait rage dans certaines régions de France, un parent d'élève a voulu faire un geste en offrant dix ventilateurs à l'école maternelle Romain-Rolland à Orly. Mais l'école a refusé son offre parce que le matériel scolaire doit être homologué, comme le rapporte le Parisien.

Les postes connexes
Parentalité Apr 24, 2019
"J'aurais aimé avoir eu un avortement tardif plutôt que de donner naissance à ma fille"
Apr 06, 2019
Une mère de sept enfants avec un cancer du sein espère compléter une liste de choses à faire déchirante avant de mourir
Facebook/philippe.bouriachi
Actu France Jun 26, 2019
Le père offre 10 ventilateurs à l'école de son enfant, mais l'inspection les retire
Actu France May 10, 2019
Somme : L'école maternelle refuse de les garder ensemble, mais à tour de rôle