Getty  Images
La source: Getty Images

Marie-Claude, 92 ans, sur le coronavirus : "Ce n'est pas une vie pour les enfants"

Mahatony Rajaofera
24 mars 2020
14:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le coronavirus met le monde à rude épreuve. Les mesures de confinement sont extrêmement durs à vivre, Marie-Claude, 92 ans, s’est notamment confiée à ce sujet.

Annonces

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Très dévastateur, le Coronavirus ne cesse de se propager aux quatre coins du monde faisant toujours plus de victimes sur son passage.

C’est d'autant plus alarmant car l'épidémie a commencé il y a quelques mois à peine. Comme le rapporte France Info, Marie-Claude, une nonagénaire qui a beaucoup vécu considère même que la guerre est plus supportable que ce virus.

Annonces
Annonces

DES MESURES DE PLUS EN PLUS DRASTIQUES

Si au départ, le confinement n'était prévu que pour deux semaines, ce délais se rallonge de jour en jour en raison de l’état critique de la situation.

Des victimes sont à déplorer en grand nombre et ce, quotidiennement. De ce fait, le confinement qui a débuté le 16 mars a été prolongé pour deux mois.

Annonces

Dans la soirée du 23 mars 2020, le premier ministre, Edouard Philippe a annoncé quelques mesures qui durcissent davantage le confinement, en France.

PLUS DIFFICILE À VIVRE QUE LA GUERRE

Quoi qu’il en soit, Marie-Claude dont le témoignage a été recueilli, vit très difficilement ce confinement. Entre suivre les informations, regarder la télé, faire de la lecture et des mots croisés, la nonagénaire trouve que le temps passe trop lentement. 

Annonces

Heureusement, elle peut compter sur sa famille qui lui téléphone de temps à autre et notamment son fils et sa petite-fille. Ce qui la pèse énormément c’est la sollicite qu’engendre cette situation, en plus, elle vit seule, ce qui n’arrange pas sa situation : 

“On n'a jamais été éloignés comme ça les uns des autres. C'est quand même un vide extraordinaire.”

Ayant vécu l'enfer de la seconde guerre mondiale, elle trouve même que ce confinement est plus dur à vivre.

Annonces

Bien que les restrictions alimentaires faisaient rage durant la guerre, Marie-Claude trouve cette solitude plus pesante. Pas spécialement pour elle mais pour les enfants.

“Ce n'est pas une vie pour les enfants (...) On allait à l'école pendant la guerre. C'est triste aujourd'hui d'empêcher les enfants d'aller à l'école ”,

a-t-elle analysé.

Toujours selon ses propos, les enfants sont très désorientés étant donné qu’ils n'ont personne avec qui jouer.

DÉCÉDÉ DES SUITES DU CORONAVIRUS

Annonces

Le saxophoniste franco-camerounais Manu Dibango se produit à la fin du spectacle Franck Sorbier Printemps Été 2018 dans le cadre de la Fashion Week à Paris, le 24 janvier 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Les ravages du coronavirus dépassent l’entonnement. Initialement apparu en Chine, le Covid-19 fait désormais des ravages dans le monde entier et personne n’est épargné.

C’est d’ailleurs avec une grande tristesse que la famille de Manu Dibango a annoncé le décès du célèbre saxophoniste, qui est une victime de plus du coronavirus.

Annonces

Chez AmoMama.fr, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés.Prenez soin de vous!