Frank, travailleur malgré le Coronavirus : "Je me lave souvent les mains et je porte des gants"

Le monde est aux prises avec la pandémie du coronavirus. Frank Cardenas, un citoyen américain contraint de travailler durant cette pandémie, témoigne sur son quotidien.

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Le coronavirus fait trembler la planète. En un court laps de temps, la pandémie du coronavirus a pris d’énorme proportion. De nouveaux cas de contamination sont recensés à chaque jour qui passe.

Un homme avec un masque. | Photo : Pixabay

Un homme avec un masque. | Photo : Pixabay

Si le confinement est plus que jamais d’actualité dans tous les pays contaminés, certaines personnes sont tout de même contraintes de travailler. Faisant partie de cette catégorie, Frank Cardenas a livré son témoignage.

L’IMPACT DU CORONAVIRUS

Cette crise sanitaire sans précédent n’impacte pas seulement sur le nombre de victimes à déplorer, elle impacte aussi sur l'économie mondiale.

Certes, le confinement est un mal nécessaire pour essayer d’enrayer la propagation du virus, mais l’économie s’en trouve grandement lésé.

Étant donné que l’entreprenariat est le pilier de l’économie d’un pays, le monde s’apprête à être plongé dans une grave crise économique selon plusieurs experts.

Des gens. | Photo : Pixabay

Des gens. | Photo : Pixabay

La plupart des entreprises ayant fermé leur porte, la production stagne. La situation est d’autant plus critique pour les entreprises ne commercialisant pas des produits alimentaires.

Parfaitement conscient de l’état critique de la situation, le FMI ou Fonds Monétaires International a fait savoir via son porte-parole que l’impact inéluctable de cette pandémie sur l’économie mondiale reste “difficile à prédire” en précisant toutefois que cela allait dépendre de la propension de la pandémie.

LE TÉMOIGNAGE DE FRANK

Quoi qu'il en soit, quelques citoyens sont contraints d’aller travailler malgré le confinement actuellement mis en vigueur dans la plupart des pays. C’est notamment le cas de Frank Cardenas, un citoyen américain qui a consenti à livrer son témoignage.

Questionné sur les mesures prises par les autorités, il a révélé que les sorties étaient extrêmement surveillées dans sa ville mais que les gens pouvaient tout de même sortir pour se procurer l’essentiel et notamment les vivres.

D’autant plus qu’il commence à avoir des pénuries de papiers toilette, de riz, de haricots, de produits de nettoyage comme l'eau de Javel et de nettoyants antibactériens.

Bien que les mesures soient assez drastiques, il a expliqué qu’hormis le port de masques, la plupart des habitants de sa ville n'étaient pas spécialement paniqués.

Un homme qui lave sa main. | Photo : Pixabay

Un homme qui lave sa main. | Photo : Pixabay

Pour sa part, Franck prend tout de même des précautions : 

 “Personnellement, je me lave souvent les mains et je porte des gants.” 

Travaillant dans un magasin, il ne peut se permettre de rester confiné et de travailler à domicile. Il est dans l'impossibilité d’effectuer son travail à distance.

Son activité consiste essentiellement à faire l’inventaire des produits dans leurs entrepôts afin de s'assurer que les gens aient assez d’eau et de boissons.

Tout en continuant leurs activités, le magasin dans lequel il travaille prend tout de même des précautions. Ainsi, tous rassemblements ou réunions ont été annulés, du moins pour l'instant.

Main avec gant et cache bouche. | Photo : Getty Images

Main avec gant et cache bouche. | Photo : Getty Images

Pour l'heure, Frank Cardenas n’a qu'une seule crainte, qu’un de ses proches contracte le Covid-19. Il est littéralement terrifié à l'idée que ses deux filles puissent être atteintes. De plus, ses filles sont encore très petites.

Selon certains experts, ce sont surtout les personnes âgées qui sont les plus vulnérables mais dans tous le cas, la prudence est de mise.

EN QUÊTE D’UN TRAITEMENT

La situation est particulièrement délicate puisqu’aucun traitement n’a encore été officiellement approuvé par le gouvernement. Actuellement, seul l'infectiologue Didier Raoult a proposé un traitement contre le Covid-19.

Proposant l’Hydroxychloroquine et l'azithromycine, le docteur est loin de faire l'unanimité même après avoir effectué une deuxième étude sur l’efficacité de la chloroquine.

Après avoir publié les résultats d'une deuxième étude, le vendredi 27 mars, Didier Raoult a été décrié par de nombreux scientifiques et ce, dès le lendemain de la publication des résultats de l’étude. Ses confrères lui reprochent surtout l’absence de groupe-témoin dans son étude.

UNE TRÈS JEUNE VICTIME DU CORONAVIRUS

De nombreuses rumeurs circulent sur le coronavirus, certains disaient même que seules les personnes âgées succombent au virus. La mort de Julie, une adolescente de 16 ans vient démentir cette hypothèse. La jeune fille s'est éteinte dans la nuit du 24 au 25 mars 2020.

Les postes connexes
Shutterstock.com
Santé Mar 27, 2020
Une caissière de Carrefour, infectée par le coronavirus, est décédée
GettyImages
Santé Mar 26, 2020
Coronavirus : zoom sur les catégories de personnes les plus fragiles pendant la pandémie
Twitter/drkomanduri
Actu France Mar 29, 2020
Didier Raoult avait prédit une crise sanitaire il y a 14 ans
twitter.com/almuariza
Santé Mar 30, 2020
Décès de Julie, 16 ans, du coronavirus : elle aimait les blagues et était "dynamique"