Covid-19 : la familles de victimes paie pour la garde des corps en entrepôt, l’État réagit

Depuis le début de la crise sanitaire, les cas de décès sont dénombrés par milliers sur toute l’étendue du territoire français. Ainsi, les établissements mortuaires sont en manque de place pour garder les corps, au grand désarroi des familles des victimes.

Alors le mercredi 8 avril face à une pratique non conforme à l’intégrité des corps, la présidente des pompes funèbres de France, a été alertée sur une situation insoutenable vécue par certaines familles des victimes.

UNE SITUATION PATHÉTIQUE

En raison des cas décès enregistrés par milliers, liés à la pandémie du coronavirus, un entrepôt du marché Rungis,  avait été réquisitionné pour faire office de morgue.

Toutefois, pour pouvoir entreposer les corps des victimes dans ces lieux, les familles sont contraintes de débourser une somme de 150 euros par corps.

Quoique ce concept ait été impulsé pour désengorger les chambres mortuaires des hôpitaux, et les chambres funéraires, lorsque  la présidente des pompes funèbres de France a appris que c’était payant, elle est directement montée aux créneaux.  

Ainsi, pour Sandrine Thiefine, il est inacceptable de facturer des familles des frais pour un passage dans un entrepôt, alors que lorsqu’un cercueil est laissé à la chambre funéraire de l’hôpital, aucun frais n’est exigé.

Elle est davantage en colère, de constater qu’au-delà de ce que paye une famille quand elle vient déposer un corps, une journée supplémentaire par rapport à ce qui a été décidé au départ est facturée à 35 euros.

De plus, si la famille veut se recueillir auprès de la dépouille, un espace leur est également réservé pour 50 euros.

C’est là un cas de figure qui arrive fréquemment, puisque les familles peinent, à obtenir des dates pour des funérailles.

UN ORGANISME MIS EN PLACE POUR STOPPER L’ARNAQUE

Saisi de cette situation, le Président du Marché International de Rungis a essayé de démentir les faits, en faisant savoir dans la foulée que l’entrepôt avait été prêté  gratuitement, et que le péage pour les familles est également gratuit.

Toutefois, afin de faire la lumière sur ces frais, le ministre de l’Intérieur Français Christophe Castaner, a donc annoncé la mise en place d’un contrôle à partir du jeudi 9 avril 2020, concernant l’opérateur privé (OGF) qui gère cette morgue provisoire.

Quelque temps après, suite à cette polémique, le ministre a annoncé sur la chaîne BFMTV que l’État prendrait en charge les frais des familles. Une bonne nouvelle perçue par ces familles qui ont l’impression que le sort s’acharne sur elles.

INÈS LOUCIF COMBAT LE COVID-19

Les nombreux téléspectateurs du jeu d’aventure "Koh-Lanta" sur TF1, ont été marqué par le mental d’acier d’Inès Loucif. La jeune infirmière de 25 ans a de nouveau un challenge à relever car, elle fait partir du personnel soignant en première pour combattre la pandémie du coronavirus.

View this post on Instagram

Moi, quand on me dit que certains ne respectent toujours pas les règles par pure bêtise et égoïsme, que les patients et DÉCÉS augmentent de façon considérables, et qu’on a toujours pas de matériel pour se protéger en allant travailler. 👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽👏🏽 #restezchezvous on va le dire combien de fois, et quand vous serez encore plus restreints, vous viendrez râler. Vous n’êtes pas en première ligne, écoutez le personnel soignant s’il vous plaît, il y a trop de décès qu’on peut éviter si TOUT LE MONDE respecte vraiment ces règles. Merci à tous ceux qui respectent les règles, courage à tout le monde 🙏🏽

A post shared by I N È S LOUCIF 👩🏽‍⚕️💉💊🐚☀️💃🏽 (@ineskohlanta) on

ⓘ Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Les postes connexes
instagram.com/ineskohlanta
Santé Apr 10, 2020
Covid-19 : Inès ("Koh-Lanta"), une infirmière face aux dangers du coronavirus
Shutterstock.com
Santé Mar 27, 2020
Une caissière de Carrefour, infectée par le coronavirus, est décédée
shutterstock
Santé Mar 23, 2020
Le nombre de décès parmi les médecins français traitant des patients du covid-19 passe à 3
twitter.com/ECiotti
Santé Apr 01, 2020
Décès de Patrick Devedjian du Covid-19 : ses derniers tweets plein de remerciements