Une infirmière sur le coronavirus en Ehpad : "On les aide à mourir et non plus à vivre"

Léa, âgée de 30 ans, est infirmière dans un EHPAD situé en Alsace. La jeune femme a vu de nombreux résidents mourir sous ses yeux impuissants, témoigne du calvaire des personnes âgées, plus vulnérables à la crise sanitaire.

Lors d’une entrevue téléphonique accordée à France Info le jeudi 16 avril 2020, Léa a parlé de l’enfer des EHPAD, dans lesquels les personnes âgées, livrées à elles-mêmes, succombent à la maladie sans assistance respiratoire.

"Du jour au lendemain, on s'est retrouvés seuls"

La jeune infirmière relate la souffrance des personnes qui décèdent sans respirateur, loin de leurs proches et la peur de ceux qui, impuissants, attendent leur tour !

Employée dans une maison de retraite en Alsace depuis huit ans, celle qui a commencé comme aide-soignante, s’occupe d’une centaine de résidents dans un établissement privé. Elle a fini par nouer des liens profonds avec les seniors, qu’elle aide de son mieux depuis ses 19 ans.

Mais depuis le début de la crise sanitaire qui frappe l’Hexagone, les résidents vivent dans la plus grande solitude.

"Du jour au lendemain, à partir du début de l'épidémie, on s'est retrouvés seuls. On a perdu tous nos repères. Sur la trentaine de médecins traitants qui interviennent ici, seule la moitié voulait encore venir. Soit ils avaient peur, soit ils étaient malades",

a-t-elle expliqué auprès de France Info.

À la fois triste et en colère, Léa ressent un sentiment d’abandon dans les maisons de retraite, surtout que les résidents de son EHPAD ne reçoivent pas l’attention qu’ils méritent.

"Nous n'avons eu pour nos 100 résidents que deux tests. Directives de l'ARS,

a-t-elle ajouté.

La contagion du virus auprès des seniors a augmenté et au bout de trois semaines, neuf résidents sont morts des symptômes de la maladie. Selon Léa, le 13 avril 2020, au moins la moitié des résidents souffrent du covid-19.

Et pour lutter contre cette pandémie dévastatrice, les infirmiers sont aux premières lignes, abandonnés à eux-mêmes.  

"On les aide à mourir et non plus à vivre"

Sous sa blouse, ses gants et son masque, Léa vit une situation très douloureuse :

"Je suis brisée. Ces patients sont comme des parents pour nous. C'est atroce."

Elle a perdu de nombreux patients, qu’elle connaissait depuis des années pour certains. La plupart des seniors meurent seuls, sans leurs proches. Selon elle, le rôle d’un soignant n’est pas de regarder des personnes mourir.

"On les aide à mourir et non plus à vivre. Pas besoin de l'accord de la famille. C'est le médecin qui décide, c'est comme ça",

a-t-elle expliqué, la voix nouée.

KENDJI GIRAC INQUIET POUR SA GRAND-MÈRE

Les résidents des EHPAD restent les personnes les plus exposées aux risques du coronavirus. En attendant, la crise sanitaire continue d'inquiéter les Français. Le chanteur Kendji Girac est d'ailleurs inquiet pour sa grand-mère, qui réside dans une maison de retraite.

ⓘ Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Les postes connexes
GettyImages
Parentalité Apr 07, 2020
"C'est horrible, ce qu'il se passe !" : Kendji Girac inquiet pour sa grand-mère en Ehpad
Twitter/TF1LeJT
Histoires virales Apr 08, 2020
Marly : un résidente d’un EHPAD de 97 ans guérit du Covid-19 en moins d'une semaine
Getty Images
Santé Apr 02, 2020
Coronavirus : Sophie Favier s’inquiète pour sa mère atteinte d’Alzheimer dans un EHPAD
Shutterstock.com
Actu France Apr 01, 2020
Covid19 : une infirmière du CHRU de Brest virée après avoir aidé l'hôpital de Paris