Cathédrale de Nantes : images de destruction, garde à vue d’un bénévole, ce que l’on sait

Après de nombreuses investigations faites autour du sinistre qui a touché la cathédrale de Nantes il a été déduit par les enquêteurs en charge de cette affaire qu’il y aurait eu une main criminelle qui est à l’origine de cet acte odieux, mais aussitôt cette piste a été abandonnée pour une plus sûre.

Le procureur de la République de Nantes a annoncé le dimanche 19 juillet 2020 la mise en garde d’un homme de 39 ans car, suspecté d’être le principal investigateur de cet acte criminel. Toutefois, faute d’absence de preuves tangibles l’incriminant, il a été remis en liberté. Retour donc sur ce sinistre qui a défrayé la chronique.

UN REFUGIÉ LAVÉ DE TOUT SOUPÇON

Après que la cathédrale de Nantes ait été sinistré par un incendie, les premiers regards d’incrimination se  sont tournés vers un Rwandais de 39 ans qui est réfugié dans ce lieu sacré depuis sa venue en France il y a quelques années.

Selon son emploi de temps du jour du sinistre, le jeune homme avait la charge de fermer les portes de la cathédrale, raison pour laquelle il a été le premier à être suspecté  être à l’origine de cet incendie.

Toutefois, le Rwandais, ayant toujours fait preuve d’exemplarité a été lavé de tous soupçons car, le recteur de la cathédrale de Nantes dit de lui être une personne de confiance.

 D’ailleurs, le jeune homme est décrit comme étant une personne pieuse et très impliquée dans la paroisse. Il ne saurait donc faire l’objet d’une enquête car aucun élément ne le rattache directement à l’incendie.

LES CAUSES DE L’INCENDIE

D’après le rapport officiel portant sur cet incendie et rendu public par les enquêteurs en charge de cette affaire, trois départs de feu avaient été constatés dans la cathédrale, l’un au niveau de l’orgue et deux autres de tous les côtés de la nef.

Alors qu’aucune trace d’effraction n’a été découverte dans ce lieu sacré, les enquêteurs de la police de judiciaire de Nantes explorent tout de même la piste criminelle et accidentelle.

Toutefois, d’après les dernières informations relayées, un compteur électrique serait à l’origine de l’un des trois départs du feu, qui serait donc un scénario potentiel car, cela s’est déjà vu dans des incendies.

Quoique les flammes aient ravagé la cathédrale de Nantes, le dévouement des sapeurs-pompiers a permis à ce que le monument ne soit plus en danger.

Néanmoins, pour clarifier cette situation et en desceller les véritables causes, des experts dans le domaine des incendies du laboratoire de police scientifique et technique se sont mobilisés à cet effet sur les lieux du sinistre  le dimanche 19 juillet 2020.

UN MOMUMENT SUPPLÉMENTAIRE INCENDIÉ EN FRANCE

La triste nouvelle de l’incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes est tombée le samedi 18 juillet 2020. Les habitants de Nantes avaient avec découvert ce jour-là avec stupeur que ce haut lieu avait pris feu. Retour sur ce moment marquant ayant défrayé la chronique.

Les postes connexes
twitter.com/HuffPostUK
Actu France Jul 18, 2020
Un incendie s’est déclaré à la cathédrale de Nantes, plusieurs pompiers ont été mobilisés
facebook.com/JeniferOfficiel
People Jun 02, 2020
Jenifer : Un homme arrêté après l'incendie de son restaurant
twitter.com/MirrorBreaking_
Anecdotes Jun 15, 2020
Miroir : Madeleine McCann pourrait être encore en vie
twitter.com/dodo
Animaux Jun 19, 2020
L’histoire du jour : des pompiers sauvent un faon en utilisant un masque à oxygène