Rois : une jeune fille de 17 ans qui souffrait de harcèlement a mis fin à sa vie

Dans la ville de Rois, une adolescente de 17 ans, Nerea Arceo, s’est ôté la vie après avoir été victime d’une série de harcèlements. Sa famille a décidé de sortir de son silence.

C’est un n-ième cas de suicide à la suite de harcèlements scolaires, que les populations de Rois ont vécu. La famille de la victime a fait une déclaration dans laquelle elle appelle au respect de sa vie privée.

LES CIRCONSTANCES DE SA MORT

Nerea Arceo était bisexuelle et c’est justement cette orientation qui était la cause de ses problèmes. Dans deux des établissements scolaires qu’elle a fréquentés, elle était victime d’intimidation du fait de sa bisexualité.

Une fillette qui est victime des moqueries de ses camarades. | Photo : Shutterstock

Une fillette qui est victime des moqueries de ses camarades. | Photo : Shutterstock

Les menaces et injures ne se limitaient pas qu’à l’école, puisque même sur les réseaux, la jeune fille continuait à être persécutée. Elle est tombée dans une profonde dépression qui l’a finalement poussée à s’ôter la vie le 1er octobre 2020.

Une fillette qui se sent persécutée. | Photo : Shutterstock

Une fillette qui se sent persécutée. | Photo : Shutterstock

LA DÉCLARATION DE SA FAMILLE

La famille de Nerea est sortie de son silence, et a fait une déclaration publique dans laquelle elle appelle au respect de leur droit à la vie privée. La famille demande également qu’aucune publication pouvant être injuste, gênante ou offensante ne soit faite sur leur fille décédée.

Elle aurait également demandé qui lui soit permis de faire dignement leur deuil et qu’ils aient le temps de clarifier les faits et d’établir les responsabilités via des procédures légales.

Une fillette triste. | Photo : Shutterstock

Une fillette triste. | Photo : Shutterstock

Selon les plaintes de la famille, Nerea aurait auparavant subi plusieurs brimades et intimidations dans les écoles de Bertamiráns et Rois. Devenue dépressive, elle aurait plusieurs fois essayé de se suicider, pour finalement y parvenir le 1er octobre 2020.

LA RÉACTION DES ASSOCIATIONS LGTBIAQ

Les associations LGTBIAQ pour leur part, ont manifesté leur soutien public à la famille de la défunte. Ils critiquent toute personne ayant détesté Nerea, qu’elle l’ait montré ou pas.

Elles critiquent également les personnes qui n’ont pas soutenu la jeune fille et qui ont manifesté de l’indifférence lorsqu’elle se faisait attaquer.

AFFAIRE EVAËLLE, QUI S’EST ÔTÉ LA VIE : LE VERDICT POUR L’ENSEIGNANTE

Mise en examen le vendredi 4 septembre 2020 à la suite de l’affaire Evaëlle (l’écolière de 11 ans qui s’est suicidée), l’enseignante incriminée connaît désormais son verdict.

Les parents de la petite fille avaient porté plainte contre l’enseignante en novembre 2019. Un an plus tard, la sentence est sortie. Découvrez les détails de cette histoire.

Les postes connexes
twitter.com/LeParisien_95
Actu France Oct 05, 2020
Affaire Evaëlle, 11 ans, qui s’est ôté la vie à Herblay : le verdict pour l’enseignante
Twitter/BFMTV
Actu France Oct 05, 2020
Mort de Victorine : Aperçu des photos de la marche blanche en l'honneur de la jeune fille
Twitter/le_Parisien
Actu France Sep 25, 2020
Décès d’Evaëlle, 11 ans : qu’a dit la professeure pour être poursuivie pour harcèlement ?
twitter.com/takdersou
Actu France Oct 01, 2020
Taku Sekine a mis fin à sa vie : le journaliste qui l’a accusé répond à ses proches