logo
Twitter/KerenAnnMusic
La source: Twitter/KerenAnnMusic

"Son nom ne doit pas être oublié" : une école portera le nom de Samuel Paty

Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le regretté Samuel Paty, l’enseignant qui a trouvé la mort par décapitation vendredi dernier, a reçu d’innombrables hommages. Entre autres, la municipalité a décidé de donner son nom à une école.

Annonces

Pour rappel, le 16 octobre 2020, l’enseignant d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine a été décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet. La municipalité, pour saluer sa mémoire, a décidé de ne pas laisser son nom tomber dans les oubliettes.

UNE ÉCOLE PORTERA SON NOM

Parmi les innombrables hommages organisés en la mémoire de Samuel Paty, la mairie de Tassin la Demi-Lune, par la voix de son maire Päscal Charmot, a annoncé qu’elle donnera le nom de l’enseignant à une de ses futures écoles.

Annonces

L’école en question sera située dans le quartier de la libération. L’annonce sera officiellement faite au cours une cérémonie publique qui va se dérouler le 21 octobre 2020 dans la cour du Général Leclerc, en présence de l’ensemble du corps enseignant.

UN SYMBOLE DE L’ÉCOLE RÉPUBLICAINE

Dans un communiqué rendu public, la municipalité confie avoir organisé un hommage à cet enseignant qui est le symbole de son école républicaine. Elle a voulu par la même occasion, témoigner avec l’ensemble de ses habitants, leur attachement profond aux valeurs de la laïcité et de la République.

Annonces

C’était également l’occasion de réitérer leur soutien et leur solidarité au corps enseignant, dont elle loue les missions. Enfin, elle s’oppose à toute forme de fanatisme religieux et de violence.

NE JAMAIS OUBLIER SON NOM

Pour le maire, il s’agit surtout de pérenniser le nom de ce valeureux enseignant afin que son œuvre et son combat perdurent à travers les générations présentes et futures.

Annonces

Il a rappelé que ce genre de drame n’est pas inédit pour eux, car ils ont déjà eu à vivre le meurtre dans des conditions similaires, d’un prêtre et d’un directeur d’entreprise dans l’Isère.

ATTAQUE À CONFLANS : PORTRAIT D’ABDELHAKIM SEFRIOUI

Après le meurtre effroyable d’un enseignant à Conflans, 11 suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête. Parmi eux, un en particulier semble retenir l’attention des enquêteurs.

Abdelhakim Sefrioui puisqu’il s’agit de lui, est un activiste islamiste bien connu des services antiterroristes français. Il n’avait d’ailleurs pas hésité à publiquement appeler au licenciement pur et simple de Samuel Paty. Nous vous proposons de découvrir son portrait.

Annonces