Nice : tout ce que nous savons sur les victimes de l'attentat

Une attaque au couteau a eu lieu, aux alentours de l’Église catholique Notre-Dame de l’Assomption, à Nice, le jeudi 29 octobre 2020, vers 9 heures. Suite à cette attaque, trois personnes ont perdu la vie. 

L’auteur des faits a été neutralisé suite à l’intervention de la police. L'assaillant a tué trois personnes dont deux femmes, âgées de 70 et 30 ans et un homme de 45 ans.

UN ATTENTAT À NICE 

Le jeudi 29 octobre 2020, une attaque au couteau faisant 3 morts et de nombreux blessés a eu lieu près de la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice.

Heureusement, quelques minutes après que cet attentat a commencé, les policiers sont tout de suite intervenus et ont pu neutraliser l'auteur des faits. Blessé, ce dernier est transporté immédiatement à l'hôpital. Et selon les sources policières, la chambre dans laquelle il est placé est sécurisée.

Par ailleurs, le parquet antiterroriste a commencé l’enquête concernant cet attentat pour “assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

CE QUE L’ON SAIT SUR L’AUTEUR DES FAITS

Selon les témoins présents, l’assaillant est un jeune homme âgé d’environ 25 ans. D'après les informations d’Europe 1, il se prénomme Brahim et n’avait ni papier d’identité, ni téléphone sur lui. 

Il a aussi été révélé que ce jeune homme parlait français et n’a cessé de crier “Allahou Akbar” durant son transfert et à sa sortie du bâtiment.

LES VICTIMES DE CETTE ATTAQUE

Suite à cette attaque terroriste, bon nombre d'individus ont été blessés et trois personnes ont rendu l’âme après avoir été tués affreusement au couteau. D’après les sources, la première victime, une femme âgée de 70 ans, a été égorgée à l’intérieur de l’Église catholique. 

Par la suite, le jeune homme a décidé de s’attaquer à un homme de 45 ans à plusieurs coups de couteau jusqu’à ce que celui-ci perde la vie. Il a été annoncé à l’Agence France-Presse ou AFP que l’homme qui a été tué était le sacristain de l’église Notre-Dame. 

La troisième victime était une femme de 30 ans. D’après les témoins celle-ci a été blessée à plusieurs reprises et s’est enfuie dans un bar à café qui se trouve en face de l’édifice. Malheureusement, la jeune femme a succombé à ses blessures et décède également.

LES RÉACTIONS DES POLITICIENS 

Cette attaque à Nice a bouleversé de nombreux Français. Plusieurs internautes ont tenu à faire part de leur tristesse et colère sur les réseaux sociaux.

Plusieurs hommes politiques ont aussi tenu à s'exprimer. L’un d’eux le maire de la ville, Christian Estrosi, qui s’est notamment rendu sur place. 

“Treize jours après Samuel Paty, notre pays ne peut plus se contenter des lois de la paix pour anéantir l’islamo-fascisme.”,

a-t-il déclaré sur son compte Twitter. 

Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a également tenu à commenter  l’attentat et à apporter son soutien aux habitants de la ville et aux proches des victimes. 

“Toute la Région Sud se tient aux côtés des Niçois. A notre grande colère et à notre profonde émotion s’ajoute une immense reconnaissance pour le courage et l’intervention de la @pmdenice et la @PoliceNat06”,

a-t-il déclaré

TUÉS DE LA MÊME MANIÈRE QUE SAMUEL PATY

Quelques jours après la décapitation de Samuel Paty qui a ému la France entière, c’est dans l’église Notre-Dame qu’a eu lieu cette fois-ci une attaque terroriste. Deux des trois personnes décédées ont été tués de la même manière que le regretté professeur d’histoire-géographie. 

Les postes connexes
shutterstock
Actu France Oct 29, 2020
Nice : un témoin a prévenu la police et aidé une personne avec une plaie "saignante"
Instagram/konbininews
Actu France Oct 29, 2020
Nice : deux victimes tuées de la même "manière horrible" que Samuel Paty, selon le maire
Twitter/BFMTV
Actu France Oct 29, 2020
Attaque au couteau près d’une église à Nice : trois individus décédés et plusieurs blessés
Wikimedia Commons Shutterstock.com
Actu France Oct 29, 2020
Avignon : un homme armé qui a tenté d’attaquer des passants est décédé