Jallal Hami décédé lors d’un bizutage : 7 ex-militaires jugés 8 ans après sa noyade

En 2012, Jallal Hami trouve la mort lors d’un bizutage qui a mal tourné. Huit ans après son décès, cinq anciens élèves et deux ex-membres de la hiérarchie de Saint-Cyr Coëtquidan doivent comparaître pour “homicide involontaire”.

Le procès qui se déroulera au tribunal correctionnel de Rennes commence lundi 23 novembre 2020. À la barre, sept anciens militaires de la prestigieuse école militaire Saint-Cyr Coëtquidan, impliqué dans la tragique disparition de Jallal Hami.

“Saint-cyrien dans l'âme”

La nuit du 29 au 30 octobre 2012, le diplômé de Sciences Po s’est noyé dans un étang de 9°C et profond de 2,70 m. Notons que la noyade était survenue lors d’un “bahutage”, un argot cyrard. Ce mot désigne en réalité une “transmission des traditions”.

L’enquête révèle que ce soir-là Jallal Hami et élèves de l’école, avait pour épreuve de traverser l’étang, qui était interdit à la baignade. Le thème était le débarquement allié en Provence, en 1944.

Toujours est-il que c’est durant ce “simple” bizutage” que l’ancien élève officier repêché avec un casque, des treillis militaire et des rangers aux pieds, perd la vie, mettant ainsi sa famille en deuil.

“Saint-cyrien dans l'âme, il avait des valeurs humaines et patriotiques”,

a-t-elle dit à Libération.

SEPT ANCIENS MILITAIRES COMPARAISSENT

À l’époque, après que les pompiers eurent retrouvé le corps, l’enquête conduit à la mise en examen de huit militaires pour homicide involontaire dont le général Antoine Windeck, qui bénéficiera pas la suite d’un non-lieu.

Quoi qu’il en soit, un peu plus de huit ans après le drame, l’affaire continue et sept ex-militaires comparaissent au au tribunal correctionnel de Rennes, le du lundi 23 au vendredi 27 novembre 2020. 

Et jusque-là, un accusé sur sept plaide coupable. Son avocat, Me Thierry Fillion, affirme que son client se sent “en partie responsable du drame” et qu’il porte “toujours une certaine blessure”.

JONATHANN AVOUE AVOIR VOULU TUER ALEXIA

Le procès sur la mort de Jallal Hami se poursuit donc. Une autre affaire a également fait parler d’elle récemment ; il s’agit du meurtre d’Alexia Daval. D’ailleurs, lors du quatrième jour de son procès, Jonathann reconnaît avoir voulu tuer sa femme.

Les postes connexes
Jonathann Daval admet avoir voulu assassiner sa femme : “J'ai pété un câble”
Twitter/lestrepublicain
Actu France Nov 20, 2020
Jonathann Daval admet avoir voulu assassiner sa femme : “J'ai pété un câble”
Le procès Daval : L'avocat des parents d'Alexia évoque un possible agression post-mortem
Getty Images
Actualités Nov 16, 2020
Le procès Daval : L'avocat des parents d'Alexia évoque un possible agression post-mortem
"Daval, la série" : la série documentaire en 4 épisodes sur l'affaire Alexia Daval
GettyImages
Actu France Nov 16, 2020
"Daval, la série" : la série documentaire en 4 épisodes sur l'affaire Alexia Daval
Affaire Alexia Daval : l'avocat de Jonathann est accusé
Twitter/franceinfoplus
Actu France Oct 07, 2020
Affaire Alexia Daval : l'avocat de Jonathann est accusé