Le diagnostic tardif du cancer à cause de la Covid-19, la patiente oncologique veut “être entendue”

À cause de la pandémie du coronavirus, les malades atteints d’un cancer ont subi un grand bouleversement dans leurs soins. Victime d’un retard dans le diagnostic, d’un traitement suspendu, d’après les informations, le bilan des décès serait élevé dans les prochaines années.

Plusieurs personnes cancéreuses n’ont pas été diagnostiquées durant la première vague du confinement. Et le chiffre ne cesse d’augmenter vu qu’il y a eu une deuxième vague.

En raison de la propagation du virus mortel, les hôpitaux sont de plus en plus bondés, les lits sont occupés, ce qui fait que la prise en charge des malades atteints d'un cancer baisse. En conséquence, environ 30 000 cas n’ont pas été détectés.

“On a oublié des malades”

Entre le mois de mars et le mois de juillet, la prise en charge des malades atteints d’un cancer a chuté. Le diagnostic n’a pas été rattrapé, pire, il s'alourdit de jour en jour.

L’ensemble des hôpitaux en France ne se focalise que sur les malades victimes du coronavirus de sorte que ceux qui souffrent d’un cancer sont mis à l’écart.

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

“C'est une catastrophe. A l'aube de la crise sanitaire, on a purement et simplement oublié des malades, qui sont finalement plus nombreux que ceux du Covid”,

a dit avec inquiétude une patiente du nom de Catherine Cerisey.

Sans compter que d’un autre côté, la situation oblige certaines personnes atteintes d’un cancer à ne pas pousser la porte d’un spécialiste. D’autres patients tardent aussi à se faire consulter, ce qui rend les choses de plus en plus difficiles.

UN RISQUE DE SURMORTALITÉ

En temps normal, environ 30 000 cas sont détectés par mois. Mais cette année, avec la propagation du coronavirus, la Ligue nationale contre le cancer estime que 30 000 cas n’ont pas été diagnostiqués entre le début du confinement et le mois de juin. La raison ? Le dépistage a été ralenti.

Ce ralentissement pourrait entraîner un risque de surmortalité qui toucherait les personnes victimes des cancers du foie, les sarcomes et les cancers de la tête et du cou.

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Sur ce sujet, le président de la Ligue contre le cancer a affirmé :

“Sachant qu'il y a 160.000 morts par cancer tous les ans, ça fait 3.500 à 4.000 morts supplémentaires, ce qui, évidemment, est important.”

LES TÉMOIGNAGES DES MALADES

C’est donc un véritable calvaire pour les malades, en particulier pour Caroline qui a dû se faire opérer le mois d’octobre. En effet, l’ablation préventive de son sein droit a été reportée en raison du coronavirus et la nouvelle date n’a pas encore été fixée.

Depuis le temps qu’elle a attendu ce moment, la trentenaire était complètement déçue en entendant l’annulation de son opération, trois jours avant l’intervention. Elle s’est préparée psychologiquement et physiquement, hélas, rien ne s’est déroulé comme elle l’a prévu.

“Je vis avec une bombe à retardement. Il n'y a que tout enlever qui peut me préserver”,

a-t-elle dit.

Mohamed vit aussi le même enfer. Alors qu’il devrait obligatoirement subir une opération suite à une prostate, son médecin lui a indiqué que cela n’est pas possible vu que les lits sont réservés aux victimes du coronavirus.

Il comprend certes la situation mais n'empêche, il craint le pire, parce qu’il y a un risque d’infection, ce qui peut être grave.

DES MALADES SOIGNÉS DANS LEUR VOITURE

Les personnes atteintes de la Covid-19 sont prioritaires. Le nombre de gens qui ont contracté ce virus ne cessent d’augmenter et pour cela les lits d'hôpitaux sont insuffisants. Ainsi, certains patients sont contraints d'être soignés dans leur voiture. Des images choquantes ont été partagées par France 2.

Les postes connexes
Covid-19 : l’émouvante photo d’un médecin enlaçant un patient âgé fait réagir
Getty Images
Santé Dec 02, 2020
Covid-19 : l’émouvante photo d’un médecin enlaçant un patient âgé fait réagir
Les habitants d'Ehpad pourraient être les premiers à être vaccinés contre le Covid-19 en France
Getty Images
Actu France Nov 30, 2020
Les habitants d'Ehpad pourraient être les premiers à être vaccinés contre le Covid-19 en France
Un infirmier enregistre une vidéo pour sa famille, peu avant qu’il décède de la Covid
Shutterstock.com
International Nov 14, 2020
Un infirmier enregistre une vidéo pour sa famille, peu avant qu’il décède de la Covid
Nabilla et Thomas ont passé les tests Covid-19 : ils présentent tous les symptômes
instagram.com/nabilla
Santé Sep 22, 2020
Nabilla et Thomas ont passé les tests Covid-19 : ils présentent tous les symptômes