Rika Zaraï : retour sur la disparition du père de sa fille

C’est une bien triste nouvelle pour les fans de Rika Zaraï. La chanteuse est morte à l’âge de 82 ans. Celle qui avait interprété "Sans chemise, sans pantalon" a rejoint dans la mort son premier mari. Zoom sur cette disparition qui avait affecté la chanteuse.

L’année 2020, qui se termine, a emporté un grand nombre de stars parmi lesquelles la chanteuse Rika Zaraï. En effet, le 23 décembre 2020, la célèbre chanteuse a poussé son dernier souffle. Lui survivant, son mari Pierre Magnier et sa fille Yaël Zaraï-Bolender portent son deuil.

La nouvelle a été transmise par l’ambassade d’Israël en France. À 82 ans, la chanteuse Rika Zaraï a plongé dans un sommeil éternel. C’est une grande tristesse pour tous ceux qui se souviennent de sa voix puissante qu’elle utilisait pour porter haut les couleurs de sa ville natale et d’Israël.  

La chanteuse Rika Zaraï sur le plateau de "vivement dimanche", 2008 | source : Getty Images

La chanteuse Rika Zaraï sur le plateau de "vivement dimanche", 2008 | source : Getty Images

LA PERTE D’UN ÊTRE CHER

 Ce n’est pas la première fois que le malheur frappe la famille Zaraï. En effet, la fin de l’année 2016 fut particulièrement pénible pour la chanteuse Rika Zaraï. À l’époque âgée de 78 ans, la star de la musique avait appris le décès brutal de son premier mari, Yohanan Zaraï.

Unis par la musique et par une fille, Rika et Yohanan ont partagé une partie de leur vie. Pour Rika, l’année 1955 devait être, une année, marquée par de beaux souvenirs. En effet, ce fut pendant cette année qu’elle rencontra celui qui allait devenir le père de sa fille, Yohanan Zaraï. Ce dernier était alors un chef d’orchestre et un compositeur talentueux.

Ensemble, le parolier et la chanteuse, l’aventure commença sur le plan professionnel. Il écrivit pour elle, une comédie musicale intitulée "Cinq sur cinq". En 1958, le couple officialisa leur relation en se mariant. Un an plus tard, une petite fille venait compléter la famille. Prénommée Yaël, c’est vers la décoration qu’elle choisira d’exprimer ses talents d’artiste.

L'artiste Rika Zaraï, 1972 | source : Getty Images

L'artiste Rika Zaraï, 1972 | source : Getty Images

Par la suite, Yohanan s’installa à Paris où son épouse vient le rejoindre. Malheureusement, ce déplacement n’eut pas un bon effet sur le couple qui se sépara rapidement. Si c’est en grande partie grâce à Yohanan qu’elle fit ses débuts dans la chanson, c’est sa rencontre avec Eddie Barclay qui donna un véritable coup de pouce à sa carrière.

DES DÉBUTS DIFFICILES

De son véritable nom Rika Gozman, celle qui a disparu en décembre 2020, est venue au monde à Jérusalem en février 1938. Sous l’impulsion de sa mère, Rika avait commencé l’apprentissage du piano à l’âge de 7 ans. 10 ans plus tard, elle débutait son service militaire. Au sein de l’armée, elle y était reconnue comme une musicienne talentueuse.

Son arrivée à Paris ne lui avait pas apporté un succès immédiat. En effet, celle qui avait fait sensation au "Grand-Théâtre d'Israël" à Jérusalem, avait dû pendant un moment se contenter de se produire dans des bars à la réputation déplorable et dans des clubs de strip-tease.

Cependant, ne se décourageant pas devant l’ampleur de la tâche, la jeune Rika avait persévéré, proposant son talent partout où elle pouvait. À cause de la barrière de langue, le directeur artistique de l’Olympia rejeta sa candidature. Mais par bonheur, Eddy Barclay accepta de lui donner une chance. Ainsi naquit deux de ses titres "Hava Naguila" et "l'Olivier" en 1960.

La chanteuse Rika Zaraï, en Suisse | source : GettyIimages

La chanteuse Rika Zaraï, en Suisse | source : GettyIimages

DES TITRES QUI TRAVERSENT LE TEMPS

En 1961, alors le chanteur Jacques Brel était en concert à l’Olympia, Rika Zaraï fit sa première partie. Une belle revanche pour la chanteuse.

En mai 1963, Rika proposait au public l’un de ses titres "Les chaussettes noires". Tout au long de sa prodigieuse carrière, la chanteuse avait composé des chansons pour des seigneurs de la musique tels que Charles Aznavour. Elle jouait également ses propres morceaux musicaux dans trois langues.

Parmi les chansons que cette grande chanteuse lègue à l’humanité, on peut citer "Tournez manèges", "Quand je faisais mon service militaire", "Un beau jour je partirai" et la liste n’est pas exhaustive. C’est un beau patrimoine musical que l’épouse de Jean-Pierre Magnier laisse au monde.

QUE DEVIENT PATRICIA KAAS ?

La chanteuse Patricia Kaas s’est hissé sur les hautes sphères de la musique entre 1980 et 1990. Découvrez ce qu’elle est devenue.

Les postes connexes
Célébrités Dec 13, 2020
Patricia Kaas : que devient la chanteuse ?
Popularité Dec 08, 2020
Larusso à propos de ses complexes à devenir mère
Célébrités Dec 01, 2020
Anne Sylvestre est décédée: le jour où elle a perdu son petit-fils Baptiste, à l'âge de 24 ans
Musique Sep 24, 2020
Olivia Ruiz et ses souvenirs avec Juliette Gréco : "Je m'apprêtais à découvrir une déesse"