Une femme a tué son fils de 10 ans autiste par manque de soins pendant le confinement

Olga Freeman, une quadragénaire a été accusée d’avoir assassiné son fils de 10 ans. Ce dernier a perdu la vie après avoir été étouffé avec une éponge.

Un infanticide survenu à Acton, dans l’ouest de Londres, attire particulièrement l’attention. Il faut dire que les circonstances de ce drame sortent de l’ordinaire. Une mère est accusée du meurtre de son propre fils.

De plus, ce dernier était atteint d’une forme d’autisme. D’ailleurs, la santé mentale de la mère a également été remise en question.

"L'ex-femme d'un célèbre photographe a avoué avoir tué son fils handicapé aujourd'hui (lun). Olga Freeman, 40 ans, (photo) a mis une éponge dans la bouche de Dylan, 10 ans, et l'a allongé pour mourir à côté de ses jouets dans la chambre principale de son appartement à Acton, ouest de Londres."- | Photo : Tweeter/London & UK Crime

UN TERRIBLE MEURTRE

Il faut savoir qu’Olga Freeman, la mère de l’enfant est aussi l’ex de Dean Freeman, un célèbre photographe. D'ailleurs, ce dernier était en Espagne quand cette tragédie s’est produite.

Quoi qu’il en soit, le corps de l’enfant a été retrouvé, le 15 août 2020, sous une couette entourée de jouets. Cela dit, les autorités chargées de l'enquête n’ont aucun doute sur la cause du décès de l’enfant, il a été asphyxié. D’autant que les morceaux d’éponges retrouvés dans sa gorge le confirment.

"L'ex-femme du célèbre photographe Dean Freeman a été accusée du meurtre de leur fils handicapé Dylan 10. Olga Freeman 40 ans apparaîtra ce matin au tribunal d'Uxbridge pour ce meurtre, après qu'il ait été retrouvé mort dans leur appartement de l'ouest de Londres."- | Photo : Tweeter/London & UK Crime

QU’EN EST-IL DE LA MÈRE ?

En ce qui concerne la mère, plusieurs sources affirment qu’elle avait énormément la pression avec les attentions particulières dont son fils avait besoin. Elle avait demandé à son conseil local de lui apporter son aide. D’autant qu’en grandissant, l’enfant devenait de plus en plus difficile.

La semaine précédant ce décès, Olga Freeman était persuadée d’être un Messie. Dans un enregistrement vocal, elle disait même que c’était son travail de sacrifier son enfant afin de créer un équilibre dans le monde.

La mère, qui était également d’origine russe, a pour sa part nié avoir assassiné son enfant. En revanche, elle a plaidé coupable pour homicide involontaire. Quant à Gareth Patterson, le procureur chargé de l'affaire, il a entendu le plaidoyer de madame Freeman.

AFFAIRE FIONA : CÉCILE BOURGEON TRAITÉE DE MONSTRE

Cette affaire est sans rappeler celle de la petite Fiona, assassinée par sa propre mère. Étant donné les circonstances de ce décès, l’affaire avait d’ailleurs défrayé la chronique.

Si Cécile Bourgeon a été bien entendu été appréhendée par la justice, une de ses anciennes copines, particulièrement outrée par ce crime, n’a pas hésité à la traiter de monstre.

Les postes connexes
Procès Fiona : Cécile Bourgeon au tribunal, son ex-compagnon nie toujours sa culpabilité
Youtube/BFMTV
Actualités Dec 16, 2020
Procès Fiona : Cécile Bourgeon au tribunal, son ex-compagnon nie toujours sa culpabilité
L'affaire de Fiona : un docteur évoque un coup de genou, un "traumatisme abdominal fatal"
Twitter/le_parisien
Actu France Dec 09, 2020
L'affaire de Fiona : un docteur évoque un coup de genou, un "traumatisme abdominal fatal"
Témoignage terrifiant du père de feu Fiona : "Elle avait mes yeux bleus"
Youtube/Ça commence aujourd'hui
Actualités Dec 08, 2020
Témoignage terrifiant du père de feu Fiona : "Elle avait mes yeux bleus"
Qui est Brahim C., le parent qui a posté une vidéo contre le cours enseigné par Samuel Paty
Getty Images
Actu France Oct 22, 2020
Qui est Brahim C., le parent qui a posté une vidéo contre le cours enseigné par Samuel Paty