Disparue depuis plus d'un mois : les proches d'Aurélie Vaquier nient le départ volontaire

Portée disparue depuis près d’un mois déjà, les enquêtes pour retrouver Aurélie Vaquier continuent d’être poursuivies afin d’élucider cette affaire. Bouleversés par son départ tragique, les proches de la trentenaire ont souhaité écarter l’hypothèse d’une fugue volontaire. Retour sur le nouveau rebondissement autour de cette affaire.

Le 28 janvier 2021, la femme âgée de 38 ans a quitté son domicile situé à Bédarieux, dans l'Hérault. Les origines de cette tragique disparition restent jusqu’à présent inconnues. Sous le choc de cette disparition, la famille de la trentenaire a souhaité écarter le départ volontaire de la femme de 38 ans des différentes hypothèses plausibles, comme l’a rapporté le quotidien Le Parisien.

DES ORIGINES INCONNUES

Celà fait un mois que la femme de 38 ans n’a donné aucune nouvelle depuis son départ de son domicile le jeudi 28 janvier 2021 situé à Bédarieux (Hérault).

Voiture de Gendarmerie | Photo : Getty Images

Voiture de Gendarmerie | Photo : Getty Images

Selon les informations rapportées par le journal Le Parisien, l’hypothèse selon laquelle la jeune femme serait partie volontairement a été écartée par sa famille.

Ces derniers ont témoigné dans les colonnes du quotidien, en déclarant que la trentenaire n’avait pas pour habitude de fuguer, mais qu’elle était bien ouverte à la communication, comme l'a affirmé sa meilleure amie Soraya.

Des personnes reunies pour des recherches | Photo : Getty Images

Des personnes reunies pour des recherches | Photo : Getty Images

Cette dernière a renchéri en déclarant que son affection pour son chat qu’elle chérissait tant, et qu’elle considérait comme son bébé, est une preuve palpable qu’elle n’a pas pu partir de son plein gré.

UNE RECHERCHE TUMULTUEUSE

Le mercredi 24 février 2021, les enquêteurs de la gendarmerie nationale en charge de cette affaire, avait lancé un appel à témoins, pour essayer d’accélérer le processus de recherche de la femme de 38 ans.

Des personnes reunies pour des recherches | Photo : Getty Images

Des personnes reunies pour des recherches | Photo : Getty Images

Comme l’a rapporté le quotidien d’informations, un témoin aurait vu Aurélie Vaquier quitter son domicile dans la journée en laissant derrière elle son téléphone et son moyen de locomotion.

Le conjoint de la jeune femme avait confié que la trentenaire était partie de la maison avec quelques affaires, qu’elle avait pris le soin de les ranger dans sa petite valise, sans toutefois communiquer sa destination à qui que ce soit.

Samir a renchéri en déclarant que sa conjointe lui avait envoyé un message dans lequel, elle exprimait son désir de recommencer l’écriture. 

DES DISPARITIONS SUCCESSIVES

C'est dans la peur et l'hécatombe que vivent les populations d'Occitanie depuis plusieurs mois. Les nombre de personnes portées disparues augmente de jour en jour dans la région. Après la tragique disparition de Delphine Jubillar, s'en est suivie celle de deux autres femmes, qui n'ont pas elles aussi donné des nouvelles depuis plusieurs semaines.

Les postes connexes
Léa, 20 ans, disparue à Nantes : la douleur de son père 3 ans après l'incident
twitter.com/BuzzInsoliteFr / twitter.com/20Minutes
Actu France Jan 21, 2021
Léa, 20 ans, disparue à Nantes : la douleur de son père 3 ans après l'incident
Affaire Delphine Jubillar : l'avocat de ses proches évoque une "issue pressentie"
Facebook/delphine.aussaguel Twitter/France3MidiPy
Actu France Jan 13, 2021
Affaire Delphine Jubillar : l'avocat de ses proches évoque une "issue pressentie"
Delphine Jubillar avait "peur du noir" : on doute si elle pouvait partir toute seule
facebook.com/jubillar
Actu France Dec 24, 2020
Delphine Jubillar avait "peur du noir" : on doute si elle pouvait partir toute seule
Disparition inquiétante de Delphine Jubillar dans le Tarn : 3 hypothèses des enquêteurs
Shutterstock.com/NeydtStock
Actu France Dec 22, 2020
Disparition inquiétante de Delphine Jubillar dans le Tarn : 3 hypothèses des enquêteurs