Une nouvelle arnaque cible les personnes âgées : "La voiture continuait à nous suivre"

Les escrocs n’ont décidément pas froid aux yeux. Un couple de personnes âgées a manqué de se faire dépouiller le 6 mars 2021. Zoom sur cette histoire rocambolesque.

Ils auraient bien pu finir sur la paille. Un couple d’octogénaires a failli être victime d’une escroquerie en sortant d’un hypermarché à Perpignan. La femme témoigne.

PRIS POUR CIBLE

Le samedi 6 mars 2021, un couple d’octogénaires avait décidé d’aller faire leurs courses dans un hypermarché de Rivesaltes. Les courses faites, le couple s’était dirigé vers leur voiture afin de ranger leurs achats dans la malle arrière de leur voiture. Jusqu’ici, tout était normal.

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

Ce n’est qu’après qu’ils aient démarré que les choses avaient pris une tournure suspecte. Ils avaient la bretelle menant chez eux quand ils s’étaient rendu compte qu’une Megane les suivait tout en faisant des appels de phares.

Intrigué, le couple de personnes âgées s’était rangé sur le bas-côté. De la Megane, était alors sortie une femme qui s’était présentée au couple comme étant la directrice de l’hypermarché.

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

INTIMIDATIONS

Elle leur avait alors déclaré qu’un bug informatique, survenu dans le magasin, avait fait en sorte que tous les chèques soient refusés. Elle leur avait alors réclamé le ticket de caisse où figurait la somme de 120 €.

Sommé de payer la somme en espèces, le couple avait déclaré ne pas avoir d’argent liquide. Jamais à cours de solutions, la dame leur avait alors demandé de régler leur course par carte bancaire.

La femme avait alors remis sa carte bancaire à l’escroc qui l’avait alors insérée dans un terminal. L’opération effectuée, elle avait demandé à la femme âgée de taper son code sur un clavier qui rappelait étrangement celui d’un téléphone.

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

Des personnes âgées fisant des courses | photo : Pixabay

Malgré la bonne volonté du couple, rien ne s’était produit. La prétendue directrice avait alors menacé le couple d’appeler la police. Ce qui n’avait pas effrayé l’octogénaire qui avait répondu qu’ils seraient ravis de rester en attendant l’arrivée de la police.

Prise de panique, celle qui plutôt se déclarait directrice du magasin, avait pris la poudre d’escampette.

ANNIE ATTEINTE DE LA COVID-19, SA PETITE FILLE MONTE AU CRÉNEAU

En parlant des personnes âgées, une femme de 82 ans, diabétique et de surcroit sous chimiothérapie, est porteuse du coronavirus. Une situation qui est loin de réjouir sa petite-fille. 

Image Illustrant le Virus du Covid-19 | Photo : Getty Images

Image Illustrant le Virus du Covid-19 | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Décès d’Alisha : "Nous pensons avoir fait tout", se justifie la directrice du lycée
Actu France Mar 10, 2021
Décès d’Alisha : "Nous pensons avoir fait tout", se justifie la directrice du lycée
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Shutterstock
Célébrités Mar 08, 2021
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Avignon : le portrait d'Anaïs qui n'a donné aucun signe de vie depuis le 6 février
Shutterstock
Actu France Feb 09, 2021
Avignon : le portrait d'Anaïs qui n'a donné aucun signe de vie depuis le 6 février
Une grand-mère rémoise de 82 ans souffre de la Covid-19 : la colère de sa petite-fille
pixabay.com/geralt
Actu France Jan 22, 2021
Une grand-mère rémoise de 82 ans souffre de la Covid-19 : la colère de sa petite-fille