Getty Images
La source: Getty Images

L’autre facette de Charlotte Casiraghi : "timide et pleine de la peur de rater"

Nkongo Odile Carine
11 avr. 2021
19:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Charlotte Casiraghi n’est pas une femme comme les autres. Si celle-ci peut souvent renvoyer une image de femme forte, la vérité est bien loin de celle-là. Dans un portrait fait par le magazine Libération, le monde découvre les vulnérabilités de la fille de Caroline de Monaco.

Annonces

Vous connaissez certainement Charlotte Casiraghi, comme une fille de bonne famille, vu qu’elle est la fille de la célèbre Caroline de Monaco. 

Mardi 06 avril 2021, le magazine Libération a révélé un portrait de la jeune femme, qui la présentait sous un nouveau jour. C’est ainsi que le monde découvrait qu’elle est plus vulnérable qu’elle n’y paraît

Annonces

ELLE ÉTAIT VULNÉRABLE

C’est une fille de bonne famille. Mystérieuse et réservée, depuis de nombreuses années, Charlotte intrigue les foules. Sur son parcours, elle a eu à travailler en collaboration avec des maisons de mode, mais se passionne aussi énormément pour la philosophie. 

Mardi 06 avril 2021, l’un de ses professeurs expliquait dans les colonnes de Libération, qu’elle a justement un côté sensible, que le monde ne connaît pas.

“Élève, elle était brillante mais très timide et pleine de la peur de rater. Aujourd'hui, elle m'impressionne, parce qu'elle est ultra-cultivée.” 

Annonces
Annonces

UNE PÉRIODE DANS LE TROUBLE

En réalité, le caractère sensible de la jeune femme vient surtout du fait des drames, qu’elle a vécus dans sa vie. En effet, contrairement à ce que de nombreuses personnes peuvent penser, l’histoire de Charlotte est loin d’être un long fleuve tranquille

Lorsqu'elle était âgée de 14 ans, soit encore une adolescente, Charlotte avait fait face à la disparition de son père. Elle s’était exprimée à ce propos en 2017, dans les colonnes de L’Observateur de Monaco. 

“Mon expérience personnelle a été faite d'événements tristes, comme la mort précoce de mon père, mais ce sont des choses qui arrivent à tout un chacun, peu importe d'où il vient.”.

Annonces
Annonces

DE LA SOLITUDE À LA PHILOSOPHIE

Malheureusement, après ce drame, la jeune demoiselle de l’époque était partie vivre avec sa mère et ses frères à Saint-Rémy-de-Provence. Celle-ci expliquait avoir vécu la solitude, qui n’a disparu que lorsqu’elle a découvert la philosophie. 

“La compagnie des philosophes m'a donné l'impression que je n'étais pas seule."

Annonces

Elle est désormais maman, et semble avoir trouvé une manière plus gaie d’avancer, jour après jour. 

D'après les rumeurs, il se pourrait que Charlotte Casiraghi soit le sosie de sa mère Caroline de Monaco. Zoom sur les preuves en images. 

Portrait de Charlotte Casiraghi. | Photo Getty Images

Annonces