Le plaidoyer de Françoise Hardy pour l’euthanasie : "Je n'ai plus du tout le moral"

Depuis le jeudi 8 avril 2021, un débat houleux a été ouvert par l’Assemblée nationale concernant l’euthanasie. Un sujet sensible qui touche de nombreuses personnes. La proposition de loi a très peu de chances d’aboutir, ce qui suscite la déception de Françoise Hardy, qui a perdu le goût de vivre.

Invitée sur le plateau de "C à vous" sur France 5 le jeudi 8 avril 2021, Françoise Hardy s’est livrée sur la déception qu’elle ressent à cause de l’opposition du gouvernement à l’euthanasie. La chanteuse de 77 ans ne comprend pas un tel acharnement contre ce droit, qu’elle estime fondamental.

Le débat bat le plein dans l’Hexagone, à cause de la discussion sur le droit à la mort dans la dignité. De nombreux camps s’opposent et les avis sont mitigés entre les Français.

La chanteuse Françoise Hardy | Photo : Getty Images

La chanteuse Françoise Hardy | Photo : Getty Images

FRANÇOISE HARDY POUR L’EUTHANASIE

Si le gouvernement ne semble pas favorable à cette loi, certaines célébrités sont complètement désorientées par ce refus d’accepter l’euthanasie. C’est le cas de Françoise Hardy, qui espérait que la France légalise le droit de mourir dignement, comme dans de nombreux pays.

Cependant, la septuagénaire a perdu tout espoir lorsqu’elle a compris que les députés ne sont pas prêts d’être favorables à ce texte.

Si Olivier Falorni, le député qui a proposé cette loi sur le droit de mourir librement et avec dignité, a reçu une tornade d’ovations, sa proposition n’a pas été acceptée.

"Je n'ai plus du tout, du tout le moral"

Emmanuel Macron et Olivier Véran pensent que le moment est mal choisi pour ouvrir un tel débat, notamment en raison de la crise sanitaire qui cause des milliers de décès en France.

La chanteuse Françoise Hardy | Photo : Getty Images

La chanteuse Françoise Hardy | Photo : Getty Images

Françoise Hardy, qui est une grande militante de la "mort libre et choisie", a fait part de sa désolation au micro d’Anne-Elisabeth Lemoine dans "C à vous".

"J'avais le moral à la perspective qu'enfin la France s'honore de légaliser l'euthanasie et depuis ce matin, je n'ai plus du tout, du tout le moral",

a expliqué la chanteuse le jeudi 8 avril 2021 sur France 5, consciente que l’euthanasie n’est pas prête d’être légalisée en France.

Un engagement pour que l’euthanasie soit légalement acceptée que l’ancienne compagne de Jacques Dutronc même depuis plus de 60 ans. Françoise Hardy a d’ailleurs aidé sa mère Madeleine à mourir dans la dignité en 1991, alors qu’elle souffrait de la maladie de Charcot.

FRANÇOISE HARDY SUR LA MORT DE SA MAMAN

Françoise Hardy pendant Françoise Hardy signe des copies de son nouvel album "Tant de belles choses" chez Virgin Megastore à Paris, France. | Photo : Getty Images

Françoise Hardy pendant Françoise Hardy signe des copies de son nouvel album "Tant de belles choses" chez Virgin Megastore à Paris, France. | Photo : Getty Images

Françoise Hardy est une femme qui a toujours combattu pour ses idéaux. La mère de Thomas Dutronc s'est ouverte sur la manière dont elle a accompagné sa mère dans l'au-delà. Retour sur les confidences bouleversantes de la chanteuse sur la fin de vie de sa mère. 

Les postes connexes
La mère de Françoise Hardy a souffert d'une grave maladie : Françoise l'a aidée à partir
Getty Images
People Apr 08, 2021
La mère de Françoise Hardy a souffert d'une grave maladie : Françoise l'a aidée à partir
Delphine parle de l’euthanasie : elle se souvient de la "digne mort" de son mari
twitter.com/7a8
Actu France Apr 05, 2021
Delphine parle de l’euthanasie : elle se souvient de la "digne mort" de son mari
Françoise Hardy “accepterait d’être euthanasiée” : Thomas Dutronc réagit avec émotion
Twitter/GALAfr Getty Images
Célébrités Mar 25, 2021
Françoise Hardy “accepterait d’être euthanasiée” : Thomas Dutronc réagit avec émotion
Françoise Hardy veut l'euthanasie : elle se souvient des "situations inavouables" avec Jacques
Getty Images
Célébrités Mar 18, 2021
Françoise Hardy veut l'euthanasie : elle se souvient des "situations inavouables" avec Jacques