Shutterstock | facebook.com/bhagege1
La source: Shutterstock | facebook.com/bhagege1

zoom sur Stéphanie, 49 ans: la policière tuée à Rambouillet

Cathya Harena Raoelina
27 avr. 2021
08:31
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

N’ayant pas la possibilité d’assister à la cérémonie prévue par la commune de Rambouillet, Christelle et Séverine les sœurs de Stéphanie, la victime de l’attentat de 2009 lui ont rendu hommage.

Annonces

Le vendredi 23 avril 2021, entre 14h et 14h30, un homme armé d’un couteau s’est attaqué à une mère de famille de 49 ans qui travaillait sur les lieux. Cette dernière était agente administrative de l’hôtel de police, et elle venait juste de revenir de sa pause déjeuner. Les journalistes du Parisien sont allés à la rencontre de sa famille. 

UNE FEMME FORMIDABLE

Lors du passage des journalistes du Parisien dans la commune de Montmartin-sur-Mer (Manche), ces derniers ont pu échanger quelques mots avec Séverine, la petite sœur de Stéphanie. Si la discussion fut brève, le contenu en était chargé.

Annonces

D’après Séverine, sa grande sœur était une femme avec “le cœur sur la main” et “toujours prête à rendre service”. On y apprend également que sa famille souffre en silence depuis l’attentat qui a eu lieu dans l’attentat de Rambouillet. Le 23 avril 2021, un ressortissant tunisien  a ôté la vie de la fonctionnaire âgée de 49 ans dans le commissariat où elle travaillait.

LA VIE A REPRIS SON COURS

Christelle, la troisième sœur, ne pouvait pas, elle aussi, être présente lors de l’hommage organisé par la mairie le 26 avril 2021 à Rambouillet. La sœur de la victime habite en Eure-et-Loire. Même si sa famille s’est effondrée le vendredi 23 avril 2021, et elle a dû se remettre au travail dès le lundi 26 avril. La vie doit reprendre son cours, en plus les enfants doivent revenir sur les bancs de l’école.

Annonces
Annonces

UNE FEMME BRILLANTE

La victime travaille en tant qu’agente administrative au sein du commissariat. Un véritable “modèle” pour ses sœurs, elles avaient quitté leur village en 1991 pour se présenter à des concours. Pour ses petites sœurs, Stéphanie était une femme brillante.

“Tout ce qu’elle faisait, elle y allait à fond, C’est comme cela qu’elle est parvenue à gravir les échelons”,

 confie Christelle.

UNE FAMILLE QUI SE CONTENTAIT DES CHOSES SIMPLES

Lors des périodes estivales, la fonctionnaire passait voir sa famille en Normandie durant trois semaines. Les repas, les discussions, les petites promenades, les membres de la famille apprécient les choses simples. Ils vont désormais vivre tout cela sans Stéphanie.

Annonces
Annonces

ENTRE LA TRISTESSE ET LA COLÈRE 

Suite à ce terrible drame, les deux sœurs de la victime ont exprimé leur colère.

“Stéphanie travaillait dans un bureau, elle n’était pas sur le terrain. Aujourd’hui, on n’est à l’abri nulle part”,

 

constate

Christelle.

Elle regrette que ce genre de drame puisse arriver “à n’importe qui, n’importe quand “. Les proches de la victime n’oublient pas les autres. Ils disent qu’au moins, l’assaillant de la policière n’a pas eu le temps de s’attaquer à une autre personne dans ce commissariat.

Annonces

“Qui nous dit qu’il n’aurait pas tué d’autres personnes s’il était parvenu à entrer dans le commissariat ?”,

ajoute-t-elle.

Annonces

LES OBSÈQUES AURONT LIEU LE JEUDI 29 AVRIL

Les funérailles de la mère de famille de 49 ans auront lieu le 29 avril 2021 à Saint-Léger-en-Yvelines. Toute sa famille sera réunie ce jour-là. Une première depuis un certain temps. 

"Elle s'investissait dans le village puisqu'elle faisait partie de deux associations. Elle avait monté une association de country",

se rappelle le maire de la commune.

Annonces

UN ATTENTAT DANS UN COMMISSARIAT DES YVELINES

Cette attaque à l’arme blanche qui a eu lieu dans le département des Yvelines a bouleversé la France entière. Si l’agresseur a été neutralisé, mère de famille de 49 ans n’a pas pu s’en sortir. Zoom sur cet évènement tragique.

Annonces