logo
 twitter.com/le_Parisien
La source: twitter.com/le_Parisien

Suicide d'Evaëlle, 11 ans: sa professeure qualifie ses méthodes d'enseignement de strictes

Mahatony Rajaofera
07 juin 2021
22:16
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Accusée de “harcèlement sur mineur” en 2019, la professeure de français de l’affaire Evaëlle s’est défendue.

Annonces

Le 21 juin 2019, la petite Evaëlle a mis fin à ses jours alors qu’elle n’avait que 11 ans. Selon les chefs d’accusation, elle aurait été harcelée dans son école par l’une de ses enseignants qui avait fait l’objet d’une enquête. Après être restée dans son silence ces deux dernières années, la professeure en question s’est finalement exprimée.

Ce fut sur le plateau de l’émission télévisée “Sept à Huit” le 6 juin 2021.

Annonces

LA PROFESSEURE S’EXPLIQUE

En exclusivité sur TF1, l'institutrice a finalement répondu aux accusations portées à son encontre. Pour rappel, elle a été placée sous contrôle judiciaire avec une obligation de soins et une interdiction d’exercer, quelque temps après le drame.

"Être un professeur strict ne me semble pas être, surtout aujourd’hui, un défaut (...) Je n'ai jamais eu de problème avec Evaëlle",

a-t-elle lâché au cours de l’interview.

Annonces

La quinquagénaire a nié avoir participé de près ou de loin à ce qui a été infligé à l’enfant au collège.

En revanche, elle avait expliqué que la fille avait quelques difficultés avec le français écrit. Du coup, cela avait provoqué chez elle un excès de colère. Elle devenait incontrôlable. Ce qui fait que la professeure avait proposé un accompagnement adapté pour l’aider. Mais sa mère avait refusé.

Lire aussi : Rois : une jeune fille de 17 ans qui souffrait de harcèlement a mis fin à sa vie

DES COLLÉGIENS SANCTIONNÉS

Mais l’éducatrice n’était pas la seule à avoir été mise en examen. Trois collégiens ont aussi été impliqués dans l’affaire. À noter que l’un d’entre eux aurait poussé Evaëlle sur la chaussée pendant qu’ils attendaient le bus scolaire.

Annonces
Annonces

En apprenant ce que vivait leur fille à son établissement, les parents de la défunte décident de la changer de collège. Malgré cela et un soutien psychologique, la petite Evaëlle met quand même fin à sa vie.

À titre informatif, l’existence d’un lien entre le suicide et le supposé harcèlement reste encore à établir.

Étant donné leur situation, les trois élèves n'écoperont que de mesures éducatives.

IL A RECONNU LES FAITS

Accusé de harcèlement à l'encontre d’Evaëlle, l’un des collégiens qui ont été mis en examen n’a pas nié les faits qui lui ont été reprochés. Découvrez les témoignages de l’adolescent.

Annonces

N’oubliez-pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Trois hommes se sont introduits chez Sheila et l'ont "jetée par terre" : "Mon voisin m'a sauvée la vie"

30 avril 2022

Les Orgeval (famille XXL) adoptent une petite fille handicapée après avoir appris la maladie osseuse de leur propre fille

03 février 2022

Coline Berry, enfant souffrant de troubles : après avoir été "mise de côté", elle se bat pour sa fille contre son ex

10 avril 2022

"Ce n'est pas facile" : Carole Bouquet "n'a pas le choix", et accepte son âge et son rôle de grand-mère, mais évite de son voir à l'écran

03 mai 2022