À propos AM

Affaire Jubillar : la façon dont les enquêteurs ont découvert le “clan” Jubillar

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Six mois après la disparition de Delphine Jubillar, son mari Cédric a été placé en garde à vue le 16 juin 2020. Il n’est pas le seul, comme ont rapporté les médias, deux des membres de la famille de la disparue se trouvent aussi dans la même position que lui.

Un nouveau rebondissement dans l'enquête. Il s'avère que les enquêteurs, après moult recherches et d’analyses, ont détecté une incohérence dans les dires du père de famille. Il a alors été mis en garde à vue, suivi de la mère de celui-ci et de son beau-père. Et d’après les dernières nouvelles, leur garde à vue a été prolongée.

L'ENQUÊTE SERAIT STAGNÉ ?

Souvenez-vous, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, une infirmière, mais aussi, une mère de famille avait disparu mystérieusement. Découvrant que sa femme n’était plus présente à la maison, son mari aurait tout de suite appelé la police.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

L'enquête a débuté. Pendant des mois, les enquêteurs ont remué ciel et terre à la recherche d'indices, mais ils n’ont rien trouvé. Le mari de la disparue a été aussi interrogé plusieurs fois, mais de ce côté aussi, la police n’a rien trouvé d’anormal.

Dans les médias ainsi qu’à la télé, l’on ne parlait plus que de l’affaire. Et si certains compatissaient à la douleur du père de famille qui venait de perdre sa femme, d’autres le critiquaient et le regardaient de mauvais œil, le comparant même à celui qui a tué son épouse, Jonathan Daval.

Chargement...

Annonces

PLACÉ EN GARDE À VUE

Cédric n’a évidemment pas aimé les accusations qui pesaient sur lui, d’autant plus qu’il se voyait “clean” dans l’histoire. Pourtant, six mois après, la police l’a interpellé sur son lieu de travail à Albi.

Il a alors été mis en garde à vue par les gendarmes de la section de recherches de Toulouse, sur commission rogatoire des deux juges d’instruction chargés d’une enquête ouverte pour “enlèvement et séquestration”.

En début de soirée de cette même date, le 16 juin 2021, il n’a pas encore été interrogé sur son niveau d’implication dans l’affaire de son épouse.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

SES PARENTS AUSSI

Outre le père de deux enfants, sa mère Nadine âgée de 50 ans et son beau-père sont aussi interpellés et placés en garde à vue à Gaillac. Sans compter que le domicile du couple a fait l’objet d’une perquisition.

La nouvelle petite amie de Cédric Jubillar, a, elle aussi, fait l’objet d’une lourde perquisition. Elle a été entendue sous le régime de l’audition libre. Que s’est-il réellement passé avec les parents du mari de la disparue ? Sont-ils au courant de quelque chose ?

Pour l’heure, rien n’a été communiqué si ce n’est le fait que la mise en garde a été prolongée pour une durée de 24 heures, comme l’a si bien précisé le procureur de Toulouse, Dominique Alzeari.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

LA RAISON DE LA DÉCISION

Cette tournure si brusque sur l’affaire a laissé sans voix le public. Ce dernier se pose d’ailleurs la question sur la raison de cette mise en garde. Et d’après les informations de la police, des incohérences sont apparues dans le récit développé par Cédric Jubillar sur la fameuse nuit.

Il aurait témoigné s'être couché de bonne heure ce jour-là, mais d’après les analyses téléphoniques, ce n’était pas le cas. Il est resté éveillé pendant plusieurs heures, semblerait-il.

Cédric aurait aussi orienté les enquêteurs vers un père de famille vivant aux alentours de Cagnac-les-Mines entendu comme témoin dès février.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

LES DÉTAILS IMPORTANTS

Les enfants de l’infirmière n’ont pas vu leur mère depuis six mois déjà. Une situation bien difficile pour eux, mais surtout pour la famille de la trentenaire. Cette dernière a encore la foi qu’un jour ou l’autre, elle réapparaîtra. Pour l’heure, lisez les faits importants et tout ce qu’il faut connaître de cette histoire.

Et abonnez-vous aussi à AmoMama sur Google News.

Chargement...
Chargement...

Annonces