"J'étais paralysée du bras gauche, je ne marchais plus": Jeanne Salvi - sa vie après une morsure de tique

Courageuse, c'est un qualificatif qui va bien à Jeanne Salvi. La jeune fille de 18 ans a passé deux ans en fauteuil roulant après avoir contracté la maladie de Lyme qui l'a laissé fortement handicapé. Découvrez son histoire.

L'histoire de Jeanne Salvi est l'histoire d'un combat contre une maladie qui l'a handicapée pendant des années, la privant de sa joie de vivre. Désormais sur la voie de la guérison, la jeune fille a tenu à partager son histoire sur Instagram.

 UN LONG CHEMIN

Suivie par 10 457 abonnées, Jeanne Salvi a vécu un horrible cauchemar pendant plus de 2 ans. Cette jeune étudiante du Haut-Doubs a brillamment obtenu son bac ES au lycée des Augustins de Pontarlier, une commune de la Bourgogne-Franche-Comté. Une histoire somme toute banale si la jeune fille de 18 ans n'avait pas été atteinte d'une terrible maladie.

La maladie de Lyme puisqu'il s'agit d'elle, a longtemps cloué cette jeune fille dans un fauteuil roulant, l'empêchant de faire du sport et même de soulever simplement son bras gauche. Jeanne Salvi est atteinte d'une forme grave de la maladie de Lyme connue sous le nom de neuroborréliose chronique.

À l'époque où la maladie s'était déclarée, Jeanne n'avait que 17 ans. Passionnée par la natation synchronisée, la jeune fille avait commencé par ressentir de vives douleurs notamment aux mollets et aux articulations. Commença alors pour elle une longue errance médicale.

Examens, scanner, IRM, antidépresseurs, tout y passait sans pour autant que la jeune fille obtienne un quelconque diagnostic. Sa mère, Maud Salvi dira :

“Nous, les parents, on pensait à Lyme, on essayait de le dire aux médecins, mais ils ne nous entendaient pas”.

Finalement, il faudra un voyage en Suisse pour que la maladie de Lyme soit confirmée. Pourtant, tout avait commencé des années auparavant. Jeanne Salvi se souvient bien d'avoir été mordue par une tique vers l'âge de 5 ans alors qu'elle était en vacances en Auvergne. Elle n'avait pas reçu d'antibiotiques à la suite de la morsure.

UN ÉLAN DE SOLIDARITÉ

À la faveur de la covid, la jeune fille avait dû passer le reste de l'année scolaire à suivre ses cours d'IUT GEA en visio. Elle avait mis à profit le temps où elle ne faisait pas cours pour chercher de nouvelles pistes pouvant l'amener sur le chemin de la guérison.

En farfouillant sur les réseaux sociaux, elle et sa famille avaient fini par trouver une piste sérieuse. Il s'agissait de la clinique Alviasana, située à Augsbourg, en Bavière. Malheureusement, le traitement n'était pas à la portée de la bourse de ses parents.

Ne baissant pas les bras au premier obstacle, Jeanne Salvi avait décidé de partager son histoire tout en lançant une cagnotte en ligne sur Leetchi. Près de 491 personnes se sont mobilisées pour venir à la jeune fille.

 UN ESPOIR DE GUÉRISON

Après 5 semaines d'hospitalisation en Allemagne, la vie de Jeanne Salvi a radicalement changé. Sur les réseaux sociaux, elle continue de partager l'évolution de sa maladie. Elle y relate notamment ses doutes, ses espoirs et ses rêves. C'est ainsi que sur sa page Instagram, elle a raconté :

"Dès la deuxième semaine en Allemagne, j’ai vu les premiers signes positifs".

Six mois après le début du traitement, elle fait de nombreux progrès. Après des années bloquées dans un fauteuil roulant, l'ancienne nageuse peut de nouveau marcher sur une centaine de mètres, elle peut de nouveau bouger son bras gauche, même si elle souffre énormément.

Ces progrès, sa mère Maud Salvi en est très fière. Elle a certes conscience qu'il faudra encore beaucoup de temps pour que Jeanne ait une vie normale, mais elle garde espoir. Jeanne Salvi suit toujours un traitement très lourd et assez coûteux mais elle peut désormais envisager l'avenir avec sérénité.

UN GESTE MARQUANT

Capture de photo sur facebook/TeamRyanSB

Capture de photo sur facebook/TeamRyanSB

Une petite fille de 10 ans, souffrant d'un handicap, s'était trouvée dans l'incapacité de participer à une sortie scolaire à cause de son fauteuil roulant. Un des enseignants participant à cette sortie éducative, s'est proposé pour porter la fillette afin qu'elle puisse vivre ce moment unique comme ses camarades. Découvrez cette histoire pleine d'amour sur AmoMama.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News!

Les postes connexes
Une fille en fauteuil roulant ne peut pas participer à une sortie, l'enseignant décide de la porter
facebook.com/TeamRyanSB
People Aug 05, 2021
Une fille en fauteuil roulant ne peut pas participer à une sortie, l'enseignant décide de la porter
Une jeune fille se souvient qu'elle a été adoptée contre son gré : "On m'a demandé de dire que j'étais orpheline"
youtube.com/URBANIA
Histoires Aug 03, 2021
Une jeune fille se souvient qu'elle a été adoptée contre son gré : "On m'a demandé de dire que j'étais orpheline"
EXCLU. Yann-Alrick Mortreuil sur la paternité : sa fille Cora, DALS, perte d’audition
Getty Images
Vie May 20, 2021
EXCLU. Yann-Alrick Mortreuil sur la paternité : sa fille Cora, DALS, perte d’audition
Colin Farrell se bat pour la garde d'un fils de 17 ans, qui souffre d'une maladie génétique rare
Getty Images
Parentalité May 14, 2021
Colin Farrell se bat pour la garde d'un fils de 17 ans, qui souffre d'une maladie génétique rare