Vendée : leurs parents succombés au cancer, ils se battent pour la tutelle de leur petite sœur

La vie n’a pas été tendre pour ces trois orphelins. Malgré le sort qui semble s’acharner sur eux, Roman, Morgane et Yonah continuent à se battre pour leur survie. Découvrez la vie de ces trois enfants, qui ont décidé de rester unis dans l’adversité.

Solitude et abandon tels sont les sentiments qu’éprouvent Roman, Morgane et Yonah, trois jeunes orphelins qui ont perdu leurs deux parents des suites de cancer. Le destin tragique qui est le leur, les jeunes gens ne semblent pas s’en soucier. Bien au contraire, ils sont décidés à lutter de toutes leurs forces pour sortir de la précarité tout en restant ensemble.

 DÉCÈS TRAGIQUES

Roman est un jeune homme de 25 ans qui suit un doctorat en psychologie à l’université de Nantes et d’Angers, il rêve d’être maître de conférences. Morgane quant à elle est âgée de 20 ans et se destine à l’enseignement, mais pour l’heure elle compte s’inscrire en Histoire à la rentrée. Yonah n’a que 12 ans mais déjà, l’adolescente s’imagine travailler dans l’aérospatial quand elle sera adulte.

Réconforter son cadet, une priorité pour les aînés| photo : Pexels

Réconforter son cadet, une priorité pour les aînés| photo : Pexels

Tout ceci ne serait qu’une histoire banale si ces trois enfants n’avaient pas dû incinérer leur mère au crématorium de La Roche-sur-Yon, le 25 août 2021. Cette dernière, Natacha a succombé à un cancer fulgurant. La maladie avait été diagnostiquée au début du mois d’août. À peine le mal avait-il été identifié que l’état de santé de Natacha s’est aggravé.

Sans que les médecins ne puissent rien y faire, ses yeux se sont définitivement fermés sur le monde, Natacha n’avait que 52 ans. Elle n’est pas la première de la famille à s’en aller ainsi. En effet, 9 ans auparavant, le père, un ingénieur informaticien était décédé des suites d’un cancer du poumon qui s’était généralisé.

SORTIR DE LA PRÉCARITÉ

Le plus terrifiant dans cette histoire, c’est que les enfants se sont retrouvés sans le sou. En effet, tout commence lorsque Natacha, la mère de famille et son mari quittent la Belgique pour s’installer en Vendée. La vie de la famille change du jour au lendemain. Alors le père peine à retrouver du travail à cause de son âge, la mère doit repenser son avenir.

Avancer malgré l'adversité | photo : Pexels

Avancer malgré l'adversité | photo : Pexels

Au moment où ils avaient quitté tout ce qui leur était cher, Natacha s’apprêtait à reprendre un élevage pour chiens à Sainte-Cécile. Malheureusement, la mère de famille avait déchanté quand elle s’était rendu compte qu’elle s’était fait rouler. Pour joindre les deux bouts, elle avait commencé à accumuler des contrats à temps partiel, exerçant des boulots précaires.

Pour les trois enfants, il faut urgemment s’adapter, accepter la précarité comme un mode de vie. Ils se souviennent parfaitement des anniversaires où ils ne s’étaient pas rendus car, ils n’avaient pas de cadeaux à apporter, l’absence de chauffage, les problèmes de voitures, les fausses signatures faites pour les assurances scolaires.

Le hic, c’est qu’avant de mourir, le père de famille avait dilapidé tout ce qui pouvait l’être dans des achats compulsifs. À sa mort, la famille était très endettée. La pauvreté, les enfants en connaissent tous les tenants et aboutissants. À ce sujet, Roman raconte :

"La pauvreté, ce n'est pas seulement ne pas avoir d'argent sur son compte en banque, c'est un mode de vie, un cercle vicieux et tout un entourage social qui s'estompe."

Le deuil les a frappés si jeunes | photo : Pexels

Le deuil les a frappés si jeunes | photo : Pexels

Pour s’en sortir, les orphelins misent tout sur la réussite scolaire. S’ils veulent vivre leur conte de fées, ils n’ont pas le choix. Au-delà du fait de sortir de pauvreté, Roman, Morgane et Yonah mettent tout en œuvre pour rester ensemble. Depuis la mort de leur mère, les aînés ont compris qu’ils doivent devenir les tuteurs de leur petite sœur, afin qu’ils ne soient pas séparés.

Les formalités pour cette tutelle, ils s’en sont occupés seuls. Pour leur venir en aide et les soutenir dans les moments pénibles, Manon Lafon, la compagne de Roman a ouvert une cagnotte en ligne. Des âmes de bonne volonté qui leur sont venues en aide, leur ont permis d’enterrer dignement leur mère et d’inscrire Yonah dans un internat non loin de Dijon.

À lire aussi : Après 60 ans de mariage, j’ai découvert que ma vie était un mensonge : histoire du jour

Laura a décidé d'élever le bébé seule | Photo : Unsplash

Laura a décidé d'élever le bébé seule | Photo : Unsplash

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Les postes connexes
Après 60 ans de mariage, j’ai découvert que ma vie était un mensonge : histoire du jour
Shutterstock
Histoires virales Aug 15, 2021
Après 60 ans de mariage, j’ai découvert que ma vie était un mensonge : histoire du jour
Ma voisine n’a pas appelé d’ambulance pour son bébé : histoire du jour
shutterstock
Histoires Aug 07, 2021
Ma voisine n’a pas appelé d’ambulance pour son bébé : histoire du jour
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 06, 2021
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Mes enfants n’ont rien à manger alors que la secrétaire de mon mari porte des diamants
Shutterstock
Histoires Jul 30, 2021
Mes enfants n’ont rien à manger alors que la secrétaire de mon mari porte des diamants