MediaTV

21 septembre 2021

"C'est juste une gifle, aucun regret" : Damien Tarel sur son agression de Macron dans TPMP

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Après trois mois passés à la maison d’arrêt de Valence, Damien Tarel, le tristement célèbre gifleur du président de la République est de nouveau libre. Et à cette occasion l'homme de 28 ans est revenu sur ses actes lors de son passage à “TPMP”. Retour sur ses propos qui n’ont pas fait l’unanimité des chroniqueurs.

Damien Tarel était l’invité de Cyril Hanouna et sa horde de chroniqueurs le lundi 20 septembre 2021. Celui-ci est revenu sur les motivations qui l’ont poussé à poser cet acte. Cependant, ses explications et son manque de regret ont heurté le panel présent sur le plateau.

IL EST ENFIN LIBRE

La France tout entière se souvient encore de la gifle légendaire qu’avait reçue Emmanuel Macron le 8 juin 2021. En effet, lors de son déplacement à le Tain-l'Hermitage dans la Drôme, dans le cadre de son tour de France en compagnie de sa femme, Brigitte Macron, le président de la 5ème République a été victime d’une agression physique.

Annonces

Cependant, l'agresseur et un ami à lui ont été rapidement interpellés par le service de sécurité du président. Traduits devant la juridiction compétente, Damien Tarel a été condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme.

Annonces

 Mais le samedi 11 septembre 2021, le tristement célèbre gifleur d’Emmanuel Macron  a retrouvé sa liberté, après avoir séjourné au centre pénitentiaire de Valence durant tout l’été. Une nouvelle vie d’homme libre qu’il a commencé à profiter sur les plateaux télés.

Annonces

LES PROPOS DU GIFLEUR ÉNERVENT LES CHRONIQUEURS

Invité sur le plateau du programme "TPMP" diffusé sur CNews, Damien Tarel a eu droit à la parole. Le vingtenaire a expliqué les motivations qui l’avaient poussé à poser cet acte dont la vidéo avait fait le tour du monde.

Et visiblement, ses propos ont heurté les chroniqueurs présents sur le plateau. Et le premier à se faire entendre était Gilles Verdez, qui s’est indigné des dires du vingtenaire et se demande comment il a fait pour éviter une peine lourde.

Annonces

À la question de savoir s’il regrettait son acte posé, Damien Tarel a répondu d’un air calme.

" C'est juste une gifle ",

Des dires qui ont eu du mal à passer aux oreilles de Valérie Bénaïm, qui l’a très rapidement interpellé en lui faisant comprendre que ce n’était pas seulement une gifle, mais plutôt un acte prémédité, qui fait référence au royalisme récupéré par l’extrême-droite.

Annonces

Mais, l’invité s’est inscrit en faux des propos de la chroniqueuse, en déclarant qu’il n’a jamais été guidé par l’extrême-droite, mais plutôt par sa compassion pour les Gilets Jaunes. 

DAMIEN TAREL ÉNERVE LA TOILE

Après un long séjour en maison d'arrêt de Valence, Damien Tarel, le célèbre gifleur d'Emmanuel Macron a retrouvé sa liberté le 11 septembre 2021. À cette occasion, il a accordé une interview à BFMTV, au cours de laquelle il s'est exprimé sur son acte. Des explications qui ont d'ailleurs heurté la Toile.

Annonces