Histoires inspirantes

28 octobre 2021

Son fils revient de l'école en larmes, elle cache un enregistreur dans son sac : histoire

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Une mère attentionnée a remarqué que son fils rentrait souvent en larmes de l'école, alors elle a caché un magnétophone dans son sac à dos - ce qu'elle a appris lui a fait mettre ses lunettes d'enquêtrice.

Mary est une mère célibataire de 30 ans qui a perdu son mari le jour même où elle a donné naissance à leur fils Max. 

L'homme était un soldat, qui s'est battu courageusement pour son pays Hélas, il a succombé à ses blessures de guerre après avoir éliminé un commandant terroriste et son entourage.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Mary a reçu une médaille à sa place. Elle était transversale, avec le portrait du président gravé au milieu, et visait à récompenser son mari pour ses efforts héroïques. 

Ils ont également été récompensés financièrement par certains amis puissants de son mari qui étaient vraiment désolés de le voir partir. Cet argent a beaucoup aidé à élever son enfant, Max.

Il a eu les meilleures choses, et elle a fait tout son possible pour qu'il ait une vie confortable. L'école qu'il fréquentait était prestigieuse - même les élites y envoyaient leurs enfants.

Max s'y intégrait parfaitement grâce à l'honneur de son père, mais il ne plaisait pas à tout le monde. Dans sa classe, il y avait précisément 28 élèves, et tous sauf trois l'aimaient. 

Chargement...

Annonces

Ils voulaient toujours être près de lui, non seulement il était brillant, mais il avait aussi une bonne conversation - un beau parleur si vous voulez. Cependant, lorsque ces trois garçons étaient dans les parages, c'était chacun pour soi. 

Chargement...

Annonces

Personne ne connaissait Max à l'époque. Pour lui, les trois garçons étaient comme les autres élèves. Le chef de file était Frank, un grand garçon musclé issu d'un foyer moyen qui avait obtenu une bourse de football. 

Les deux autres étaient ses laquais, John et Lindo. Des flagorneurs sans cervelle qui, pour une raison quelconque, ne vivaient que pour plaire à Frank. La rumeur dit qu'il les a sauvés tous les deux de l'expulsion une fois en encaissant les frais et en se faisant suspendre - ils l'ont suivi depuis. 

Frank détestait Max parce que même s'il semblait lui aussi venir d'un foyer moyen, il était toujours plus beau. Ses chemises étaient plus propres et toujours neuves, alors que celles de Frank étaient rapiécées à plusieurs endroits. Ses parents avaient beaucoup à faire, alors il ne pouvait pas les déranger pour changer d'uniforme. Ils devaient s'occuper de ses frères de toute façon. 

Chargement...

Annonces

Max était fils unique, et il avait tout ce qu'il voulait. Frank le voyait comme un enfant gâté, et il considérait comme une justice le fait qu'il s'en prenne à lui chaque fois qu'ils se croisaient.

Chargement...

Annonces

Chaque jour après l'école, il attendait à la porte de l'école avec ses deux marionnettes, prêt à molester Max avec des mots durs et des coups violents. 

"Parle de cela à un adulte et tu verras ce qu'on va te faire, ce n'est que la partie émergée de l'iceberg", lui disaient-ils en le malmenant chaque jour.

Frank était intelligent. Il voulait que son règne sur Max dure longtemps, alors il a ordonné à John et Lindo de ne le frapper que par le bas du cou. 

"Mets une chemise ample ou un pull pour cacher tes bleus, d'accord ? Si tu m'apportes des chocolats demain, je dirai à ces deux-là d'y aller mollo avec toi", lui disait Frank. 

Chargement...

Annonces

Chaque jour, Max rentrait de l'école en larmes, le visage rouge et l'air triste. Mary l'a immédiatement remarqué et a commencé à essayer de trouver ce qui pouvait en être la cause.

Chargement...

Annonces

"Max, est-ce que tout va bien ?" lui a-t-elle demandé un soir quand il est rentré de l'école. 

"Bien sûr, maman, tout va bien", lui a-t-il répondu. 

C'était devenu sa réponse standard à chaque fois qu'elle le lui demandait. Cette répétition constante a amené Mary à soupçonner que quelque chose se passait effectivement dans la vie de son fils qui lui faisait présenter des symptômes de dépression. 

Outre son visage souvent maussade, il s'était également replié sur lui-même. Alors qu'ils avaient l'habitude de passer des heures ensemble après son retour de l'école, ils n'en passaient plus guère. 

Chargement...

Annonces

Mary était journaliste pour un journal raisonnablement respectable, et elle avait l'habitude de se fier à son instinct lorsqu'il y avait une histoire enfouie quelque part.

Son instinct, qui lui avait valu une douzaine de distinctions, lui disait qu'avec son fils, il y avait beaucoup de choses qu'elle ignorait. De plus, le gamin commençait à s'enfermer dans sa chambre.

Chargement...

Annonces

Mary était bel et bien inquiète, alors elle a pris des mesures radicales. Elle est allée dans la chambre de son fils et a vérifié les vêtements de celui-ci, à la recherche de tout ce qui pourrait l'éclairer sur son comportement. 

Elle a découvert qu'il semblait ne porter que ses vêtements plus larges. Ses T-shirts et tous les autres vêtements révélateurs sont restés pratiquement intacts.

Pourquoi aurait-il commencé à ne pas porter ses t-shirts ? Même les graphiques qu'il aimait tant, s'est-elle dit. 

Ayant décidé qu'il s'agissait très certainement d'un acte malveillant, le lendemain, juste avant que son fils ne parte à l'école, elle a caché un enregistreur audio de la taille d'un pouce dans son sac.

Chargement...

Annonces

Elle se tourna les pouces et se rongea les ongles toute la journée au travail, craignant que son fils ne trouve l'enregistreur.  Après le travail, elle s'est précipitée chez elle pour attendre son fils qui est arrivé 30 minutes plus tard.

Chargement...

Annonces

"Bonjour maman, tout va bien, comme d'habitude", a-t-il répondu avant même qu'elle ait pu poser la question. 

Dès que le garçon s'est couché, plus tard dans la nuit, Mary s'est faufilée dans sa chambre et a pris l'enregistreur dans son sac à dos. 

Elle est retournée à la cuisine pour l'écouter en privé et a appris que Max se faisait malmener par Frank et ses comparses. L'enregistreur contenait des preuves de l'altercation de ce jour-là - il s'agissait de l'argent de son déjeuner.

"Hé, l'idiot, tu as quelque chose pour nous ?", a demandé un garçon à son fils, qui ressemblait au chef. 

Chargement...

Annonces

"Non", l'a-t-elle entendu dire, et même pour elle, sa voix semblait faible. 

"Tu es sûr ? Tu as l'air un peu différent aujourd'hui", a dit Frank.

"Je le suis, Frank", a grogné son fils.

Chargement...

Annonces

Mary entend des tapotements et des secousses, puis un grognement d'air expiré. Son fils venait de recevoir un coup de poing.

"C'est vrai", a-t-elle entendu de la voix du garçon. "Tes poches avaient l'air un peu plus lourdes. Heureusement que tu nous as pour te soulager de tes fardeaux." 

"Nous ne te frapperons pas aujourd'hui puisque tu viens de nous offrir un dîner très satisfaisant, mais ne pense pas que demain sera aussi facile - à moins, bien sûr, que tu nous apportes plus d'argent", a dit un autre garçon tandis qu'un autre riait. 

Chargement...

Annonces

Mary avait compté trois garçons, et d'après ce qu'elle entendait, ils maltraitaient son fils. Elle tremble de colère à cette idée. Comment osent-ils ?  Je vais m'assurer qu'ils paient.

Chargement...

Annonces

 

À partir de ce moment-là, Mary a consacré beaucoup de temps à en savoir le plus possible sur les garçons qui troublaient son fils. Max avait mentionné Frank, alors elle a commencé ses recherches avec lui, et plus elle en apprenait sur lui, moins elle était en colère.

Elle a appris que Frank était issu d'une famille autrefois riche. Avant que l'entreprise familiale ne s'effondre, il avait mené la belle vie, mais il a dû se débrouiller avec le reste de la famille après l'effondrement.

Frank allait souvent à l'école sale, avec des chaussures usées et des vêtements déchirés, et le fait de voir Max, un garçon comme lui, avoir l'air propre et net tous les jours le mettait hors de lui. Lorsqu'elle est arrivée à cette conclusion, Mary a décidé d'aider.

Chargement...

Annonces

Elle a fait appel à ses relations pour retrouver les parents de Frank, puis elle leur a fait don anonymement d'une somme d'argent avec une note suggérant que l'argent soit dépensé pour Frank. 

La semaine suivante, Frank avait un nouvel ensemble d'uniformes et de bonnes chaussures. Peu après, il a cessé de harceler Max et ils ont même commencé à échanger des salutations par la suite. 

Max n'est plus jamais rentré triste à la maison. En fait, il était toujours de bonne humeur, et Mary ne pouvait pas être plus heureuse.

Chargement...

Annonces

Qu'avons-nous appris de cette histoire ?

  • Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus. Lorsque Mary a découvert que Frank intimidait son enfant, elle a d'abord été en colère. Grâce à sa formation de journaliste, elle a cherché à aller au fond de l'obsession de Frank pour son fils, et cela l'a conduite à la vérité. Cela a changé sa perspective, et elle a pu prendre une décision éclairée qui a résolu le problème.     
  • Les parents doivent parfois faire le grand saut. Max n'aurait jamais parlé à sa mère de ce qu'il vivait, et elle n'aurait jamais découvert ce qui se passait si elle n'avait pas choisi de prendre des risques. Elle l'a fait même si elle savait que son fils avait besoin de son intimité, et cela l'a aidée à l'aider. Parfois, le fait de fouiner donne de bons résultats. 
Chargement...

Annonces

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait illuminer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d'un jeune garçon qui passe la nuit dans un grenier froid à jouer à cache-cache.

Chargement...

Annonces

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

N’oubliez-pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces