Histoires inspirantes

21 novembre 2021

Une vieil homme muet utilise des notes pour demander de l'aide à la postière : histoire du jour

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Une jeune factrice reçoit un mystérieux appel à l'aide de la part d'un vieil homme qui se trouve sur sa route et cela finit par changer sa vie.

Ma grand-mère avait l'habitude de dire qu'on ne peut pas savoir, en voyant le sourire des gens, ce qui se passe dans l'intimité de leur maison. Je n'aimais pas ça. Je pensais que cela signifiait que chaque visage que nous voyons est un mensonge.

Mais parfois, les gens cachent des choses dont ils ont honte ou dont ils ont peur, jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus se cacher. C'est ce qui est arrivé à Daniel Obispo. Un jour il a su qu'il devait dire la vérité parce que c'était le seul moyen pour lui d'obtenir de l'aide.

Annonces

Esther a été stupéfaite lorsqu'elle a lu le mystérieux message | Source : Shutterstock.com

Esther Turk était fière d'être postière. Son père avait été facteur aussi et il avait toujours dit : "Nous sommes le sang qui garde l'Amérique vivante et saine ! Nous transportons le bon oxygène qui fait que tout va bien !"

Annonces

Esther était d'accord, elle ne pensait pas une minute qu'une carte de vœux virtuelle était aussi réjouissante qu'une vraie carte qui avait été touchée et signée par des mains aimantes. Elle aimait voir que certaines personnes écrivaient encore des lettres.

Pouviez-vous garder un mail d'amour ou un texto sous son oreiller ou l'attacher avec un ruban ? Le courrier était tout simplement romantique, c'est ce que pensait Esther. Et elle aimait particulièrement le contact avec les gens, la remise de paquets et de lettres. Elle se sentait ainsi connectée.

Esther adorait être factrice. Elle pensait que c'était le travail le plus romantique du monde | Source : Pixabay

Annonces

Esther aimait particulièrement un vieux monsieur, un certain M. Obispo, qui l'accueillait toujours avec le plus beau des sourires, même s'il ne recevait presque jamais de courrier, et encore, seulement des factures. Il se tenait toujours sur son porche et lui faisait signe, et parfois lui jetait un baiser.

Esther a salué en retour et lui a aussi envoyé un baiser. Elle quittait toujours le 56 Aventurine Lane avec le sourire. Mais un jour, quelque chose a changé. 

Le vieux monsieur était debout sous le porche, mais il ne souriait pas et tenait un morceau de papier dans sa main. Dès que M. Obispo l'a vue, il a commencé à marcher lentement vers elle.

Annonces

On ne sait jamais ce qui se passe derrière les portes fermées.

Quand il s'est approché, il s'est arrêté et a fait un geste qui indiquait qu'il était muet. "Oh !" dit Esther. "Je suis désolée ! Vous allez bien, M. Obispo ?" 

L'homme secoue la tête avec insistance "NON !" et pousse le papier qu'il tient dans les mains d'Esther. Elle baisse les yeux et voit que c'est du papier juste plié en deux, sans adresse.

M. Obispo se tenait toujours sur son porche et saluait | Source : Unsplash

Annonces

"M. Obispo, je ne peux pas accepter cela...." commença-t-elle à expliquer, mais l'homme avait les larmes aux yeux, et il fit un geste d'imploration, alors Esther mit le papier dans sa poche.

"D'accord, M. Obispo", a-t-elle dit. "Je vais m'en occuper pour vous." Elle s'est éloignée, avec l'image des yeux implorants de M. Obispo devant elle, et lorsque son service a été terminé, elle s'est assise dans le vestiaire et a regardé le papier qu'il lui avait donné.

"S'il vous plaît, aidez-moi. Ma fille a emménagé chez moi et elle prend ma pension. Elle avait l'habitude d'acheter de la nourriture, mais maintenant elle dépense tout en alcool. Je n'ai rien mangé depuis trois jours et bientôt je serai trop faible pour sortir.

Annonces

S'il vous plaît, pour l'amour de Dieu, aidez-moi."

Esther a été choquée lorsqu'elle a lu la lettre | Source : Unsplash

La note était signée par Daniel Obispo. Esther est allée voir son superviseur immédiatement et ils ont appelé la police. Esther a insisté pour les accompagner, et en chemin, elle a pris un sac de provisions pour M. Obispo.

Annonces

Lorsque la police a frappé à la porte, une grande femme à l'air dur a ouvert. "Que voulez-vous ?", a-t-elle demandé.

"Nous aimerions parler à votre père, Madame", dit poliment le policier. 

"Mon père ? Mon père est muet. Il n'a pas parlé depuis 20 ans", s'insurge-t-elle, mais comme les policiers insistaient, elle les laissa entrer dans la maison à contrecœur. C'était un désordre, plein de bouteilles vides et d'ordures. Seule la cuisine, où M. Obispo était assis, était propre et bien rangée.

Esther passe souvent et prépare le déjeuner de M. Obispo | Source : Unsplash

Annonces

La police a rapidement obtenu de M. Obispo qu'il confirme l'histoire qu'il avait écrite à Esther, et a immédiatement emmené sa fille pour fraude.

Esther a pris M. Obispo dans ses bras et, avec la permission de la police, lui a rapidement préparé le dîner. Plus tard, M. Obispo a été emmené chez le médecin et traité pour malnutrition. Sa fille s'en est tirée avec une peine. Elle avait dans l'obligation de rester éloignée de son père.

Quant à Esther, elle s'assure toujours d'être au #56 Aventurine Lane à l'heure de la pause déjeuner afin de pouvoir préparer le repas de M. Obispo qui est maintenant l'un de ses meilleurs amis.

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Nous ne savons jamais ce qui se passe derrière des portes fermées. Quelqu'un peut être souriant et pourtant être victime d'abus, alors soyez prêt à offrir aide et soutien.  
  • Les personnes âgées sont souvent victimes d'exploitation et méritent d'être protégées. Les membres âgés de notre communauté sont vulnérables face à des personnes peu scrupuleuses et malhonnêtes, et nous devons les protéger.

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces