Cédric Jubillar se considère comme "le meurtrier parfait" : le contenu d'une discussion avec sa sœur dévoilé

Pauline
13 déc. 2021
18:31
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Annonces

Depuis un an, une jeune infirmière vivant dans le Tarn a été portée disparue. Mère de deux enfants, Delphine Jubillar n'a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2020. Alors que les soupçons se sont porté sur Cédric Jubillar le mari de la jeune femme, d'autres pistes sont explorées.

Bien que présumé innocent jusqu'à preuve du contraire, Cédric Jubillar a été arrêté et mis en prison. Alors que l'étau se resserre peu à peu sur le plaquiste, les enfants du couple tentent de continuer à vivre normalement malgré l'absence de leurs parents.

LES ENFANTS DE CÉDRIC ET DELPHINE JUBILLAR

Avant sa disparition, Delphine Jubillar était une femme mariée à Cédric Jubillar. Le couple avait deux enfants, Louis et sa sœur Elyah. Depuis l'arrestation du mari de l'infirmière disparue, les deux enfants ont été confiés par la justice à la sœur de Delphine.

Annonces
Annonces

Dans un entretien qu'il a accordé le 11 décembre au journal Actu Toulouse, Me Philippe Pressecq, a donné des nouvelles des deux jeunes enfants. L'avocat représente Lolita E., une cousine de Delphine qui s'est constitué partie civile dans le cadre de cette affaire.

L'homme de loi a déclaré que sa cliente prend régulièrement les nouvelles des enfants. Selon l'avocat, ces derniers font preuve d'une étonnante résilience, ils essaient tant bien que mal de s'adapter à leur nouvelle vie.

Me Laurent Boguet, l'avocat des enfants, a déclaré qu'il faudra bien à un moment donné dire aux enfants si leur père est à l'origine de la disparition de leur mère ou non. Pour lui, il est essentiel de leur dire ce qui s'est passé, nonobstant la souffrance qui est la leur.

Annonces

Louis, l'aîné des enfants du couple a déjà eu à témoigner dans cette affaire. En effet, selon les informations du Parisien, Louis a rapporté à la police que ses parents s'étaient violemment disputés la veille. Il semble aussi que lors des deux interrogatoires qu'il a subis, le petit Louis a livré aux gendarmes des éléments déterminants.

RENCONTRES SECRÈTES

Annonces

Depuis que Delphine Jubillar a été portée disparue, plusieurs révélations font surface. L'on sait notamment que la jeune infirmière de 33 ans avait un amant connu dans les médias comme étant "son confident de Montauban".

Ils s'étaient rencontrés sur les réseaux sociaux en 2019. Si leur relation s'était limitée au virtuel dans un premier temps, la situation avait rapidement évolué. Ils avaient commencé à se voir en cachette.

Lors d'un appel vidéo, Delphine Jubillar avait décidé de présenter à son nouvel ami. À la fin de cette vidéoconférence, Delphine avait demandé à son fils de garder le secret.

TRIANGLE AMOUREUX

Annonces

Si les enquêteurs se sont intéressés à l'amant de Delphine Jubillar, ils n'ont pas manqué de le faire avec l'épouse de ce dernier. En effet, "le confident de Montauban" est un père de famille et un mari. Il est l'époux d'une certaine Cathy M.

Annonces

Si les relations entre les deux femmes ont soulevé l'intérêt des enquêteurs, c'est parce que le 14 décembre 2020, soit deux jours avant la disparition de Delphine Jubillar, Cathy M. aurait découvert que son mari avait une liaison amoureuse avec la jeune femme. Une découverte qui aurait provoqué la colère de Cathy M.

Cathy M. a été interrogée par les gendarmes. Selon La Dépêche, les enquêteurs s'intéressaient surtout aux échanges téléphoniques entre cette femme et Delphine Jubillar. Elles se seraient envoyé 27 messages le jour de la disparition de l'infirmière. Parmi ces messages, il y avait 22 textos.

Toutefois, il semble que la piste de ce triangle amoureux n'ait pas été concluante. D'ailleurs, Cathy et son mari ont été mis hors de cause après qu'une perquisition et une recherche de traces ADN aient été effectuées à leur domicile. Une nouvelle qui est loin de satisfaire la défense de Cédric Jubillar.

Annonces

“LE MEURTRIER PARFAIT” OU CONFÉRENCE DÉVOILÉE AVEC UNE SŒUR

Une question est sur toutes les lèvres depuis le 13 décembre 2021. Cédric Jubillar est-il passé aux aveux ? C'est du moins la conclusion que l'on peut tirer d'une conversation téléphonique entre le mari de Delphine Jubillar et sa sœur Enola relayée par BFMTV.

Annonces

Depuis le 18 juin, Cédric Jubillar ne vit plus avec ses enfants et pour cause, ce père de famille a été placé en détention provisoire. Il est soupçonné d'avoir tué sa compagne, l'infirmière portée disparue le 16 décembre 2020. Selon les dires de la chaîne d'information, le jeune homme aurait fait des révélations à sa petite sœur Enola.

Cédric Jubillar a toujours nié son implication dans la disparition de sa femme. Il a longtemps prétendu que la jeune femme s'était exilée en Espagne avec son "confident de Montauban". Une hypothèse qui, selon la police, n'est plus d'actualité. Ce que le jeune homme de 34 ans ignorait apparemment, c'est que sa ligne téléphonique est sur écoute depuis le début de l'enquête.

Annonces

Or, il semble qu'au cours d'un appel téléphonique à sa petite sœur de 16 ans, le père de Louis et Elyah a déclaré :

"Enola, de toi à moi, je suis le meurtrier parfait pour l'instant, n'oublie pas que j'ai commis le crime parfait. Si tu as besoin de conseils..."

Le 15 juin 2021, la jeune lycéenne a été interrogée par les enquêteurs. D'après BFMTV, l'adolescente a d'abord prétendu qu'elle ne s'en souvenait pas. Par la suite, elle aurait indiqué qu'il s'agissait simplement d'une blague, d'un délire entre frère et sœur.

Annonces

Pourtant, ce ne serait pas la première fois que le mari de Delphine Jubillar tienne de tels propos. Lors de la battue citoyenne du 21 mars 2021 qui avait rassemblé les habitants de Cagnac-les-Mines, Cédric en conversant avec une participante aurait déclaré :

"Je tue quelqu'un, je le fous dans un lac, je lui ouvre le bide et je lui mets des pierres dedans".

Des propos qui font froid dans le dos, mais qui ne démontrent pas pour autant que Cédric Jubillar soit coupable. Depuis qu'il est Incarcéré à la prison de Seysses, ses avocats ont déjà déposé 3 demandes de remise en liberté, dont la dernière date du 7 décembre 2021. Pour l'instant, il n'a pas encore obtenu gain de cause.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces