Une mère retrouve son fils 31 après qu'il a été enlevé par son père : "Maman, tu as mes yeux"

Tsiry Rakotomalala
16 déc. 2021
15:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Annonces

Un père a kidnappé son fils en bas âge lors d'une visite prévue, l'enlevant à sa mère. Il a emmené le garçon du Canada aux États-Unis, où il a pris un pseudonyme et a acheté de fausses identités pour eux deux. 

Toutes les histoires n'ont pas une fin heureuse ; d'autres ont notamment un début triste, réservant à leurs personnages d'interminables épreuves et tribulations. Mais finalement, tout s'arrange pour le mieux.

L'histoire d'une femme, résidant à Toronto, au Canada, a connu une fin heureuse après trois décennies de traumatismes, de chagrins d'amour et de pertes. Malgré une vie pleine de difficultés, son message est de ne jamais perdre espoir. 

Annonces

[A gauche] Lyneth Mann-Lewis. [À droite] Photo d'enfance de Jermaine. | Photo : twitter.com/breakfasttv

L'ABDUCTION

Lyneth Mann-Lewis est la mère d'un adorable petit garçon, Jermaine Mann, qui est le centre de son univers. Mais elle ne savait pas qu'un jour, son fils lui serait enlevé, et qu'il lui faudrait des années avant de revoir son visage. 

Annonces

Le 24 juin 1987, le père de Jermaine, Allan Mann, est venu le voir lors d'une visite prévue. Mais au lieu de ramener le petit garçon de deux ans à sa mère plus tard, il l'a enlevé de sa maison de Toronto et l'a emmené aux États-Unis. 

Une fois en Amérique, Allan a commencé à acheter de fausses identités pour lui et son fils, notamment de faux numéros de sécurité sociale et d'autres documents nécessaires pour bénéficier des mêmes avantages que tout autre citoyen américain.

La mère de Jermaine, Lyneth Mann-Lewis. | Photo : YouTube.com/City News

Annonces

SUIVRE L'EXEMPLE

Les autorités américaines et les responsables de Toronto ont traité l'affaire ensemble pendant de nombreuses années, à la recherche d'Allan et de Jermaine. En 2016, ils ont lancé un nouvel appel lors de leur rencontre à une conférence sur l'application de la loi. 

“Lyneth, qui a pu tenir son fils dans ses bras après 31 ans, a partagé un message puissant pour les personnes à la recherche de leurs proches.”

Les marshalls américains ont retrouvé les amis et les membres de la famille de Mann, y compris un parent qui leur a dit qu'Allan avait pris l'alias "Hailee DeSouza" et était susceptible d'être retrouvé dans le Connecticut. 

Annonces

La mère de Jermaine, Lyneth Mann-Lewis. | Photo : YouTube.com/City News

PERDU ET RETROUVÉ

Peu de temps après, Allan a été attrapé à Vernon, dans le Connecticut, en 2018. Les autorités ont rapidement informé Lyneth que son fils perdu depuis longtemps avait enfin été retrouvé. Lyneth a exprimé ses sentiments en ces termes : 

Annonces

"Il a dit : 'Maman, tu as mes yeux'. Il m'a serrée dans ses bras et m'a embrassée et nous nous sommes tenus pendant un long moment."

Lyneth est devenue émotive après avoir appris que son fils était vivant et en bonne santé. Elle a dit qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de toucher les cheveux de Jermaine et de l'étouffer de câlins et de baisers parce que c'était vraiment un moment à couper le souffle pour elle. 

Le sergent-détective Wayne Banks, de la police de Toronto, a déclaré qu'Allan avait dit à Jermaine que sa mère était morte. | Photo : YouTube.com/City News

Annonces

UNE VIE PLEINE DE MENSONGES

Selon les autorités américaines, Allan avait obtenu de faux certificats de naissance pour lui et son fils. Il avait également perçu plus de 125 000 dollars de logement et plus de 55 000 dollars de prestations Medicaid sous son pseudonyme. 

Un spécialiste de la police scientifique du National Center for Missing and Exploited Children a analysé une ancienne photo d'Allan et l'a comparée au permis de conduire de DeSouza dans le Connecticut. Les deux se sont avérés être la même personne. 

Le sergent-détective Wayne Banks, de la police de Toronto, a confirmé qu'Allan avait dit à Jermaine que sa mère était morte peu après sa naissance. Allan a été accusé d'avoir enlevé son fils et d'avoir obtenu illégalement un logement et des prestations médicales aux États-Unis.  

Annonces

NE JAMAIS PERDRE ESPOIR

L'avocat d'Allan aux États-Unis a confirmé qu'il aurait enlevé son fils il y a 31 ans parce qu'il s'inquiétait de sa sécurité lors d'un conflit concernant la garde des enfants avec Lyneth. 

La CBC a rapporté que la mère de Jermaine avait l'intention d'emmener son fils en Jamaïque. Près d'un an après son arrestation, Allan a été extradé de New York vers Toronto après avoir purgé une peine de 18 mois. 

Annonces

Lyneth, qui a pu tenir son fils dans ses bras après 31 ans, a transmis un message puissant aux personnes qui recherchent leurs proches. La mère torontoise a déclaré qu'il ne faut jamais perdre espoir et croire que les choses peuvent s'arranger.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces