La compagne de Cédric Jubillar, placée en garde à vue, modifie son témoignage précédent, ajoutant de nouvelles informations sur son amant.

Pauline
16 déc. 2021
15:15
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

De nouveaux rebondissements dans l'affaire Delphine Jubillar, l'infirmière disparue à Cagnac-les-Mines dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Après l'arrestation de Cédric Jubillar, c'est au tour de la compagne de ce dernier d'être interpellée.

Annonces

Le 15 décembre 2021, Séverine a été arrêtée. Cette garde à vue intervient près de 6 mois après l'arrestation de Cédric Jubillar. Qui est-elle et pourquoi a-t-elle attiré l'attention des enquêteurs ? Ce sont les questions que se posent les internautes.

Annonces

QUI EST SÉVERINE ?

L'enquête concernant la disparition de Delphine Jubillar se poursuit. Depuis le 18 juin 2021, Cédric Jubillar est placé en détention provisoire pour "homicide volontaire sur conjoint". Malgré le fait qu'il continue à clamer son innocence, les gendarmes s'intéressent de près à son entourage.

Et parmi les personnes qui ont suscité l'intérêt des gendarmes, il y a Séverine L., la dernière compagne de Cédric Jubillar. Âgée de 44 ans, cette dernière, qui exerce la profession d'aide à domicile, vit à Lescure-d'Albigeois. Elle connaît le couple Jubillar depuis de nombreuses années, à l'époque où il vivait encore à Arthès.

Annonces

D'après ses dires, ils s'étaient perdus de vue après l'installation du couple à Cagnac-les-Mines. Ce n'est que quelque temps après la disparition de la jeune infirmière qu'elle avait repris contact avec le plaquiste de 34 ans.

Peu avant l'arrestation de Cédric Jubillar, le jeune homme avait posté un cliché de lui et de sa nouvelle compagne sur Facebook, l'expression de leurs visages ne laissait aucun doute sur les relations qu'ils entretenaient.

Aussi est-il peu surprenant que Séverine L. ait pris la défense du jeune homme. Elle avait déclaré qu'elle avait passé deux mois avec le suspect et rien dans son comportement, dans ses actes ne laissait croire qu'il pouvait avoir ôté la vie de sa femme.

Annonces
Annonces

Allant plus loin dans sa prise de parole, elle avait fait de lui un portrait très flatteur. Pour elle, Cédric Jubillar est un père attentif, attachant et adorable. Elle avait ajouté qu'elle lui avait donné goût à la vie, ce qui avait permis au suspect de reprendre les travaux de la maison du couple qui était en train de se délabrer, à l'image des relations entre Delphine Jubillar et son mari.

QUELLES SONT LES CIRCONSTANCES DE L'ARRESTATION ?

La nouvelle compagne de Cédric Jubillar, Séverine L. est placé en garde à vue depuis le 15 décembre 2021. Une interpellation qui aurait donné lieu à une perquisition du domicile de la quadragénaire.

Annonces

Rien dans le déroulement de l'enquête ne laissait présager cette interpellation. Pourtant, les gendarmes soupçonnent la Tarnaise d'avoir aidé le plaquiste à dissimuler le corps de la jeune infirmière.

Plusieurs éléments dans l'histoire de cette femme sont très troublants. En effet, si l'on sait désormais que Séverine L. et les Jubillar se connaissent depuis de nombreuses années, il n'en demeure pas moins vrai qu'elle avait prétendu qu'elle avait rencontré Cédric Jubillar lors de la battue organisée pour retrouver l'infirmière.

Annonces

"Je faisais des recherches et j'ai trouvé un pull. Je lui ai présenté par photo. Il m'a dit que ça ne lui disait rien. Ensuite nous nous sommes revus et il y a eu affinité",

avait Séverine relaté sur les circonstances de leur rencontre. Une contradiction qui laisse le public perplexe. Si de nombreux points restent encore à éclaircir, il semble tout de même que l'étau se resserre autour de Cédric Jubillar.

Ce dernier qui soutient qu'il est innocent en ce qui concerne la disparition de son épouse. Au mois d'août 2021, il avait déclaré que sa femme n'est pas morte. D'après lui, elle s'est enfuie à Madrid avec un homme.

Annonces

SÉVERINE CHANGE D'AVIS SUR SON PARTENAIRE ET AFFIRME QU'IL PEUT ÊTRE BIPOLAIRE

Alors que Séverine L. est placée en garde à vue pour 48 h, il semble qu'elle se soit ravisée sur le comportement de son compagnon. En effet, pendant longtemps, elle a manifesté son soutien envers Cédric Jubillar dans les médias.

Mais selon les révélations de Ronan Folgoas dans l'émission "C à Vous", elle n'a pas toujours tenu ce discours. Auditionnée en juin 2021, Séverine aurait dit aux enquêteurs que Cédric Jubillar a un comportement troublant. Elle aurait précisé qu'il semblait peu impliqué dans les recherches de Delphine.

Annonces

En outre, selon ses dires, le suspect dénigrait constamment sa conjointe. Les dernières informations révèlent qu'au cours de sa garde à vue, Séverine aurait dit aux gendarmes, que son compagnon peut se montrer violent. Elle l'aurait même qualifié de pervers narcissique.

À en croire les déclarations de Ronan Folgoas, Séverine soupçonne le père de Louis d'être bipolaire. Autant, il peut se montrer décalé et cool, autant il peut faire preuve d'agressivité.

RÉACTION DES AVOCATS ET DES INTERNAUTES

Suite à l'interpellation de Séverine L., Me Johann Ricci, son avocat, est monté au créneau pour défendre sa cliente. Dans une interview accordée à LCI, l'homme de loi a clairement indiqué que sa cliente maintient qu'elle n'a rien à voir avec cette affaire.

Annonces

Il a tout de même précisé qu'il n'avait pas accès aux éléments dont dispose les enquêteurs pour accuser sa cliente de "recel de cadavre". Toutefois, il a indiqué qu'il a porté plainte pour le harcèlement moral que subit sa cliente depuis le début de cette affaire.

Tandis que l'avocat de Séverine soutient sa cliente, la réaction des internautes ne s'est pas fait attendre. Plusieurs internautes se sont demandés pourquoi les enquêteurs parlent de "recel de cadavre" alors que le corps de l'infirmière n'a pas encore été retrouvé. D'autres encore ont souligné le fait qu'aucun indice ne permet de dire que la jeune femme est morte. Un internaute s'est même interrogé en disant :

Annonces

"Mais comment on fait pour avoir une 'nouvelle compagne'  quand on est en prison et suspecté de meurtre sur la mère de ses enfants ?"

Au-delà des doutes exprimés sur les réseaux sociaux, certains usagers de la toile ont souhaité que cette interpellation conduise à la découverte de la vérité dans cette histoire qui ne cesse de faire couler de l'encre.

LES SANCTIONS ENCOURUES

L'interpellation de Séverine intervient tout juste un an après la disparition de Delphine Jubillar, et 6 mois après la mise en examen de Cédric Jubillar. Une étrange coïncidence qui fait froid dans le dos.

Annonces

Si Cédric Jubillar est soupçonné d'avoir volontairement tué sa femme, la quadragénaire en revanche a été placée en garde à vue pour "recel de cadavre". Cette habitante du Tarn est soupçonnée d'avoir participé à la disparition de la jeune femme.

Annonces

Le terme "Recel de cadavre" s'applique lorsqu'on détient ou que l'on cache le corps d'une personne morte des suites de violence ou dans le cadre d'un homicide. Et selon la loi, notamment l'article 434-7 du 1er janvier 2002 modifié par l'ordonnance N°2000-916 du 19 septembre 2000, un individu reconnu coupable pour ce délit risque jusqu'à 2 ans de prison et 30.000 € d'amende.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News pour en savoir plus sur le déroulement de cette enquête.

Annonces