Décès de Laurence Chirac à 58 ans : elle a vécu 30 ans d'isolement et sa soeur Claude avait "honte" face à sa maladie

Cathya Harena Raoelina
14 janv. 2022
07:20
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

En septembre 2019, les Français apprenaient le décès de Jacques Chirac. Connu pour avoir été président de la République, il était avant tout un père de famille. Le défunt homme avait des enfants dont une qui n’a pas eu la vie facile. Laurence Chirac a toujours vécu dans l’ombre à cause de sa maladie. Zoom sur la fille de l’ancien chef d'État.

Annonces

Laurence Chirac était atteinte d’anorexie mentale quand elle était encore en vie. Cette maladie avait marqué la vie de toute sa famille, dont bien évidemment celle de sa petite-sœur, Claude. Cette dernière a avoué avoir eu honte de sa sœur quand elle était petite.

DRAME CACHÉ, VIE DANS L'OMBRE - LAURENCE CHIRAC

Jacques Chirac s’est éteint pour toujours le 26 septembre 2019. Trois ans avant le décès de l’ancien président de la République, celui-ci a dû faire face à une douloureuse perte. Sa fille aînée, Laurence Chirac, a perdu la vie en 2016.

Bernadette Chirac accompagné de son mari Jacques Chirac, et de leur fille Laurence Chirac, âgé de 18 ans qui vote pour la première fois. | Photo : Getty Images

Annonces

Alors que Claude Chirac est connue des médias, Laurence, elle, s’est montrée très rarement en public durant l’époque où son père était chef d’État, jusqu’à sa disparition. 

Pour information, l'aînée de la famille Chirac est née le 4 mars 1958. Très intelligente, la fille de Bernadette Chirac a suivi des études brillantes quand elle était adolescente. Elle a notamment entamé des cours de médecine et a aussi rendu sa thèse en 1986. Laurence a également travaillé en tant que stagiaire “dans divers services hospitaliers” pendant quelques années.

Cependant, dans les années 70, sa vie a basculé à tout jamais. Celle-ci était, en effet, atteinte d’une anorexie mentale alors qu’elle n’avait que 15 ans. C’est à partir de ce moment-là que Laurence est devenue très discrète sur sa vie.

Annonces

Jacques Chirac, accompagné de son épouse Bernadette et de sa fille aînée Laurence, pose devant la mairie de Sarran, lors du premier tour de l'élection présidentielle de 1981. | Photo : Getty Images

Elle est morte le 14 avril 2016 et a laissé derrière elle son père qui a déjà été affaibli par sa maladie, ainsi qu’une mère se sentant “coupable” de ne pas avoir su la “remettre en bonne santé”.

Annonces

"Il n'y a aucune raison de le nier, cela a été le drame de ma vie. J'ai une fille qui a été intelligente, jolie (...). Peut-être aurais-je dû faire plus, psychologiquement parlant”,

a dit Jacques Chirac.

Jacques Chirac (D), accompagné de sa fille aînée Laurence (G) lit un livre le 26 avril 1981 dans l'avion qui l'emmène à Sarran où il doit voter pour le premier tour des élections. | Photo : Getty Images

Annonces

L'ORIGINE DE SA MALADIE

Alors qu’elle était une adolescente comme les autres, Laurence Chirac voit sa vie prendre une autre tournure en 1973. Cette année-là, l’aînée de Bernadette Chirac avait contracté une méningite durant ses vacances en Corse.

Au fil du temps, cette maladie s’est de plus en plus empirée jusqu’à se développer en une anorexie mentale. Dès lors, Laurence fait face à un combat qui a duré jusqu’à sa mort. Malgré ce problème de santé, la grande-sœur de Claude a tout de même tenté de vivre comme toute autre femme normale. 

Photo prise le 26 avril 1981 à Sarran, de Laurence Chirac, fille aînée de Jacques Chirac, candidat RPR à la présidentielle au premier tour des élections. | Photo : Getty Images

Annonces

En plus d’avoir travaillé dans l’univers de la médecine, elle a aussi été embauchée en tant que standardiste bénévole dans le programme “À nous 2”, où exerce pour Patrick Poivre d’Arvor. Elle a pu mener une vie professionnelle durant quelque temps jusqu’à ce que sa maladie l’a rattrapée.

CLAUDE CHIRAC AVAIT "HONTE" D'ELLE

La maladie de Laurence l'a beaucoup marquée, mais cela a aussi touché la vie de ses proches. Claude Chirac était encore très jeune lorsque les médecins ont annoncé à sa sœur qu'elle était atteinte d'anorexie mentale.

Très discrète sur sa vie privée, la cadette de Jacques Chirac avait accepté de se confier sur ce sujet dans le livre “La force des différents”, écrit par Sophie Cluzel, secrétaire d’État au Handicap.

Annonces

Claude Chirac | Photo : Getty Images

Dans cet ouvrage, Claude révèle qu’en raison de cette anomalie de sa sœur, elle n’avait pas eu une enfance complètement facile. Elle a notamment révélé qu’elle avait “honte” de la maladie de Laurence Chirac et quelquefois même, elle “faisait des gymnastiques incroyables pour éviter qu'un groupe d'amis aperçoivent” sa sœur.

Annonces

Après la sortie du livre, elle a avoué à Léa Salamé avoir regretté ce sentiment qu’elle avait porté en elle.

“Je n'en suis pas fière mais c'est une réalité”,

Claude Chirac | Photo : Getty Images

Annonces

C’était une période où elle a manqué de “maturité” et d’“humanité”, toujours selon ses dires.

TENTATIVES DE SUICIDE

Forcément, la vie de Laurence Chirac n’a pas du tout été un conte de fée à cause de son anorexie, malgré le fait qu’elle soit la fille d’un ancien chef d'État.

À cause de ce problème de santé, la fille de Jacques Chirac a tenté de mettre fin à sa vie plus d’une fois. Toutefois, une seule de ses tentatives de suicide a été rendu publique. C’était dans les années 90. 

Alors qu’il était en voyage en Thaïlande, l’ex président de la République a appris que sa fille s’est défenestrée du quatrième étage d’un immeuble.

Annonces

Photo prise le 26 avril 1981 à Sarran, de Laurence Chirac, fille aînée de Jacques Chirac, candidat RPR à la présidentielle au premier tour des élections. | Photo : Getty Images

Bouleversés par ce triste événement, Bernadette et son mari ont décidé d'installer leur aînée dans un appartement en rez-de-chaussée situé à Paris. L’ancienne Première dame y est passée régulièrement pour tenir compagnie à sa fille.

Annonces

LA PRINCIPALE FAIBLESSE ET LA PRINCIPALE DOULEUR DE JACQUES CHIRAC

Laurence Chirac a rendu son dernier souffle après un malaise cardiaque. Quelques jours avant sa disparition, elle avait été hospitalisée à l’hôpital Necker.

D’après les sources proches de la famille Chirac, Jacques n’a pas tout de suite été mis au courant du décès de sa fille. Comme l’entourage du regretté homme savait à quel point il avait aimé son aînée, ils ont tenu à lui annoncer la triste nouvelle avec douceur. D’autant plus qu’à ce moment-là, l’état de santé de l’époux de Bernadette était déjà très fragile.

L'ancien président de la République Jacques Chirac | Photo : Getty Images

Annonces

BERNADETTE CHIRAC TOMBE EN DÉPRESSION

Tout comme son mari, Bernadette Chirac était, bien évidemment, touchée par la disparition de sa fille. Et afin de rendre hommage à son aînée, la maman de Claude s’était rendue dans un centre de soins pour les adolescents, la Maison de Solenn, deux mois après la disparition de Laurence.

Par ailleurs, l’épouse de Jacques Chirac avait parlé du décès de sa fille auprès des médias.

“Au moment où elle voulait vivre, elle est partie”,

déclarait-elle sans en dire plus.

Annonces

L'ancienne Première dame Bernadette Chirac. l Source : Getty Images

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces