Shutterstock
La source: Shutterstock

Un chauffeur de bus jette une femme âgée dehors dans le froid et voit sa photo encadrée lorsqu'il rencontre sa fiancée - Histoire du jour

Sedera Raliniainjanahary
13 févr. 2022
15:15
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un chauffeur de bus a viré une femme âgée du véhicule parce qu'elle ne pouvait pas payer son billet, mais en arrivant chez sa fiancée, il a découvert qui elle était.

Annonces

George Harris était presque à la fin de son service quand il a commencé à neiger. Pas des flocons légers et duveteux, mais d'épais flocons qui semblaient rendre l'air aussi épais qu'une soupe. Il a donné un coup de poing sur son volant. "C'est tout ce dont j'avais besoin ! Surtout aujourd'hui !"

George s’est arrêté à un arrêt de bus et a regardé les gens entrer un par un, en montrant leurs cartes. Puis une femme âgée portant un long manteau sombre s'est approchée de lui et a commencé à chercher son sac à main.

George a gémi. Elle allait le retenir et chaque seconde comptait s'il voulait être à l'heure pour rencontrer les parents d'Angelica.

Annonces

"Bonjour", dit la dame avec un doux sourire. "Je suis désolée, mon portefeuille semble être tombé au fond de mon sac..." La femme a continué à fouiller, puis elle a commencé à sortir des objets.

D'abord, une brosse à cheveux, puis un petit parapluie pliant, une trousse de maquillage, un casse-croûte... "Madame", a dit George. "Pourriez-vous trouver cet argent ?" 

"Je suis désolée", a balbutié la dame. "Je suis allée en ville pour acheter un cadeau de fiançailles à ma petite-fille et j'ai dû le faire tomber... Oh, non ! Mon téléphone a disparu aussi !" La femme âgée était pâle et embarrassée.

La gentillesse ne coûte pas un centime, mais la cruauté peut vous coûter l'amour de votre vie.

Annonces

"J'ai entendu beaucoup d'histoires de ce genre", a dit George d'un ton méchant. "Vous payez et vous restez... ou vous descendez du bus et rentrez à pied !"

C'était le jour que George avait attendu toute sa vie et il ne voulait pas être en retard ! Source : Usplash

"Je vous le jure", a crié la femme âgée. "Je jure que c'est la pure vérité ! Mon portefeuille a disparu, et je n'ai aucun moyen de rentrer chez moi !"

George a ricané. "Eh bien, c'est dommage, car vous ne montez pas dans mon bus !"

"S'il vous plaît, mon fils", dit la femme âgée avec dignité. "J'ai été opérée récemment du genou, je ne peux pas conduire, c'est pourquoi j'ai pris le bus, et je ne pourrai pas marcher sur une telle distance pour rentrer chez moi.

Annonces

"Vous auriez dû y penser avant de monter cette arnaque !", a crié George. "DÉGAGEZ !"

Lorsque George s'est arrêté à l'arrêt de bus, il avait commencé à neiger | Source : Pexels

La femme a remis ses affaires dans son sac et est descendue du bus. George l'a vue pour la dernière fois à travers son rétroviseur. Elle avait l'air perdue et pendant une seconde, il a ressenti de la pitié pour elle.

Annonces

Puis son regard s’est posé sur l'horloge de son tableau de bord. Il était déjà en retard ! Il s'est éloigné de la femme et de l'arrêt de bus, persuadé qu’il ne la reverrait jamais. 

George a commencé à penser à Angie. Elle était quelque chose ! Angelica était belle et intelligente - bien au-dessus de sa catégorie, avaient pensé tous ses amis. Depuis quand la fille d'un millionnaire tombe amoureuse d'un chauffeur de bus ?

Mais dès que George et Angie se sont rencontrés, ils sont tombés amoureux. Bien sûr, ses parents n'étaient pas vraiment enchantés à l'idée qu'un chauffeur de bus épouse leur précieuse fille unique, mais Angie leur a tenu tête.

Annonces

La vieille dame a réalisé que son portefeuille avait disparu | Source : Pexels

Ce soir-là, c'était la première fois qu'il rencontre la famille Westerly et il voulait faire bonne impression, ce qui signifie qu'il devait arriver à temps pour prendre une douche rapide et enfiler un costume élégant.

Annonces

Trois quarts d'heure plus tard, George se tenait devant la porte de la magnifique maison Westerly à Tribeca, ajustant nerveusement sa cravate, puis il a sonné à la porte.

"Je vais l'ouvrir!". George a entendu la voix joyeuse d'Angie hurler, puis la porte s'est ouverte, et elle était là ! George la regardait fixement, puis Angie l'a pris dans ses bras. Angie lui a chuchoté à l'oreille, "Ne sois pas nerveux, je t'aime !"

Angelica a conduit George dans une belle pièce où était assise une femme mince qui lui ressemblait beaucoup. La femme s'est levée et a souri de façon rigide.

La vieille dame a supplié George de l'aider | Source : Pexels

Annonces

"Vous devez être George !", s'est-elle écriée. "Je suis Meredith, la mère d'Angie. Mon mari a un peu de retard - il a dû aller chercher ma belle-mère en ville..."

"C'est tout à fait correct, Mme Westerly", dit poliment George qui cherchait quelque chose à dire. "Votre maison est charmante, l'avez-vous décorée vous-même ?" C'était la bonne chose à dire.

Meredith s'est égayée et a commencé à faire visiter la pièce à George, en lui parlant de différents bibelots, qui semblaient tous avoir une histoire ennuyeuse sur les voyages du Westerly autour du monde.

Et là, le cœur de George a fait un bond. Dans un lourd cadre argenté de la cheminée se trouvait une photo de la femme âgée qu'il avait jetée du bus. "Oh mon Dieu !" George a haleté. "Qui est-ce ?"

Annonces

"Vous auriez dû y penser avant de monter cette arnaque !" | Source : Unsplash

Meredith a agité une main dédaigneuse. "C'est la mère de mon mari, la grand-mère d'Angie. Cette femme est un cas unique... Pouvez-vous croire qu'elle a perdu son portefeuille aujourd'hui ou qu'on lui a volé quelque chose ?"

Annonces

"Vraiment ?", demanda George alors qu'un frisson glacé lui parcourait l'échine. Puis une clé a tourné dans la serrure de la porte d'entrée, et un grand homme d'âge moyen est entré, un bras enveloppant de manière protectrice les épaules de la dame du bus.

"Meredith," a-t- il crié. "S'il te plaît, demande du thé chaud pour ma mère. La pauvre chérie est gelée !"

Angie a immédiatement couru vers la femme âgée et l'a entourée de ses bras. "Oh, mamie Millie", a-t-elle crié. "Tu dois être plus prudente..."

George était ravi de voir sa belle fiancée | Source : Unsplash

Annonces

La femme âgée a secoué la tête. "Je suis prudente. Je pense que quelqu'un a volé mon portefeuille après que j'ai acheté ton cadeau. Je l'avais à Bloomingdales, mais dans le bus, il avait disparu."

Grand-mère Millie a frissonné. "Le chauffeur de bus était le plus méchant des hommes ! Il a refusé de m'écouter, et de m'aider..." Puis l'inévitable s'est produit. Ses yeux sont tombés sur George et elle l'a reconnu immédiatement.

"Vous !", a-t-elle crié. "Qu'est-ce que vous faites ici ? Si une gentille dame ne m'avait pas laissé utiliser son téléphone portable, je serais encore debout dans la neige !"

Angelica a froncé les sourcils. "Qu'est-ce que tu veux dire, mamie ?", demanda-t-elle, déconcertée. "C'est George. Tu te souviens que nous allons dîner avec lui ?"

Annonces

George a reconnu la photo de la vieille dame | Source : Unsplash

"Je ne suis pas sénile, Angie !", s'est écriée la femme. "C'est le chauffeur qui m'a jeté du bus dans la tempête de neige et qui m'a dit que j'étais un escroc !"

Annonces

Angelica s'est retournée pour regarder George et son visage était mortellement pâle. "Tu as fait ça ?", a-t-elle demandé.

"Écoute, Angie," dit George. "J'étais en retard et je ne savais pas que c'était ta grand-mère..." Les mots se sont étouffés dans sa bouche sèche. Angelica le regardait comme s'il était un étranger. Puis elle a retiré la bague de son doigt.

"Tiens", a-t-elle dit, en lui tendant la bague. "Reprends-la. Je ne sais même pas qui tu es. Je ne t'épouserai pas."

George a pleuré et s'est agenouillé à ses pieds. Il la supplie de lui pardonner, mais rien de ce qu'il peut faire ou dire ne la fera changer d'avis. George était une vieille histoire, et en sortant de la maison dans la neige, il savait qu'il l'avait perdue parce qu'il n'était pas assez bien pour elle.

Annonces

Angelica a rompu avec George quand elle a réalisé qui il était | Source : Pexels

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • La gentillesse ne coûte pas un centime, mais la cruauté peut vous coûter l'amour de votre vie. Si George avait été compréhensif et gentil, il aurait été le mari d'Angie.
  • Ne jamais refuser un appel à l'aide sincère. Grand-mère Millie avait des problèmes, mais George était trop égoïste pour prendre le temps de l'aider et il a perdu sa belle fiancée.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Lire aussi : Un SDF vole le sac à main d'une femme dans un parc et trouve une photo de sa mère à l’intérieur : histoire du jour

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

Cette histoire nous a été envoyée par un abonné. Tous les noms ont été changés pour protéger son identité et assurer son intimité. Si vous souhaitez partager votre histoire avec nous, veuillez nous envoyer un mail à info@amomama.com